Coronavirus : après la Ville de Grenoble, le Département de l’Isère met ses chantiers sur pause

sep article



 

FIL INFO – Après la Ville de Grenoble, c’est au tour du Département de l’Isère de mettre sur pause les chantiers « non essentiels à la sécurité des Isérois ». Plus de 200 chantiers sont concernés, avec des retards prévisibles sur des moments-clés comme l’ouverture des Archives départementales ou celle du Musée Champollion. Et des conséquences sur la santé économique des entreprises du BTP.

 

 

« Mettre à l’arrêt les chan­tiers dépar­te­men­taux est un impé­ra­tif sani­taire », estime le pré­sident du Département de l’Isère. Quelques jours après le maire de Grenoble Éric Piolle, Jean-Pierre Barbier annonce ainsi l’ar­rêt des chan­tiers dépar­te­men­taux, pour cause d’é­pi­dé­mie de coro­na­vi­rus. Résultat : plus de 200 contrats de tra­vaux sont gelés, soit l’en­semble des tra­vaux publics « non essen­tiels à la sécu­rité des Isérois ».

 

L'ouverture du Musée Champollion de Vif ne pourra pas se faire dans les délais prévus, annonce le Département © Florent Mathieu - Place Gre'net

L’ouverture du Musée Champollion de Vif ne pourra pas se faire dans les délais pré­vus, annonce le Département. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Dans le détail ? Sont concer­nés la réno­va­tion de 16 col­lèges, 17 chan­tiers de moder­ni­sa­tion du réseau rou­tier, sans oublier le déploie­ment de la fibre optique ou des amé­na­ge­ments de bâti­ments cultu­rels. Avec des retards à la clé. Le Département pré­vient d’ores et déjà que l’ou­ver­ture des Archives dépar­te­men­tales, du Petit Train de la Mure, du col­lège de Champier ou encore du Musée Champollion connaî­tront pro­ba­ble­ment des reports.

 

 

Des mesures d’aide aux entreprises du BTP

 

« Cette déci­sion est vitale pour pré­ser­ver la santé des ouvriers. Les Iséroises et les Isérois com­pren­dront sans aucun doute », espère le Département. Qui n’ou­blie pas les consé­quences éco­no­miques qu’elle peut avoir pour les acteurs du BTP. « Conscient de cette situa­tion, le Département s’est engagé à ce qu’un paie­ment prio­ri­taire des acomptes et autres fac­tures aux entre­prises soit réa­lisé pour sou­te­nir leur tré­so­re­rie », indique-t-il.

 

Les chantiers non essentiels sont mis sur pause © Patricia Cerinsek - Place Gre'net

Les chan­tiers non essen­tiels sont mis sur pause. © Patricia Cerinsek – Place Gre’net

 

Autre mesure ? « Un pro­lon­ge­ment des délais d’appel d’offres enga­gés avant la crise a été décidé ainsi que le lan­ce­ment de nou­velles consul­ta­tions pour faci­li­ter l’accès aux mar­chés du Département », décrit la col­lec­ti­vité. Avant d’en­vi­sa­ger l’a­dop­tion de nou­velles for­mules d’ac­com­pa­gne­ment aux entre­prises, une fois la crise pas­sée, en lien avec la Région. « Le Département sera au ren­dez-vous », assure Jean-Pierre Barbier.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
3202 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.