En plein Ségur de la santé, la décision du CHU de Grenoble de transférer un poste de la maternité vers un autre service passe mal auprès du personnel.

En plein Ségur de la santé, la décision du CHU de Grenoble d’amputer la maternité d’un poste passe mal

En plein Ségur de la santé, la décision du CHU de Grenoble d’amputer la maternité d’un poste passe mal

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – La décision de transférer d’un service à un autre un poste d’auxiliaire de puériculture passe mal à la maternité du CHU de Grenoble. En plein Ségur de la Santé et alors que les soignants réclament plus de moyens pour l’hôpital public, une partie du personnel s’inquiète de la baisse de la qualité de l’offre de soins. Et le fait savoir dans une pétition mise en ligne.

 

 

Hôpital Couple-Enfant, CHU La tronche © Chloé Ponset - Place Gre'net

L’hôpital Couple-enfant, au CHU de Grenoble : le trans­fert de poste d’un ser­vice à un autre passe mal en plein Ségur de la Santé © Chloé Ponset – Place Gre’net

En plein Ségur de la santé, c’est peu dire que la déci­sion d’am­pu­ter la mater­nité du CHU de Grenoble d’un poste d’auxi­liaire de pué­ri­cul­ture passe mal. De six, leur nombre devrait donc pas­ser à cinq. Voire à quatre, à plus ou moins long terme.

 

« Dans le contexte actuel, le gou­ver­ne­ment pro­met plus de soi­gnants pour mieux s’oc­cu­per des patients. Eh bien, chez nous, on en sup­prime, comme si nos soins et notre pré­sence dans ce moment si impor­tant dans une vie n’é­tait pas si impor­tante et néces­saire », sou­ligne l’é­quipe d’auxi­liaire de pué­ri­cul­ture de la mater­nité du CHU de Grenoble dans une péti­tion mise en ligne le 3 juin 2020.

 

En deux jours, elle a recueilli plus de 1 700 signa­tures. « La pré­sence humaine est impor­tante et nous n’al­lons plus pou­voir la pro­po­ser », s’in­quiète le col­lec­tif. Avec 43 lits, la mater­nité tourne actuel­le­ment avec six auxi­liaires et quatre sage-femmes. Un per­son­nel qui devrait être revu à la baisse demain.

 

 

Un transfert de poste de service à un autre

 

La direc­tion du CHU a en effet décidé de réor­ga­ni­ser ses ser­vices au sein de l’hô­pi­tal Couple-enfant. Car la mater­nité enre­gistre depuis 2014 une baisse de nata­lité de 3 % par an. « Et l’é­quipe médi­cale veut s’o­rien­ter vers une baisse des acti­vi­tés inter­ven­tion­nelles, ce qui contri­buera à bais­ser la charge de soins », sou­lignent les ser­vices du CHU.

 

Service de néonathalogie hôpital couple enfant. © Agence Witty Media-CHUGA

Service de néo­na­ta­lo­gie hôpi­tal couple enfant. © Agence Witty Media-Chuga

 

Le poste en moins à la mater­nité devrait donc être trans­féré dans un autre ser­vice qui a besoin d’être ren­forcé : l’u­nité des gros­sesses à hauts risques. Devrait car la déci­sion, si elle a été actée, n’a pas encore été vali­dée par les ins­tances de l’hôpital.

 

Passé le confi­ne­ment, les opé­ra­tions débrayage ont repris le 26 mai der­nier au CHU de Grenoble, orga­ni­sées tous les mar­dis sur le par­vis Belledonne du CHU de Grenoble. Depuis un an, les soi­gnants réclament plus de moyens pour l’hô­pi­tal public.

 

Patricia Cerinsek

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Rentrée des classes, mardi 1er septembre 2020, avec port du masque pour les adultes, école Malherbe à Grenoble. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Innovations et transfert : le CEA lance le projet Magellan pour favoriser l’émergence de startups

  FOCUS - Le CEA vient de présenter son programme Magellan lancé en 2020 pour soutenir des entreprises partenaires et encourager le lancement de startups. Lire plus

Couvert par le secret des affaires, le calcul du prix de cession des actions que la Ville de Grenoble détient dans GEG intrigue la CRC.
Gaz électricité de Grenoble : classée secret des affaires, la cession des actions reste obscure

  FOCUS - La Métropole de Grenoble achète-t-elle au prix fort les actions que la Ville de Grenoble détient dans Gaz électricité de Grenoble (GEG) Lire plus

Malaise au CHU de Grenoble : après le rapport Couty, la direction a mis en place un plan d'actions pour améliorer les conditions de travail. Verdict dans un un ? © Patricia Cerinsek
Quarante patients Covid-19 transférés de la région Bourgogne-Franche-Comté vers Auvergne-Rhône-Alpes

  FIL INFO – La région Bourgogne-Franche-Comté va envoyer quarante de ses patients en réanimation vers la région Auvergne-Rhône-Alpes, en raison de la forte occupation Lire plus

A Grenoble, le CHU s'allie avec le privé pour tenter de reprendre la clinique mutualiste. Et, derrière, le politique met la pression sur Adrea.
Le projet de vente des cliniques mutualistes de Grenoble vient rebattre les cartes entre public et privé

  ENQUÊTE - Qui pour reprendre les cliniques mutualistes de Grenoble ? Alors que le nom du groupe C2S, qui a récemment racheté la clinique Lire plus

Bébés avec biberons Crédit Jens Johnsson on Unsplash
Une pétition lancée contre l’interdiction des biberons de lait maternel dans les crèches de Seyssinet-Pariset

  FIL INFO - La commune de Seyssinet-Pariset en Isère refusera désormais les biberons de lait maternel dans ses trois crèches. Une décision « exagérée » et Lire plus

Trois ans après avoir racheté le fabricant de cycle isérois Time Sport, Rossignol s'apprête à délocaliser un peu plus sa production en Slovaquie.
Rossignol concentre sa production de vélos haut de gamme sur la Slovaquie : le site de Voreppe sur la sellette ?

FOCUS - Trois ans après avoir racheté le fabricant de cycle isérois Time Sport International et rapatrié son siège à Voreppe, le géant mondial du Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

|

22/09

10h12

|

|

22/09

9h49

|

|

21/09

19h03

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Hexagone

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin