Chamrousse : une banderole déployée sous la glace d’un lac contre la mucoviscidose

sep article

Fête comme chez vous Ville de Grenoble

 

FIL INFO – Après quarante minutes d’apnées dynamiques alternées avec des temps de repos, Christophe Jobazé a étendu une banderole de “Vaincre la mucoviscidose” sous la glace des lacs Robert de Chamrousse, vendredi 13 mars. Au-delà du défi sportif, l’apnéiste isérois souhaitait valoriser le combat pour le souffle et les actions menées par l’association dont il est ambassadeur.

 

 

Une performance à couper le souffle pour un homme qui n’en manque pas. Ambassadeur de “Vaincre la mucoviscidose”, Christophe Jobazé a relevé avec succès un double défi, sportif et solidaire, vendredi 13 mars, aux lacs Robert de Chamrousse.

 

Chamrousse : une banderole déployée sous la glace d'un lac contre la mucoviscidoseL'apnéiste isérois Christophe Jobazé. © Office de tourisme de Chamrousse

L’apnéiste isérois Christophe Jobazé. © Office de tourisme de Chamrousse

À 2 000 mètres d’altitude, malgré le froid, l’oxygène raréfiée et l’épaisse couche de glace, l’apnéiste isérois a réussi à déployer la banderole de l’association après quarante minutes d’apnées dynamiques alternées avec des temps de repos.

 

Au niveau sportif, il s’agissait d’abord de réaliser une série de temps d’immersion sur différentes distances de 15 à 20 mètres, sous une épaisseur de glace de deux mètres. Avant de s’attaquer à la pose de la banderole sous la glace.

 

Ces performances, encadrées sur ce site dédié à la plongée sous glace et sécurisées par des plongeurs spécialisés dans ce domaine, ont été filmées sous l’eau. Un défi parrainé par l’apnéiste haut-savoyard Stéphane Tourreau, vice-champion du monde en 2016 et champion de France la même année.

 

Maladie rare et génétique, la mucoviscidose touche principalement les voies respiratoires et le système digestif. À travers ce défi sportif en conditions extrêmes, Christophe Jobazé souhaitait ainsi également valoriser le combat pour le souffle et les actions menées par “Vaincre la mucoviscidose” qui accompagne les malades et leur famille dans leur quotidien bouleversé par cette maladie.

 

 

Grosse frayeur en septembre 2019

 

Ce défi à la fois sportif et solidaire n’était pas le premier du genre pour l’apnéiste isérois. Le 29 septembre dernier, celui-ci avait retenu son souffle dans une piscine de jardin lors des “Virades de l’Espoir” organisées par “Vaincre la mucoviscidose” pour sensibiliser à la maladie et récolter des dons.

 

Virginie Douine de "Vaincre la mucoviscidose" et Christophe Jobazé Codale © Archive Codale

Virginie Douine de « Vaincre la mucoviscidose » et Christophe Jobazé. © Archive Codale

 

Non sans occasionner une grosse frayeur à son entourage, comme l’avait rapporté France bleu, sur place ce jour-là. « Après plus de six minutes passé immobile, visage dans l’eau », Christophe Jobazé avait en effet été extirpé inconscient hors du bassin. Avant de prononcer, quelques secondes plus tard, « I’m OK »*

 

Laurent Genin

 

 

* Texte modifié le 24 mars, suite à des précisions recueillies concernant cette tentative. En effet, Christophe Jobazé ayant bénéficié d’une assistance pour sortir de l’eau le 29 septembre dernier, il ne s’agit pas d’une performance, encore moins d’un record.

 

Pour être reconnue par la Fédération française d’études et de sports sous-marins, une performance en apnée statique n’est validée que lorsque l’apnéiste reste assez lucide pour sortir seul de son apnée, enlever seul son équipement faciale (masque ou pince-nez) et faire le signe OK en face du juge ou de la personne qui l’encadre. Ce qui n’était clairement pas le cas ce jour-là.

 

commentez lire les commentaires
1208 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.