Fête des tuiles, crédit agricole : deux contribuables réclament que le maire de Grenoble porte plainte contre X

sep article

FLASH INFO – Le feuilleton des dossiers de la Fête des tuiles et du bâtiment du Crédit agricole continue. En février dernier, deux contribuables réclamaient que la ville de Grenoble porte plainte contre X, avec constitution de partie civile, « les faits dénoncés (ayant) lésé ladite collectivité ».

 

Six mois et un scru­tin muni­ci­pal plus tard, les deux requé­rantes remontent au cré­neau. Pour récla­mer cette fois, via leur avo­cat Me Boulloud, que le maire de Grenoble lui-même se consti­tue par­tie civile au nom de la Ville de Grenoble. Pour abus de confiance sur le dos­sier de la Fête des tuiles. Et pour favo­ri­tisme, détour­ne­ment de fonds publics et faux et usage de faux sur celui du rachat du bâti­ment du Crédit agri­cole, deux dos­siers épin­glés par la chambre régio­nale des comptes.

 

En février, leur demande était res­tée lettre morte. De même que le vœu d’Alain Carignon que ce point soit ins­crit à l’ordre du jour du conseil muni­ci­pal. Rebelote donc, mais de manière plus nomi­na­tive. C’est en effet Eric Piolle qui s’est vu confier pour cette man­da­ture la délé­ga­tion pour agir en jus­tice.

 

« Il dis­pose main­te­nant de deux mois pour faire le néces­saire, sou­ligne Bernard Boulloud. En cas de rejet ou d’absence de réponse de sa part, je pour­rais alors sai­sir le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble qui dis­po­sera lui-même d’un délai de deux mois maxi­mum pour sta­tuer sur notre demande de plainte avec consti­tu­tion de par­tie civile ».

 

En jan­vier der­nier, le par­quet de Grenoble avait jugé la plainte des deux requé­rantes irre­ce­vable.

Le dos­sier de la Fête des tuiles fait l’ob­jet d’une enquête pré­li­mi­naire ouverte pour favo­ri­tisme, confiée depuis mai 2018 au par­quet de Valence.

 

commentez lire les commentaires
7604 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. La jus­tice est-elle à géo­mé­trie variable à Grenoble ? Il semble que le par­quet fut bien com­plai­sant en jugeant la plainte des 2 requé­rantes irre­ce­vable !

    sep article