Réaménagement du Petit Train de La Mure : les travaux devraient être bouclés dans les temps en juillet 2020

sep article

 

FIL INFO – La Ville de la Mure a invité Jean-Pierre Barbier, président du Département, le 13 juillet dernier, pour lui présenter l’avancée des travaux de réaménagement de la ligne ferroviaire du célèbre Petit Train. Commencés en 2018, ces derniers devraient s’achever comme prévu durant l’été 2020.

 

 

La Mure, 13 juillet 2019, pré­sen­ta­tion des tra­vaux du Petit Train. © Isère le Département

La ligne tou­ris­tique du Petit Train de La Mure, fer­mée depuis 2010, sera à nou­veau fonc­tion­nelle en juillet 2020.

 

C’est en tout cas ce qu’a pu consta­ter Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Département, lors­qu’il s’est rendu à la Mure pour consta­ter l’avancée des tra­vaux, samedi 13 juillet. Des tra­vaux débu­tés en 2018 suite à un pro­jet de réamé­na­ge­ment de la ligne lancé par la ville de La Mure en 2017.

 

L’occasion de four­nir quelques chiffres révé­la­teurs de l’a­van­cée du chan­tier : réa­li­sa­tion de 15 km de voie fer­rée et de 620 m² de ter­ras­se­ment, net­toyage de 4 000 m² d’ou­vrages d’art, répa­ra­tion de 170 mètres de garde-corps, ou bien encore de 1 000 mètres de réseaux en tran­chées pour le res­tau­rant.

 

 

Un itinéraire de la nouvelle gare de la Mure jusqu’à Saint-Eynard

 

« C’est une fierté pour le Département de relan­cer ce train emblé­ma­tique de notre ter­ri­toire », a déclaré avec enthou­siasme Jean-Pierre Barbier à cette occa­sion. « Les Isérois y sont atta­chés et il atti­rera de nom­breux voya­geurs dési­reux d’en connaître l’histoire et de décou­vrir ces pay­sages magni­fiques. »

 

Le Petit Train pourra comp­ter sur une nou­velle gare, ainsi qu’un res­tau­rant et un ate­lier de main­te­nance. Le tout avec un nou­vel iti­né­raire : départ de la nou­velle gare de la Mure, halte au Musée de la  Mine Image, puis ter­mi­nus au débar­ca­dère du Saint-Eynard, avec son bel­vé­dère.

 

Le Petit train de La Mure. © Alain Gavillet

Le Petit train de La Mure. © Alain Gavillet

 

« Ce pro­jet illustre bien notre volonté, non seule­ment d’entretenir le patri­moine isé­rois, mais aussi de déve­lop­per et de le faire rayon­ner pour faire gran­dir notre attrac­ti­vité, a d’ailleurs sou­li­gné Jean-Pierre Barbier. Nous nous étions enga­gés à remettre en ser­vice le petit train. Nous avons tenu notre pro­messe. »

 

 

Un projet collectif porté par les collectivités

 

Ce pro­jet, dont le bud­get s’élève à 26 mil­lions d’euros, est porté à la fois par le Département et son délé­ga­taire de ser­vice Edeis, la Communauté de Communes de La Matheysine, la Région et l’État.

 

La Mure, 13 juillet 2019, pré­sen­ta­tion des tra­vaux du Petit Train.  © Isère le Département

« Je suis heu­reux de consta­ter l’avancée de ce pro­jet que nous avons voulu ini­tier avec Frédérique Puissat afin de rendre aux Matheysins ce train qui leur est si cher. C’est notre devoir en tant qu’élus de por­ter la voix de ceux que nous repré­sen­tons ; le Train de la Mure est une belle incar­na­tion de ce rôle », a de son côté com­menté Fabien Mulyk, conseiller dépar­te­men­tal du can­ton de Matheysine-Trièves.

 

PDe

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
4730 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.