Chamrousse : une banderole déployée sous la glace d’un lac contre la mucoviscidose

sep article

Notre indépendance c

 

FIL INFO – Après quarante minutes d’apnées dynamiques alternées avec des temps de repos, Christophe Jobazé a étendu une banderole de “Vaincre la mucoviscidose” sous la glace des lacs Robert de Chamrousse, vendredi 13 mars. Au-delà du défi sportif, l’apnéiste isérois souhaitait valoriser le combat pour le souffle et les actions menées par l’association dont il est ambassadeur.

 

 

Une per­for­mance à cou­per le souffle pour un homme qui n’en manque pas. Ambassadeur de “Vaincre la muco­vis­ci­dose”, Christophe Jobazé a relevé avec suc­cès un double défi, spor­tif et soli­daire, ven­dredi 13 mars, aux lacs Robert de Chamrousse.

 

Chamrousse : une banderole déployée sous la glace d'un lac contre la mucoviscidoseL'apnéiste isérois Christophe Jobazé. © Office de tourisme de Chamrousse

L’apnéiste isé­rois Christophe Jobazé. © Office de tou­risme de Chamrousse

À 2 000 mètres d’altitude, mal­gré le froid, l’oxygène raré­fiée et l’épaisse couche de glace, l’apnéiste isé­rois a réussi à déployer la ban­de­role de l’association après qua­rante minutes d’apnées dyna­miques alter­nées avec des temps de repos.

 

Au niveau spor­tif, il s’agissait d’abord de réa­li­ser une série de temps d’immersion sur dif­fé­rentes dis­tances de 15 à 20 mètres, sous une épais­seur de glace de deux mètres. Avant de s’attaquer à la pose de la ban­de­role sous la glace.

 

Ces per­for­mances, enca­drées sur ce site dédié à la plon­gée sous glace et sécu­ri­sées par des plon­geurs spé­cia­li­sés dans ce domaine, ont été fil­mées sous l’eau. Un défi par­rainé par l’apnéiste haut-savoyard Stéphane Tourreau, vice-cham­pion du monde en 2016 et cham­pion de France la même année.

 

Maladie rare et géné­tique, la muco­vis­ci­dose touche prin­ci­pa­le­ment les voies res­pi­ra­toires et le sys­tème diges­tif. À tra­vers ce défi spor­tif en condi­tions extrêmes, Christophe Jobazé sou­hai­tait ainsi éga­le­ment valo­ri­ser le com­bat pour le souffle et les actions menées par “Vaincre la muco­vis­ci­dose” qui accom­pagne les malades et leur famille dans leur quo­ti­dien bou­le­versé par cette mala­die.

 

 

Grosse frayeur en septembre 2019

 

Ce défi à la fois spor­tif et soli­daire n’était pas le pre­mier du genre pour l’apnéiste isé­rois. Le 29 sep­tembre der­nier, celui-ci avait retenu son souffle dans une pis­cine de jar­din lors des “Virades de l’Espoir” orga­ni­sées par “Vaincre la muco­vis­ci­dose” pour sen­si­bi­li­ser à la mala­die et récol­ter des dons.

 

Virginie Douine de "Vaincre la mucoviscidose" et Christophe Jobazé Codale © Archive Codale

Virginie Douine de « Vaincre la muco­vis­ci­dose » et Christophe Jobazé. © Archive Codale

 

Non sans occa­sion­ner une grosse frayeur à son entou­rage, comme l’a­vait rap­porté France bleu, sur place ce jour-là. « Après plus de six minutes passé immo­bile, visage dans l’eau », Christophe Jobazé avait en effet été extirpé incons­cient hors du bas­sin. Avant de pro­non­cer, quelques secondes plus tard, « I’m OK »*

 

Laurent Genin

 

 

* Texte modi­fié le 24 mars, suite à des pré­ci­sions recueillies concer­nant cette ten­ta­tive. En effet, Christophe Jobazé ayant béné­fi­cié d’une assis­tance pour sor­tir de l’eau le 29 sep­tembre der­nier, il ne s’a­git pas d’une per­for­mance, encore moins d’un record.

 

Pour être recon­nue par la Fédération fran­çaise d’é­tudes et de sports sous-marins, une per­for­mance en apnée sta­tique n’est vali­dée que lorsque l’a­pnéiste reste assez lucide pour sor­tir seul de son apnée, enle­ver seul son équi­pe­ment faciale (masque ou pince-nez) et faire le signe OK en face du juge ou de la per­sonne qui l’en­cadre. Ce qui n’é­tait clai­re­ment pas le cas ce jour-là.

 

commentez lire les commentaires
1858 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.