Olivier Noblecourt : le socia­liste décom­plexé qui veut recon­qué­rir Grenoble

Olivier Noblecourt : le socia­liste décom­plexé qui veut recon­qué­rir Grenoble

 

PORTRAIT INTERACTIF – Olivier Noblecourt se présente aux élections municipales à Grenoble pour la première fois. Pourtant, il est de toutes les campagnes depuis plus de vingt-cinq ans. S'affichant aujourd'hui avec fierté comme socialiste, il entend combiner social et croissance verte pour gagner. Et il croit en sa victoire.

 

 

C'est chez lui qu’Olivier Noblecourt nous reçoit. Le candidat de Grenoble Nouvel Air fouille ses tiroirs, à la recherche du dernier objet qu’il lui manque pour ce portrait : ses fiches de paye d’étudiant. Il était alors serveur-plongeur à la cafétéria Casino de Saint-Martin-d’Hères pendant deux ans pour payer ses études.

 


"Ce travail m’a appris beaucoup de valeurs. C’était un monde d’ouvriers. J’ai notamment le souvenir d’une collègue qui avait pris ses fonctions le 1er janvier 1976. Je suis né le 5 janvier de la même année et ça m’avait fait très bizarre de me dire que cette femme, tout le temps où moi je grandissais, elle avait fait la plonge. Ça m’a bouleversé », se remémore le candidat.

 

L’occasion aussi pour lui de rappeler qu’il n’a "pas grandi dans la soie, contrairement à ce que certains peuvent croire ». Issu d’une famille de gauche avec un père journaliste et une mère qui ne travaillait pas, il a grandi en logement social avec ses trois frères et sœurs. Toutefois, il tient à nuancer : "Ce serait indécent de dire que j’ai grandi dans la pauvreté, mais c’est une vie où l’on fait attention, où l’on doit être précautionneux. »

 

Olivier Noblecourt raconte en revanche avoir été interpellé dès son enfance par l’inégalité. "J’ai grandi avec toujours sous les yeux une grande diversité mais aussi la pauvreté et les injustices. Un de mes premiers souvenirs, c’était d’être allé chez des copains où il n’y avait aucun livre. Ça m’a beaucoup marqué », explique-t-il.

 

 

Un engagement associatif puis militant

 

Adolescent, il se tourne vers l’engagement associatif et sert occasionnellement la soupe populaire. "L’engagement politique m’a vite rattrapé. J’ai trouvé que c’était le moyen le plus efficace pour changer les choses », raconte le candidat. C’est grâce à ce militantisme qu’il se crée des amitiés en arrivant à Grenoble en 1995, après avoir réussi le concours de Sciences Po.

 

Sciences Po Grenoble © Léa Raymond - placegrenet.fr

Olivier Noblecourt est arrivé à Grenoble en 1995 après avoir réussi le concours de Sciences Po Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

 

Deux ans plus tard, il dirige l’association étudiante Mendès, en référence à Pierre Mendès-France. Il fait alors la rencontre qui changera sa vie : Michel Destot. "J’organisais la venue à Sciences Po de Michel Rocard, qui défendait notamment la réduction du temps de travail, en présence de Michel Destot, maire de Grenoble depuis deux ans », se souvient-il. "1997, c’est une date importante dans ma vie car c’est à la suite de cette conférence-débat qu’il m’a proposé de rejoindre son équipe. »

 

 

L’héritage Destot

 

Encarté au PS depuis 1994, Olivier Noblecourt devient alors l'assistant parlementaire de Michel Destot, avant d’être son directeur de cabinet de 2000 à 2008.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

ADu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Vincent Fristot, Lucille Lheureux, Éric Piolle, Antoine Back et Salima Djidel ont présenté le 27 janvier 2023 le bouclier social et climatique de la Ville de Grenoble financé par la hausse de la taxe foncière. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

FOCUS - Trois jours avant le conseil municipal du 30 janvier, la Ville de Grenoble a apporté des précisions sur le budget 2023 et la Lire plus

Grenoble : l’é­cole Christophe-Turc, un nou­vel éta­blis­se­ment occupé par des parents pour mettre à l’a­bri des enfants à la rue

FOCUS - L'école Christophe-Turc, au Village olympique, a rejoint le mouvement d'occupation lancé dans plusieurs écoles grenobloises depuis l'automne 2022. Des parents d'élèves, soutenus par Lire plus

La Ville de Grenoble accueille son premier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants
Grenoble accueille son pre­mier Chatipi, lieu de refuge pour chats errants

FOCUS - Les chats errants vont pouvoir profiter du premier ‘Chatipi’ de Grenoble, un abri installé Quai de France, à proximité du Jardin des Dauphins, Lire plus

Une partie des technologies développées chez Orange à Meylan s'appuie sur des outils déjà existants, tels les tablettes numériques. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Orange : un salon “recherche et inno­va­tion” orga­nisé à Meylan pour envi­sa­ger le futur

REPORTAGE - Réunir ses équipes ainsi que quelques invités, et donner une idée de ce que pourraient être les technologies et applications numériques du futur. Lire plus

Hausse des prix, des crédits et des coûts... Les promoteurs immobiliers craignent une année 2023 difficile sur la métropole
Hausse des prix, des cré­dits et des coûts… Les pro­mo­teurs immo­bi­liers craignent une année 2023 dif­fi­cile sur la métro­pole grenobloise

FOCUS - Si le marché de l'immobilier 2022, vu par les promoteurs immobiliers au travers de la FPI Alpes, présente quelques points de stabilité sur Lire plus

Le label HVE, contesté, présent sous la marque Is Here? L'opposition départementale attaque, la majorité assume
Le label HVE, contesté, pré­sent sous la marque Is Here ? L’opposition dépar­te­men­tale attaque, la majo­rité assume

FOCUS - L'opposition de gauche du Département de l'Isère reproche à la majorité de labelliser sous la marque territoriale Is Here des produits classés Haute Lire plus

Flash Info

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

|

25/01

10h46

|

|

25/01

10h37

|

|

24/01

15h27

|

|

23/01

15h30

|

|

20/01

12h42

|

|

20/01

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !