Règles des marchés : “polémique inutile” pour la préfecture

Nouvelles règles pour les marchés : à l’Estacade, l’incompréhension prédomine

Nouvelles règles pour les marchés : à l’Estacade, l’incompréhension prédomine

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF — Alors que la préfecture de l’Isère a accordé une dérogation pour la réouverture des marchés grenoblois, les commerçants du marché de l’Estacade comprennent mal les restrictions imposées. Et se demandent pourquoi les grandes surfaces ont, elles, toujours le droit de vendre leurs produits.

 

 

« Encore un mois et je suis à la rue ! » Ce constat, c’est Antonio qui le dresse. Revendeur de pro­duits frais et de salai­sons sur le mar­ché de l’Estacade à Grenoble, il fait pour­tant par­tie des com­mer­çants qui ont eu le droit de débal­ler ce ven­dredi 27 mars au matin. La règle : pas plus de cinq com­mer­çants par mar­ché et une dis­tance de 5 mètres entre les étals. Des mesures obli­ga­toires pour que la Ville de Grenoble ait pu obte­nir une déro­ga­tion d’ou­ver­ture pour ses marchés.

 

Sur le marché de l'Estacade, l'incompréhension prédomine. La règle : un espace de 5 mètres entre chaque étal © Florent Mathieu - Place Gre'net

La règle : un espace de 5 mètres entre chaque étal. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Cinq com­mer­çants seule­ment ? Certains crai­gnaient la cohue au petit matin. Au final, les pla­ciers de Grenoble ont appelé la veille au soir les com­mer­çants rete­nus. Mais atten­tion : ceux qui ont déballé ce ven­dredi ne pour­ront pas débal­ler le week-end. Les dif­fé­rents étals n’ont en effet droit qu’à un jour de pré­sence par semaine. Or, « une fois par semaine, ça écoule la mar­chan­dise mais ça ne fait rien gagner », estime Antonio.

 

 

L’incompréhension des commerçants

 

Sans sur­prise, l’in­com­pré­hen­sion pré­do­mine parmi les com­mer­çants pré­sents. Tous estiment que le mar­ché s’est déroulé sans encombres la semaine der­nière, avec le res­pect des règles en vigueur par temps d’é­pi­dé­mie. « La dis­tance entre les gens, ils l’a­vaient bien com­prise ! », sou­ligne ainsi Jean-Loup, fro­ma­ger. Lui aussi écoule aujourd’­hui son stock. Et a noté une dimi­nu­tion de son chiffre d’af­faires de moi­tié lors du der­nier week-end.

 

Marché de l'estacade le matin du vendredi 27 mars © Florent Mathieu - Place Gre'net

Marché de l’es­ta­cade le matin du ven­dredi 27 mars. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Pour beau­coup, les com­mer­çants des mar­chés de pro­vince payent pour les abus obser­vés dans de grands mar­chés pari­siens, tout en pesant bien peu face aux grandes sur­faces. Auto-pro­clamé « grande gueule » du mar­ché, Jeannot ne déco­lère pas contre la grande dis­tri­bu­tion : « Aujourd’hui, les grandes sur­faces se gavent et, nous, on conti­nue à cre­ver de faim. C’est une atteinte à la liberté de tra­vailler et un non-res­pect des lois sur la concur­rence ! »

 

Auto-entre­pre­neur, Antonio comme d’autres espère des aides de l’État… sans se faire beau­coup d’illu­sions. « Les 300 mil­liards [annon­cés par Emmanuel Macron pour sou­te­nir l’é­co­no­mie, ndlr], ils vont par­tir chez les gros. On n’en verra pas la cou­leur ! », assure-t-il par avance. Tout un sym­bole ? L’une des places lais­sée libre du mar­ché est uti­li­sée… par le camion venant ravi­tailler le maga­sin U ave­nue de Vizille, qui reste ouvert sept jours sur sept.

 

Florent Mathieu

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Automne des marchés
La Métro lance l’Automne des marchés pour valoriser la diversité des marchés du territoire

FLASH INFO — Un "Automne des marchés" arrive sur le territoire métropolitain. Jusqu'au 17 octobre 2021, la Métropole de Grenoble déploie ainsi des animations sur Lire plus

Après Grenoble, Échirolles et Le-Pont-de-Claix imposent à leur tour le port du masque sur les marchés
Après Grenoble, Échirolles et Le-Pont-de-Claix imposent à leur tour le port du masque sur les marchés

FLASH INFO – Après la Ville de Grenoble, plusieurs autres communes de l'Isère rendent à leur tour le port du masque obligatoire sur les marchés Lire plus

Ville de Grenoble, Département et Région se mobilisent pour « sauver la production agricole locale »

  FOCUS — Les appels à consommer local pour soutenir la production agricole durant le confinement se multiplient. La Chambre d'agriculture de l'Isère propose une Lire plus

marché de l'Esplanade
La Métropole de Grenoble met en ligne la liste des 38 marchés ouverts pendant le confinement

  FIL INFO – La Métropole de Grenoble dresse en ligne la liste des 38 marchés finalement autorisés sur son territoire. Autant de dérogations accordées par Lire plus

A Grenoble, les marchés alimentaires ouverts ont été ré-autorisés. Le préfet doit encore se prononcer sur la réouverture du marché couvert des Halles.
Les marchés alimentaires ouverts de Grenoble finalement rétablis… mais significativement réduits

  FOCUS - Interdits depuis un décret ministériel du 23 mars, les marchés alimentaires à ciel ouvert de Grenoble ont été à nouveau autorisés par Lire plus

Les marchés alimentaires sont désormais interdits en France. La profession dénonce un décret flou et ambigu, incohérent avec les mesures de confinement.
Interdiction des marchés alimentaires : en Isère, les professionnels dénoncent un “imbroglio sans nom”

  TROIS QUESTIONS À – Un décret interdit, à compter de ce 24 mars, la tenue des marchés, qu'ils soient couverts ou à ciel ouvert. Alors Lire plus

Flash Info

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

|

19/10

10h35

|

|

19/10

9h26

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin