Les femmes à l’honneur (mais pas que) pour la saison 2020 – 2021 du Théâtre en rond de Sassenage

sep article

 

FOCUS — Le Théâtre en rond compte bien nous faire rire, même en cette période de crise. La salle de spectacles dédiée à l’humour de Sassenage présente sa programmation 2020 – 2021. Avec des femmes à l’honneur, de Sophia Aram à Nicole Ferroni, des one-man shows, du théâtre, de la danse et bien d’autres surprises encore.

 

 

Derrière les masques, les sou­rires. C’est le visage cou­vert pour cause de coro­na­vi­rus que Florence Barbara, la direc­trice du Théâtre en rond, a pré­senté aux côtés d’é­lus de Sassenage les vingt ren­dez-vous humo­ris­tiques pro­gram­més dans le cadre de la nou­velle sai­son. Le tout face à 120 spec­ta­teurs qui, d’ores et déjà, répon­daient pré­sent en ce début d’été.

 

Charlotte des Georges dans La Reine des abeilles © Théâtre en rond

Charlotte des Georges dans La Reine des abeilles © Théâtre en rond

 

Quelle pro­gram­ma­tion 2020 – 2021 ? Les femmes y seront très pré­sentes, avec un humour ni fémi­nin, ni fémi­niste, mais de talent et sur des sujets de fond qui font autant rire que réflé­chir. Après l’annulation for­cée au prin­temps, il ne fau­dra pas man­quer Olivia Moore. Avec son spec­tacle inti­tulé Égoïste (le 23 octobre 2020 à 20 h 30), l’hu­mo­riste revient dans la peau d’une jeune mère de famille sépa­rée.

 

Autre femme, autre spec­tacle, ven­dredi 20 novembre à 20 h 30 : Charlotte des Georges, ancienne chro­ni­queuse de France Inter et RTL mais aussi comé­dienne de théâtre comme de cinéma, pré­sente La Reine des abeilles. Une comé­die drôle et émou­vante sur un sujet pour­tant dou­lou­reux de prime abord : le par­cours du com­bat­tant d’une femme pour deve­nir mère.

 

 

De Sophia Aram à Nicole Ferroni

 

Évidemment, on ne pré­sente plus l’irrévérencieuse et imper­ti­nente Sophia Aram ! La chro­ni­queuse et comé­dienne vien­dra sur la scène du Théâtre en rond revi­si­ter tous nos pré­ju­gés avec ten­dresse et mor­dant. Le tout dans son nou­veau one-woman show inti­tulé À nos amours. Un ren­dez-vous à prendre le samedi 9 jan­vier à 20 h 30.

 

Sophia Aram présente son nouveau spectacle.

Sophia Aram pré­sente son nou­veau spec­tacle.

Femmes tou­jours, avec Les Banquettes arrières. Un trio chan­tant et déso­pi­lant de comé­diennes, clowns et impro­vi­sa­trices hors-pair qui pré­sentent leurs chan­sons humo­ris­tiques a cap­pella dans leur spec­tacle Heureuses par acci­dent. Un moment pas comme les autres à retrou­ver sur scène le samedi 30 jan­vier 2021, dans le cadre du fes­ti­val Aux rires, etc. Le tout en famille, puisque le spec­tacle est recom­mandé à par­tir de 8 ans.

 

Proximité de la Journée des droits des femmes oblige, le Théâtre en rond accueillera encore un pla­teau 100 % fémi­nin (mais qui n’a rien contre les hommes) le samedi 6 mars. Rire de tout et sans tabou, telle sera la devise de Please Stand up !, qui réunit le meilleur de la nou­velle scène des humo­ristes fémi­nines. À com­men­cer par Nicole Ferroni, bien connue des télé­spec­ta­teurs de France 2 ou des audi­teurs de France Inter.

 

 

Des hommes aussi bien présents au Théâtre en rond

 

Les hommes ne sont pas en reste. Seuls en scène, one-man shows, tou­jours avec le public… et jamais tout à fait perso ! C’est avec finesse et poé­sie par exemple que Michäel Hirsch et ses vingt per­son­nages, tous plus cocasses les uns que les autres, feront l’apologie ron­flante du som­meil et des rêves dans Je pionce, donc je suis. Un spec­tacle à retrou­ver le samedi 10 octobre 2020 à 20 h 30.

 

 

À noter éga­le­ment, la venue de Jacques Chambon, célèbre pour son irré­sis­tible rôle de Merlin dans la série à suc­cès Kaamelott. Avec La vie est une fête, le comé­dien à l’hu­mour au vitriol passe au crible l’exis­tence du pre­mier cri au der­nier souffle (le samedi 16 jan­vier 2021). Et n’ou­blions pas Tanguy Pastureau, autre chro­ni­queur de radio et télé­vi­sion, qui vien­dra nous faire croire qu’il « n’est pas célèbre » (samedi 3 octobre).

 

 

Théâtre, danse et chansons

 

Comme son nom l’in­dique, le Théâtre en rond n’est pas réservé aux spec­tacles seuls en scène. Il pro­pose aussi… du théâtre à gorges et textes déployés. Pigments, une pièce roman­tique sans miè­vre­rie de la com­pa­gnie C‑Komplet, est ainsi à retrou­ver le samedi 14 novembre à 20 h 30. Tandis que le 13 mars, c’est Le Mec de la tombe d’à côté, d’a­près Katarina Mazetti, qui fera rire le public avec la com­pa­gnie Les Babilleurs.

 

Les As, des clowns magiciens sur la scène du Théâtre en rond © Théâtre en rond

Les As, des clowns magi­ciens sur la scène du Théâtre en rond © Théâtre en rond

 

D’autres formes encore ? La chan­son humo­ris­tique sera repré­sen­tée, notam­ment le soir de la Saint-Sylvestre avec Lalala Itou, signé Oskar et Victor (alias Cédric Marchal et François Thollet). Humour visuel et clow­nesque seront aussi de la par­tie, avec le duo de clowns-magi­ciens Les As (le 12 décembre), ou encore le spec­tacle Grandsmiler du Fair Play Crew, pres­ti­gieuse école de danse polo­naise (le 27 février 2021).

 

Florence Barbara le dit avec enthou­siasme et convic­tion : « La voca­tion du Théâtre en rond de Sassenage est d’être un théâtre popu­laire au sens noble du terme ». Sa pro­gram­ma­tion 2020 – 2021 semble le confir­mer, tout en gar­dant à l’es­prit le res­pect des mesures sani­taires en vigueur. Pour en savoir plus et faire leur pro­gramme, les futurs spec­ta­teurs peuvent d’ores et déjà consul­ter le site du théâtre.

 

Christine Prato

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
3049 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Astuse :
    Choisir un spec­tale fait par un homme , au moins vous êtes sure qu’il sera choisi pour la « qua­lité » et non pour le « sexe »… #NoJoke

    sep article