A Voiron, les élus inquiets pour le devenir de l’hôpital réclament des moyens en urgence

sep article



FLASH INFO - Alors que le per­son­nel de l’hô­pi­tal de Voiron réclame un plan d’ur­gence pour faire face au sous-effec­tif dans plu­sieurs ser­vices, le maire de Voiron et le pré­sident du Pays voi­ron­nais montent au cré­neau.

 

Samedi 4 juillet, une délé­ga­tion de l’hô­pi­tal avait été reçue en mai­rie de Voiron par Julien Polat et Jean-Paul Bret. Objectif ? Obtenir leur sou­tien pour peser auprès de la direc­tion du CHU de Grenoble avec qui le centre hos­pi­ta­lier a fusionné. Mais aussi auprès de l’Agence régio­nale de santé (ARS) afin de déblo­quer, en urgence, des moyens.

 

Message entendu ? Dans un com­mu­ni­qué com­mun, Julien Polat – par ailleurs pré­sident du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’hô­pi­tal de Voiron – et Jean-Paul Bret se disent inquiets quant à la situa­tion du centre hos­pi­ta­lier.

 

« Un risque lourd finira par peser sur les condi­tions de sécu­rité dans les­quelles peuvent être pris en charge les patients, pointent-ils. Dans les condi­tions actuelles, la capa­cité de main­tien d’ac­ti­vité totale du ser­vice des urgences pen­dant la période esti­vale est inter­ro­gée, et ne pourra en tout état de cause se faire qu’à la condi­tion de dégra­der les condi­tions nor­males de fonc­tion­ne­ment d’autres ser­vices ».

 

Dix méde­cins et quinze infir­mières mais aussi cinq infir­mières de bloc opé­ra­toire et un bio­lo­giste manquent à l’ap­pel à l’hô­pi­tal de Voiron. Si les postes d’in­fir­mières devraient être pour­vus avec les sor­ties d’é­cole cet été, comme l’a assuré la direc­tion du CHU au per­son­nel, les consé­quences liées au manque de sept méde­cins aux urgences inquiètent les deux élus. Qui réclament de pour­voir « sans délai » au recru­te­ment des pra­ti­ciens.

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
6307 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Suis entiè­re­ment soli­daire avec tout le per­son­nel et élus . L” hôpi­tal de Voiron, doit être un hôpi­tal de proxi­mité , et resté convi­vial, celui ci étant moins grand que le CHU, (déso­lée !)

    Il faut don­ner les moyens à Voiron l de soi­gner cor­rec­te­ment avec le per­son­nel qu il faut.

    Soutenons le per­son­nel et les élus

    Courage

    sep article