STMicro Crolles fait le choix du maintien de salaire contre le chômage partiel, la CGT signe l’accord

sep article



FLASH INFO - La CGT a, après la CFDT et la CGC-CFE, fina­le­ment rati­fié l’ac­cord qui accom­pagne le retour à la nor­male sur le site de STMicro à Crolles. Le syn­di­cat qui s’é­tait opposé au main­tien de l’ac­ti­vité pen­dant le confi­ne­ment et avait activé la pro­cé­dure d’a­lerte pour dan­ger grave et immi­nent, n’est néan­moins pas com­plè­te­ment satis­fait.

 

La direc­tion de l’en­tre­prise a en effet acté le main­tien à 100 % des salaires des per­sonnes vul­né­rables comme de celles qui doivent gar­der leurs enfants, à condi­tion qu’elles y soient obli­gées. Sans cette mesure, ces per­sonnes auraient en effet bas­culé dès le 1er mai dans le dis­po­si­tif de chô­mage par­tiel.

 

Un bon point pour la CGT qui regrette néan­moins que cette mesure ne soit pas appli­quée aux inté­ri­maires comme à tous les parents qui font le choix de ne pas envoyer leurs enfants à l’é­cole « au vu des condi­tions très dis­cu­tables de la reprise sco­laire ».

 

L’accord main­tient éga­le­ment le télé­tra­vail. Mais il accom­pagne aussi un retour à la nor­male pour la par­tie indus­trielle dès la fin du mois de mai que le syn­di­cat juge pré­ma­turé. Pour la CGT, les grandes lignes du plan de décon­fi­ne­ment n’ont pas fait l’ob­jet de négo­cia­tions locales chez STMicro.

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
22935 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. La CGT ne fait rien d’autres que dire non à tout. Meme aux primes des techs pour ceux qui sont venus tra­vailler pen­dant le confi­ne­ment.
    La cgt est nui­sible et cer­tains s’en ren­dront compte quand ils seront à pole emploi…
    Mais ce sera trop tard.
    Donc pas bravo, non il n’y a vrai­ment pas de quoi !
    .

    sep article
  2. La CGT détruit l’in­dus­trie en France.
    C’est les mêmes per­sonnes qui demandent l’ar­rêt des usines et détruisent des emplois, et qui ensuite se plaignent du chô­mage, de la dépen­dance de la France pour tous les biens de consom­ma­tion cou­rante. Entre autres…
    A lire : https://www.usinenouvelle.com/editorial/covid-19-mais-que-veut-donc-la-cgt.N964636

    « La CGT, c’est le Cancer Général du Travail. A ne pas confondre avec FO : Farce Ouvrière !  »
    Coluche

    sep article
  3. La CGT Crolles, des sur­vi­vors, qui ont affronté le dan­ger grave et immi­nent de tra­vailler dans des salles blanches où ils ris­quaient moins qu’en allant faire leurs courses. En plus, après le bou­lot, il fal­lait faire gaffe à pas lou­per une marche dans la mon­tée d’es­ca­liers de l’im­meuble. Impressionnant. Respect.

    sep article
  4. Bravo la CGT ST Crolles pour tout ce que vous faites !

    sep article