Fabienne Lewandowski, directrice de la DDSP de l’Isère : « les trafiquants se sont adaptés au confinement »

sep article



 

ENTRETIEN – Fabienne Lewandowski, directrice départementale de la sécurité publique de l’Isère, a pris ses fonctions le 1er mars, juste avant l’instauration des mesures de confinement. État de la délinquance en Isère, violences faites aux femmes, respect des règles de confinement, trafic de stupéfiants… Autant de questions auxquelles elle a répondu au cours d’un entretien accordé à Place Gre’net.

 

 

FABIENNE LEWANDOWSKI, DE RETOUR À GRENOBLE

 

Fabienne Lewandowski a pris la tête de la Direction dépar­te­men­tale de la sécu­rité publique (DDSP) de l’Isère le 1er mars 2020 en rem­pla­ce­ment de Nadine le Calonnec, nom­mée à Nice.

 

Fabienne Lewandowski, directrice départementale de la sécurité publique de l'Isère. © Police Nationale-DDSP38

Fabienne Lewandowski, direc­trice de la DDSP de l’Isère. © PN – DDSP38

Arrivée tout droit d’Orléans (Loiret), où elle occu­pait le même poste depuis 2016, la direc­trice a retrouvé le com­mis­sa­riat de Grenoble où elle a autre­fois été sta­giaire.

 

Son par­cours pro­fes­sion­nel ? Après un début de car­rière en 1991 Outre-mer, Fabienne Lewandowski est pas­sée par Limoges et Montpellier. Ville où elle a occupé le poste de chef de la divi­sion éco­no­mique et finan­cière des Services régio­naux de police judi­ciaire (SRPJ).

 

Elle a ensuite dirigé pen­dant quatre ans l’École natio­nale de la police (ENP) située à Chatel Guyon.

 

Mère de trois enfants, Fabienne Lewandowsky est par ailleurs Chevalier de la Légion d’hon­neur et de l’Ordre natio­nal du mérite.

 

 

 

Place Gre’net – Les statistiques de la délinquance récemment publiées par le ministère de l’Intérieur montrent une baisse de l’ensemble des indicateurs1Voir en bas de page en cette période de confinement. Confirmez-vous cette tendance à Grenoble et sur le département de l’Isère ?

 

Fabienne Lewandowski : "Les trafiquants se sont adaptés". L'hôtel de police, Grenoble où Fabienne Lewandowski apris ses fonctions © Chloé Ponset - Place Gre'net

Hôtel de police, Grenoble. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Fabienne Lewandowski - Effectivement, nous avons constaté une baisse de la délin­quance très impor­tante sur cer­tains items. Pour cer­tains, nous pou­vons par­ler d’un véri­table effon­dre­ment, avec une divi­sion par deux voire par trois. Toutefois, cette sta­tis­tique des faits enre­gis­trés ne doit pas faire oublier que nous avons eu une hausse des inter­ven­tions à domi­cile.

 

Les appels au 17 ont aug­menté d’en­vi­ron 30 % mais la ten­dance est à la baisse actuel­le­ment. Donc il y a moins de plaintes et de faits délic­tueux. Il faut néan­moins tem­pé­rer car nous obser­vons depuis quelques jours une reprise des cam­brio­lages et des vio­lences.

 

 

Qu’en est-il des violences faites aux femmes ? Y a‑t-il eu une recrudescence des signalements ?

 

Fabienne Lewandowski - Au départ, nous avions une baisse impor­tante puisque, suite au confi­ne­ment, les gens ne se dépla­çaient pas pour por­ter plainte au com­mis­sa­riat. Et puis, très rapi­de­ment, dès que se sont mis en place des centres d’ap­pels et des moyens per­met­tant aux vic­times de se mani­fes­ter, on a vu aug­men­ter la courbe. Cette reprise des signa­le­ments de vio­lences conju­gales nous a conduits à mettre en place un dis­po­si­tif spé­ci­fique de suivi de ces dos­siers-là, par­ti­cu­liè­re­ment sen­sibles.

 

 

Le trafic de stupéfiants n’est pas encore intégré aux indicateurs. Comment a‑t-il évolué avec le confinement ?

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2827 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Concernant les « vio­lences contre les femmes », il faut mieux attendre le juge­ment, car il en a un grand nombre de dénon­cia­tions calom­nieuses

    sep article