Une édition en ligne du Printemps du livre les 9 et 10 mai

sep article

 

FIL INFO — Le Printemps du livre de Grenoble ne tourne pas complètement la page. Si son édition physique a été annulée début avril pour cause de crise sanitaire, une édition en ligne se déroulera les samedi 9 et dimanche 10 mai. L’occasion de participer à des lectures et rencontres avec des auteurs, à retrouver sur le site Internet de l’événement.

 

 

Annulé pour cause de crise sani­taire, le Printemps du livre de Grenoble refuse de tota­le­ment tour­ner la page. Faute d’é­di­tion au début du mois d’a­vril, le réseau des biblio­thèques muni­ci­pales de Grenoble pro­pose un Printemps du livre en ligne, les samedi 9 et dimanche 10 mai. Et ceci, écrit la Ville de Grenoble, pour « ne pas lais­ser se perdre toutes ces belles éner­gies, […] ce désir de ques­tion­ner et de débattre ».

 

Visuel du Printemps du livre en ligne. © Ville de Grenoble

Visuel du Printemps du livre en ligne. © Ville de Grenoble

 

L’occasion pour « la majo­rité des autrices et auteurs qui devaient venir en avril » de par­ti­ci­per, note encore la Ville de Grenoble. Une qua­ran­taine de plumes et d’ar­tistes étaient en effet atten­dus pour l’é­di­tion 2020 du Printemps du livre. « Chacun‑e à sa manière (en fonc­tion des moyens dont ils et elles dis­posent durant cette période sin­gu­lière) apporte sa contri­bu­tion à ce week-end lit­té­raire », se réjouit aujourd’­hui la muni­ci­pa­lité.

 

 

Rencontres et lectures à foison avec le Printemps du livre

 

Une ver­sion numé­rique du Printemps du livre a aussi des avan­tages : plus besoin pour le public de choi­sir une lec­ture ou un spec­tacle au détri­ment des autres. En effet, l’in­té­gra­lité du pro­gramme de cette édi­tion pas comme les autres res­tera acces­sible « dans la durée » sur le site inter­net de l’é­vé­ne­ment. À noter éga­le­ment : la Ville pro­met de nou­velles contri­bu­tions au-delà du week-end, notam­ment des ren­contres en ligne avec des publics sco­laires.

 

Parmi les invités, Pierre Péju présentera son roman L'Oeil de la nuit © Gallimard

Parmi les invi­tés, Pierre Péju pré­sen­tera son roman L’Œil de la nuit. © Gallimard

Les ren­dez-vous pré­vus ? « Chaque matin du week-end, l’ensemble du pro­gramme de la jour­née sera acces­sible sur le site », indique la muni­ci­pa­lité. Des alertes Facebook sur la page de la Ville de Grenoble signa­le­ront par ailleurs les dif­fé­rentes pro­po­si­tions, les unes après les autres.

 

Des pre­miers temps forts n’en sont pas moins annon­cés. Notamment des ren­contres avec Bérangère Cournut, Julia Deck ou Gillez Rozier le samedi, et avec Arno Bertina ou Pierre Péju le dimanche. Parmi, natu­rel­le­ment, de nom­breux autres auteurs dis­po­nibles le long du week-end. Sans oublier des lec­tures, musi­cales ou non, avec Laure Limongi ou Axl Cendres. Et bien d’autres pro­messes encore (voir enca­dré).

 

Florent Mathieu

 

 

LES (PREMIERS) TEMPS FORTS ANNONCÉS

 

Samedi 9 mai

 

10 h 30 – Rencontre avec Bérengère Cournut, De pierre et d’os, Le Tripode.
11 h 30 – Rencontre avec Julia Deck, Propriété pri­vée, Minuit.
13 heures – Lecture Madeline Roth, Mon père des mon­tagnes, Le Rouergue (ados et adultes).
14 heures – Rencontre avec Anne Pauly, Avant que j’oublie, Verdier.
15 heures – Rencontre avec Gilles Rozier, Mikado d’enfance, L’Antilope.
16 heures – Lecture de Laure Limongi, On ne peut pas tenir la mer entre ses mains, Grasset.
17 heures – Rencontre avec Sylvain Prudhomme, Par les routes, L’Arbalète.
18 h 15 – Rencontre avec Camille Emmanuelle, Le Goût du bai­ser, T. Magnier (ados et adultes).
19 h 30 – Lecture musi­cale Ronette et Modine : une répé­ti­tion par les Fernandez.
20 heures – Lecture sonore de Né d’aucune femme de Franck Bouysse par la Cie 7ème sol.

 

Dimanche 10 mai

 

10 h 30 – Rencontre avec Arno Bertina, L’âge de la pre­mière passe, Verticales.
11 h 30 – Rencontre avec Paolo Cognetti, Sans jamais atteindre le som­met, Stock.
13 heures – Lecture avec Axl Cendres (ados et adultes).
15 heures – Rencontre avec Olivier Paquet, Les Machines fan­tômes, Atalante.
16 heures – Emmanuelle Pireyre, On ne peut pas tenir la mer entre ses mains, Grasset.
17 heures – Lecture musi­cale d’Alban Lefranc et Franck Williams de L’Homme qui brûle, Rivages.
18 h 15 – Rencontre avec Pierre Péju, L’Œil de la nuit, Gallimard.

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1987 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.