Le Dal 38 reproche à la Ville de Grenoble de ne pas avoir tenu sa promesse de relogement

sep article

Notre indépendance c

 

EN BREF – L’association Droit au logement a tenu une conférence de presse ce jeudi 25 juin devant les locaux du CCAS de Grenoble. C’est ici, rue Sergent-Bobillot, que la municipalité grenobloise lui aurait promis un local de 300 m²… avant de se rétracter. Le Dal 38 déplore un manque de considération, tandis que la municipalité défend sa décision, ces locaux étant, selon elle, inadaptés à l’accueil du public.

 

 

Les membres du Dal 38 devant l'accès des locaux du CCAS, rue Sergent-Bobillot où ils auraient dû emménager. © Julien Morceli – Place Gre’net

Membres du Dal 38 devant l’ac­cès des locaux du CCAS où ils devaient emmé­na­ger. © Julien Morceli – Place Gre’net

Dans quelles condi­tions va être relogé le Dal 38, comité local isé­rois de l’as­so­cia­tion Droit au loge­ment ? Tel était l’ob­jet d’un point presse orga­nisé ce jeudi 25 juin 2020 devant les locaux du CCAS de Grenoble.

 

Aux dires des membres de l’as­so­cia­tion, c’est la pre­mière adjointe à la Ville Élisa Martin qui leur aurait pro­posé d’in­ves­tir ces locaux en décembre 2019. Des plans leur auraient même été remis, après une visite le 19 février der­nier. Mais, voilà, la mai­rie a fina­le­ment modi­fié sa pro­po­si­tion au pro­fit de bureaux à la Maison des asso­cia­tions.

 

 

Pour le Dal 38, la situation sociale s’est dégradée depuis le confinement

 

Depuis la crise sani­taire, le Dal 38 dit être de plus en plus sol­li­cité par des per­sonnes en situa­tion de mal-loge­ment. Isabelle Scavarda en fait par­tie. Cette ancienne négo­cia­trice immo­bi­lière, par ailleurs loca­taire d’un loge­ment HLM, a ainsi eu recours aux ser­vices du Dal.

 

Isabelle Scavarda, membre du Dal 38 © Julien Morceli – Place Gre’net

Isabelle Scavarda, membre du Dal 38 © Julien Morceli – Place Gre’net

Il y a quelque temps, alors qu’elle s’est retrou­vée au chô­mage, elle n’est pas arri­vée à obte­nir ses attes­ta­tions employeurs, pour­tant néces­saires au cal­cul de ses droits. « Je ne pou­vais plus payer mon loyer », raconte la loca­taire.

 

« Lorsque vous vous retrou­vez dans des situa­tions comme celle-là, vous êtes par­fois enva­hie par les émo­tions et vous n’ar­ri­vez plus à expli­quer votre situa­tion », pour­suit-elle.

 

Le Dal l’ayant aidée dans l’ex­per­tise et les démarches admi­nis­tra­tives, elle a décidé de le rejoindre et de par­ti­ci­per à la mani­fes­ta­tion en tant que mili­tante pour le sou­te­nir.

 

 

 

Une décision justifiée pour l’adjoint à l’action sociale de la Ville de Grenoble

 

Alain Denoyelle, adjoint à l'action sociale, fait le point sur solidarités-grenoble, un an et demi après son lancement. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Alain Denoyelle, adjoint à l’ac­tion sociale et vice-pré­sident du CCAS. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

De son côté, Alain Denoyelle, adjoint à l’ac­tion sociale à la Ville de Grenoble et vice-pré­sident du CCAS, explique que la visite des locaux avait été faite sans avoir « le retour tech­nique et de sécu­rité préa­lable à la pos­si­bi­lité d’une mise à dis­po­si­tion ».

 

Il évoque en outre un lieu non adapté à l’ac­cueil du public et des coûts d’a­mé­na­ge­ment esti­més à plus de 100 000 euros.

 

« Ces locaux sont d’an­ciens ate­liers tech­niques », pour­suit l’ad­joint, qui estime ainsi « trop consé­quentes » les inter­ven­tions néces­saires au réamé­na­ge­ment des lieux.

 

Julien Morceli

 

 

Le Dal 38 demande un moratoire sur les loyers à Grenoble

 

Au-delà de la ques­tion de ses locaux, le Dal estime que la Ville de Grenoble ne répond pas à l’ur­gence sociale en cette période de crise. « Il n’y a pas eu de gel des loyers pour les loca­taires HLM qui ont perdu des res­sources pen­dant le confi­ne­ment. Et les expul­sions pour fautes d’im­payés n’ont pas été inter­dites », déplore Patricia Ospelt, membre du Dal. Elle demande ainsi à la Ville d’a­dop­ter un mora­toire sur les loyers. « D’autres villes l’ont fait, comme Bobigny et Saint-Denis », sou­ligne-t-elle.

 

commentez lire les commentaires
2115 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. C’est rigolo de lire tous les com­men­taires de « uti­li­sa­teur biblio­thèque » qui fait cam­pagne pour E. Piolle.
    Les moyens du ser­vice public peuvent-ils être uti­li­sés pour faire faire la pro­mo­tion d’un can­di­dat ?
    Pour reve­nir au sujet de l’in­for­ma­tion, je vous parie que le bâti­ment dont il est ques­tion sera vendu, comme l’en­semble des bâti­ments muni­ci­paux dont les ser­vices seront démé­na­gés au « Crédit agri­cole ».
    Il semble que ce bâti­ment accueillait en effet le ser­vice tech­nique du CCAS, qui a été mutua­lisé avec celui de la mai­rie, pro­vo­quant ainsi une baisse de niveau des inter­ven­tions (deman­dez aux direc­trices des crèches muni­ci­pales). Un des mul­tiples affai­blis­se­ments des moyens du CCAS pro­vo­qué ces der­nières années.

    sep article
    • PT

      26/06/2020
      18:38

      Pour votre infor­ma­tion, sachez que « Utilisateur biblio­thèque » n’est pas une seule et même per­sonne, mais l’i­den­ti­fiant auto­ma­tique pour toutes les per­sonnes connec­tées depuis l’a­bon­ne­ment des biblio­thèques muni­ci­pales de Grenoble… Ce qui fait poten­tiel­le­ment beau­coup de monde.

      sep article
  2. Pourquoi le DAL n’i­rait pas à la Maison des Associations ? C’est vrai que le bâti­ment de la rue Sergent Bobillot demande des réno­va­tions et d’im­por­tantes mises aux normes.
    La Maison des asso­cia­tions pré­sente aussi l’a­van­tage (enfin ce que je pense être un avan­tage) de la proxi­mité d’autres asso­cia­tions qui agissent aussi dans le social et de créer ainsi une syner­gie inté­res­sante.

    sep article