Point post covid CHU

Covid-19 : les acteurs de la santé isérois préparent sereinement la période estivale

Covid-19 : les acteurs de la santé isérois préparent sereinement la période estivale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

En BREF – Où en est la crise sanitaire ? Ce mercredi 8 juillet 2020, les acteurs isérois de la santé se sont réunis au CHU Grenoble-Alpes pour faire le point sur la situation et développer leur plan de mobilisation en cette période estivale « post-covid ».

 

 

Covid: Monique Sorrentino et Marie-Thérèse Leccia

Monique Sorrentino, direc­trice géné­rale du Chuga, et Marie-Thérèse Leccia, pré­si­dente de la CME. © Corentin Bemol – Place Gre’net

La situa­tion est sous contrôle en ce début d’été. Le corps médi­cal s’est mon­tré confiant lors de la réunion de ce mer­credi 8 juillet. Au CHU de Grenoble, seuls trois patients atteints du Covid-19 occupent des lits, dont deux en réanimation.

 

« On constate que l’activité a retrouvé son niveau d’avant concer­nant les soins non pro­gram­més », affirme Monique Sorrentino, direc­trice du Chuga.

 

Malgré cela, les acteurs de la santé conti­nuent de voir affluer mas­si­ve­ment des patients. La direc­trice parle de pics « comme on peut en voir en période hiver­nale ».

 

Face à une charge de tra­vail tou­jours aussi impor­tante pour les ser­vices d’urgences, les pro­fes­sion­nels du sec­teur rap­pellent les bons com­por­te­ments à adop­ter pour faci­li­ter l’organisation des ser­vices de santé. « Avant d’appeler les urgences, il faut contac­ter son méde­cin géné­ra­liste ou le centre 15. Celui-ci oriente les patients vers le pro­fes­sion­nel de santé le plus à même de les prendre en charge. »

 

L’objectif est d’éviter un afflux trop impor­tant aux urgences pou­vant mettre à mal leur orga­ni­sa­tion. « Il ne faut pas attendre 20 heures pour aller voir un méde­cin », ajoute quant à lui Pascal Jallon, pré­sident du conseil dépar­te­men­tal de l’ordre des médecins.

 

 

De l’entraide pour plus de « sérénité »

 

Cette entraide vise à mettre en place les alter­na­tives aux urgences pour les patients. « Éviter les urgences, tout en étant suivi et soi­gné », résume Marie-Thérèse Leccia, pré­si­dente de la com­mis­sion médi­cale d’établissement (CME).

 

Covid : Jean Pierre Enrione-Thorrand et Pascal Jallon

Jean-Pierre Enrione-Thorrand, repré­sen­tant du pré­sident de l’URPS Auvergne-Rhône-Alpes, et Pascal Jallon, pré­sident du conseil dépar­te­men­tal de l’ordre des méde­cins. © Corentin Bemol – Place Gre’net

Malgré une période tou­jours mar­quée par cette « semi-crise », Ludovic Rebouillat, direc­teur géné­ral par inté­rim du Groupe hos­pi­ta­lier mutua­liste (GHM), se montre confiant et optimiste.

 

« Le point posi­tif de cette crise, c’est que cela a per­mis ce par­te­na­riat. L’entraide entre éta­blis­se­ments de santé va per­mettre d’aborder plus serei­ne­ment cette période », explique-t-il.

 

Même constat pour Guillaume Debatty, chef du ser­vice Samu. « Il y a un manque d’urgentistes impor­tant en France, mais cette excel­lente col­la­bo­ra­tion va per­mettre de mieux orga­ni­ser l’été. » Une période com­pli­quée où, au Covid-19, s’a­joute la pro­blé­ma­tique de la cani­cule.

 

 

L’ombre de la deuxième vague

 

Pavillon dauphiné CHUGA

Le pavillon Dauphiné du Chuga. © Corentin Bemol – Place Gre’net

Qu’en est-il pour la suite ? Mercredi 8 juillet, Jérôme Salomon, numéro 2 du minis­tère de la Santé, a affirmé ne pas exclure la pos­si­bi­lité d’une deuxième vague. Deux jours avant, l’épidémiologiste Arnaud Fontanet allait même jusqu’à pré­dire que le virus « pour­rait tout à fait reve­nir cet été ».

 

Est-ce que les pro­fes­sion­nels de santé anti­cipent et se pré­parent déjà à cette poten­tielle deuxième vague ? « Oui, bien sûr ! À l’époque de la pre­mière vague, nous avions déjà réagi vite et bien. Maintenant, nous savons com­ment réagir. Nous nous pré­pa­rons et le but de ce par­te­na­riat est aussi de pré­ve­nir cette pos­si­bi­lité », affirme Monique Sorrentino. Dans la pers­pec­tive de cette deuxième vague, « l’important est de res­pec­ter les gestes bar­rières », rap­pelle quant à lui Pascal Jallon.

 

Corentin Bemol

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

CBem

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Les soignants ont profité de la venue au CHU de Grenoble d'Olivier Véran, ce vendredi 12 novembre 2021, pour exprimer leur mécontentement devant la dégradation des conditions de travail et d'accueil à l'hôpital public. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Les soignants crient leur ras-le-bol devant le CHU de Grenoble, à l’occasion de la visite d’Olivier Véran

FOCUS - Plusieurs dizaines de soignants se sont rassemblés devant le CHU de Grenoble, ce vendredi 12 novembre 2021, à l'occasion de la visite du Lire plus

Paul Tafforeau, scientifique en charge du projet à l'ESRF, lors des expériences avec l'HiP-CT. © S. Candé - ESRF
L’altération des poumons par le Sars-Cov2 finement visualisée grâce à la nouvelle source de rayons X de l’ESRF

FOCUS - Les rayons X de la nouvelle source de rayonnement du synchrotron européen de Grenoble (ESRF) ont rendu visibles les dommages causés par le Lire plus

Passe sanitaire : dix-septième samedi de mobilisation réduite mais vivace à Grenoble

FLASH INFO - Le cortège de manifestants anti-passe sanitaire a à nouveau investi les rues de Grenoble ce samedi 6 novembre 2021 pour le 17e Lire plus

Le masque de nouveau obligatoire pour les écoliers isérois à compter du lundi 8 novembre
Le masque de nouveau obligatoire pour les écoliers isérois à compter du lundi 8 novembre

FLASH INFO — Le répit n'aura été que de courte durée. Après avoir été aboli le 4 octobre, le port du masque sera de nouveau Lire plus

Fête des sports de l'OMS de Grenoble 2017. © Joel Kermabon
Abrogation du passe sanitaire dans les bibliothèques et clubs de sport pour les mineurs : les amendements de Michel Savin suivis par le Sénat

FIL INFO - À l'occasion de l'examen du projet de loi portant diverses dispositions de vigilance sanitaire ce jeudi 28 octobre 2021, le Sénat a Lire plus

Rentrée janvier 2021, élèves qui rentrent au collège Fantin-Latour. Fanny Seguela
La baisse des cas de Covid dans l’académie de Grenoble ralentit

FLASH INFO - Selon les derniers chiffres de l'académie de Grenoble, parus le 22 octobre 2021, le nombre de cas Covid confirmés chez les élèves Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin