Dans l’académie de Grenoble, « l’école à la maison » a amplifié les inégalités

sep article



 

DÉCRYPTAGE – Encore incertaine et toujours redoutée par certains, la réouverture des établissements scolaires en mai concerne aussi les enfants décrocheurs. Mais quelques semaines d’école ne combleront pas le retard pris pendant le confinement. Car les inégalités scolaires se sont encore creusées. En cause ? Le principe même de « l’école à la maison » qui favorise, à l’évidence, les bons élèves et les catégories sociales aisées.

 

 

En Isère, "l’école à la maison" a amplifié les inégalités. Pendant le confinement lors de la crise sanitaire du coronavirus, les enfants font l'école à la maison © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Pendant le confi­ne­ment lors de la crise sani­taire du coro­na­vi­rus, les enfants font l’é­cole à la mai­son © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« Les pro­blèmes qui se posent en temps nor­mal sont décu­plés par le fait de devoir ensei­gner à dis­tance », constate Étienne Leroux, pro­fes­seur de fran­çais au col­lège Les Saules à Eybens.

 

Entre un tiers et la moi­tié seule­ment des élèves de l’en­sei­gnant rendent ainsi leur tra­vail pen­dant le confi­ne­ment.

 

« Ce sont tou­jours les mêmes, ceux qui tra­vaillaient déjà bien. Les autres, je n’ai pas de retour », observe encore Étienne Leroux. Qui ne leur jette pas la pierre : « On peut com­prendre que les enfants ne trouvent pas la moti­va­tion à tra­vailler dans une situa­tion si dif­fi­cile et inédite. Et tous ne dis­posent pas des mêmes condi­tions d’ap­pren­tis­sage. »

 

 

« C’est là où l’on se rend compte du rôle de l’école »

 

Après plu­sieurs semaines d’é­cole à la mai­son, une grande majo­rité d’ac­teurs de l’éducation en conviennent. Il est illu­soire de pen­ser que l’enseignement à dis­tance per­met une véri­table conti­nuité péda­go­gique.

 

Remise de pots de miel de la Ville de Grenoble aux enfants de l'école Libération. © Lisa Dulac - Placegrenet.fr

Enfants de l’é­cole Libération à Grenoble. © Lisa Dulac – Placegrenet.fr

 

Aucun écran ne rem­place une école et son équipe édu­ca­tive en chair et en os. « Cette aven­ture qu’on est en train de tra­ver­ser donne vrai­ment du sens à la notion d’é­ga­lité de la devise répu­bli­caine, estime Angela Mokondjimobe, ensei­gnante en CM2 à l’é­cole élé­men­taire Le Lac, dans le quar­tier Villeneuve à Grenoble.

 

« C’est là où l’on se rend compte du rôle de l’é­cole, qui est de don­ner les mêmes chances à tout le monde », pour­suit-elle. Égalité qui a été encore un peu plus écor­née avec le confi­ne­ment. De fait, « l’école à la mai­son » n’a fait qu’ag­gra­ver les inéga­li­tés sco­laires pré­exis­tantes au confi­ne­ment.

 

 

« Des conditions d’apprentissage très hétérogènes »

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3313 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. @amigo
    Merci pour la réponse.…
    Mais mal­heu­reu­se­ment j’é­vite de dis­cu­ter avec des per­sonnes qui se cachent der­rière un pseudo, je déteste çà.
    Dites moi d’où vous par­lez je vous répon­drai sans aucun pro­blème.

    BENYOUB. A

    sep article
  2. @ BENYOUB
    Cher Monsieur, dans ces quar­tiers on vote mas­si­ve­ment pour la gauche. Zéro com­pa­tie . Vous récol­tez ce que vous avez semé

    sep article
  3. Bonjour
    En 2011 aux élec­tions can­to­nales nous avions réussi à récu­pé­rer les résul­tats ‚les per­for­mances d’un col­lège situé dans le quar­tier de la Villeneuve.….
    Laisser moi vous dire que ce que l’on a decou­vert nous a tous inquiété.…une veri­table catas­trophe.
    L’inégalité sco­laire était déjà pré­sente et connue de nos soit disant poli­tiques depuis long­temps.
    Le manque d’an­ti­ci­pa­tion et main­te­nant le covid-19 va accé­lé­rer le phé­no­mène et ce pen­dant un bon moment en sep­tembre le covid-sera encore là.
    Alors entendre toutes ces veuves effa­rou­chées se déses­pè­rer me fait bien rire.
    De plus, ce lycée aux résul­tats mor­ti­fères a ete recons­truit dans le quar­tier.…
    UNE VRAIE PRISE DE CONSCIENCE DE NOS ELITES.
    La crise est devant nous ‚le pire est a venir sur­tout que nos poli­tiques n’ont pas le debut de la solu­tion.
    A Grenoble, le pis­ton, le clien­té­lisme, l’as­sis­ta­nat sont depuis plus de 30 ans les seules armes qu’ils pos­sèdent.
    En 2011,nous ne nous posions pas la ques­tion de la res­pon­sa­bi­lité de l’é­quipe édu­ca­tive.…
    Maintenant après plu­sieurs dis­cus­sions avec des ins­ti­tu­teurs et pro­fes­seurs je me pose la ques­tion.
    Le covid-19 exa­cerbe les choses,et ce dans tous les domaines.

    BENYOUB.A

    sep article
  4. la « solu­tion » pro­po­sée par la gauche est bien connue : si ne peut pas créer les mêmes condi­tions, arrê­tons l’é­du­ca­tion pour tous. Le nivel­le­ment par le bas. Bravo, on vous recon­naît dès le pre­mier mot

    sep article