Dépistage systématique et obligatoire à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry. © Aéroport de Lyon Saint-Exupéry

Depuis ce 1er août, dépistage du Covid-19 obligatoire à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry

Depuis ce 1er août, dépistage du Covid-19 obligatoire à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FIL INFO – Depuis ce 1er août 2020, le dépistage du Covid-19 est systématique et obligatoire à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Cette contrainte sanitaire concerne les passagers revenant de 16 pays où le virus circule de façon particulièrement active. Le dispositif va concerner en moyenne 35 vols par semaine, soit près de 6 000 passagers.

 

 

© Aéroport de Lyon Saint-Exupéry

© Aéroport de Lyon Saint-Exupéry

Depuis ce samedi 1er août 2020, la pré­fec­ture du Rhône, en lien avec l’Agence régio­nale de santé (ARS), a mis en place le dépis­tage sys­té­ma­tique du Covid-19 à l’aé­ro­port de Lyon Saint-Exupéry.

 

Les voya­geurs concer­nés ? Ceux en pro­ve­nance de seize pays1États-Unis, Émirats arabes unis, Bahreïn, Panama, Afrique du Sud, Koweït. Mais aussi Qatar, Israël, Brésil, Pérou, Serbie, Algérie, Turquie, Madagascar, l’Inde et Oman, où la cir­cu­la­tion du virus Covid-19 est jugée par­ti­cu­liè­re­ment active.

 

Ainsi, la réa­li­sa­tion d’un test viro­lo­gique par RT-PCR2Prélèvement à l’aide d’un écou­villon nasal avant l’entrée sur le ter­ri­toire natio­nal devient obli­ga­toire pour tous les pas­sa­gers âgés de plus de 11 ans. À Saint-Exupéry, ce dis­po­si­tif sani­taire va concer­ner en moyenne 35 vols par semaine, soit près de 6 000 passagers.

 

 

Graduation des prises en charge selon les pays de provenance des passagers

 

L’acheminement en bus des pas­sa­gers vers le centre de dépis­tage s’o­père dès leur arri­vée. Et ce « dans une zone réser­vée, en amont du pas­sage de la fron­tière », explique la pré­fec­ture. Ensuite, en fonc­tion des pays de pro­ve­nance, les prises en charge res­pec­te­ront des pro­to­coles dis­tincts. Après s’y être prê­tés, les voya­geurs pour­ront repartir.

 

© Aéroport de Lyon Saint-Exupéry

© Aéroport de Lyon Saint-Exupéry

 

« Ce dis­po­si­tif est per­mis grâce à la forte impli­ca­tion des équipes du ser­vice dépar­te­men­tal et métro­po­li­tain d’incendie et de secours (SDMIS) », indique la pré­fec­ture. Qui cite éga­le­ment la société Dokever man­da­tée par l’ARS pour déployer le dépis­tage sur le site de l’aéroport. Le tout avec le concours du labo­ra­toire de viro­lo­gie des Hospices civils de Lyon (HCL) situé à l’hôpital de la Croix-Rousse, qui assure les diag­nos­tics des pré­lè­ve­ments ainsi réalisés.

 

Quid de l’a­jus­te­ment des capa­ci­tés du dis­po­si­tif ? Début sep­tembre, « la pré­fec­ture du Rhône et l’Agence régio­nale de santé réa­li­se­ront un bilan d’étape. [Il per­met­tra] de réajus­ter, si besoin, le dimen­sion­ne­ment du centre de dépis­tage », assurent les deux autorités.

 

Joël Kermabon

 

1 États-Unis, Émirats arabes unis, Bahreïn, Panama, Afrique du Sud, Koweït. Auxquels se rajoutent le Qatar, Israël, Brésil, Pérou, Serbie, Algérie, Turquie, Madagascar, l’Inde et Oman.

Prélèvement à l’aide d’un écou­villon nasal

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Les différents services du CHU de Grenoble coopèrent étroitement afin d'optimiser les essais cliniques. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Le CHU de Grenoble se dit prêt au déconfinement

  EN BREF – Si la vague épidémique est restée faible en Isère, le déconfinement s'accompagnera quand même de règles strictes. Le CHU se dit Lire plus

Alors que la Métro tente de reprendre en main la gestion des masques, la colère des maires éclate

  FOCUS - Afin de mieux s'approvisionner en masques, la Métropole de Grenoble a voté l'adhésion à une centrale d'achat régionale. Objectif : peser auprès Lire plus

Dépistage dans les Ehpad : en Auvergne Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez marche sur les plates-bandes d’Olivier Véran

  FOCUS - En Auvergne Rhône-Alpes, deux stratégies coexistent pour dépister les personnes âgées atteintes ou susceptibles d'être atteintes du Covid-19. Celle, nationale, relativement ciblée Lire plus

En Auvergne Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez court-circuite Olivier Véran et annonce des dépistages systématiques dans les maisons de retraite.
Système D face à la crise dans les maisons de retraite en attendant les tests de dépistage

  ENQUÊTE - Si les établissements pour personnes âgées voient arriver des masques de protection, voire des housses mortuaires, ils recourent toujours au système D Lire plus

Pénurie de masques, gel et respirateurs : les entreprises iséroises pallient les carences de l’État

  FOCUS - En Isère, entreprises et industriels se mobilisent pour récupérer et fabriquer masques et gel ou solution hydro-alcoolique pour les soignants. Et tentent Lire plus

Institut de biologie et de pathologie au CHU Grenoble-Alpes (Chuga). © Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Covid-19 : des essais thérapeutiques débutent au CHU de Grenoble contre la réponse immunitaire excessive

  EN BREF - Le CHU de Grenoble commence des tests contre la réponse immunitaire excessive au Covid-19. Le Pr Olivier Épaulard, infectiologue de l'hôpital Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin