Pour Sud PTT, La Poste met en dan­ger ses agents et ses usa­gers face au coronavirus

Pour Sud PTT, La Poste met en dan­ger ses agents et ses usa­gers face au coronavirus

FIL INFO – Dans un com­mu­ni­qué en date du mardi 10 mars, le syn­di­cat Sud PTT Isère-Savoie accuse La Poste de ne pas assu­rer la sécu­rité de ses agents et de la popu­la­tion vis-à-vis de l’é­pi­dé­mie de coro­na­vi­rus. En cause ? L’absence de réunion sur la ques­tion et une « prime au pré­sen­téisme » jugée dangereuse.

La Poste met-elle « en dan­ger son per­son­nel et la popu­la­tion » face à l’é­pi­dé­mie de coro­na­vi­rus ? C’est ce qu’es­time Sud PTT Isère-Savoie dans un com­mu­ni­qué publié mardi 10 mars. Pour les syn­di­ca­listes, « la direc­tion du cour­rier de l’Isère-Savoie, égale à elle-même, ne prend aucune mesure et laisse le per­son­nel démuni ». Et ceci alors que de nou­veaux cas de Covid-19 sont quo­ti­dien­ne­ment iden­ti­fiés sur les deux départements.

La Poste est accusée par Sud-PTT de ne pas assurer la sécurité de son personnel face au coronavirus © Léa Raymond - Place Gre'net

La Poste est accu­sée par Sud-PTT de ne pas assu­rer la sécu­rité de son per­son­nel face au coro­na­vi­rus. © Léa Raymond – Place Gre’net

Le syn­di­cat fait ainsi savoir qu’à sa connais­sance, aucun des Comités d’hy­giène, de sécu­rité et des condi­tions de tra­vail (CHSCT) n’a été réuni pour trai­ter de la ques­tion de l’é­pi­dé­mie. « Alors que nous sommes en contact per­ma­nent avec la popu­la­tion ! », s’in­quiète Sud PTT. Qui demande donc des réunions en urgence des ins­tances, et appelle les agents à « exer­cer leur droit de retrait en cas de dan­ger de conta­mi­na­tion ».

Une « prime au pré­sen­téisme » jugée dangereuse

Autre motif de colère mis en avant par les syn­di­ca­listes ? « Depuis le début d’année [La Poste] condi­tionne une prime de 670 euros au pré­sen­téisme », écrivent-ils. Ce cri­tère a en effet été intro­duit par La Poste dans l’at­tri­bu­tion de la prime d’é­quipe 2020, fixée à un mon­tant maxi­mum de 670 euros bruts. Traduction de « pré­sen­téisme », selon Sud PTT ? « Le fait d’aller au tra­vail alors que l’on est malade. »

Les syndicalistes jugent que la « prime au présentéisme » est un facteur de danger supplémentaire face à l'épidémie © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les syn­di­ca­listes jugent que la « prime au pré­sen­téisme » est un fac­teur de dan­ger sup­plé­men­taire face à l’é­pi­dé­mie. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Au sep­tième jour d’ab­sence, la prime décroît, pour dis­pa­raître au trei­zième jour, pile un jour avant la fin de qua­tor­zaine [sic] pré­vue en cas de sus­pi­cion de coro­na­vi­rus », dénonce le syn­di­cat. Le temps d’in­cu­ba­tion du virus est en effet estimé à 14 jours, avec recom­man­da­tion pour les per­sonnes « à risque » de sur­veiller l’ap­pa­ri­tion de symp­tômes. À cet égard, Sud PTT reven­dique « la sup­pres­sion du cri­tère de pré­sen­téisme pour l’obtention de la prime d’équipe ».

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

Saint-Égrève : le Chai inau­gure l’hô­pi­tal de jour soins conjoints parents-bébé, « une struc­ture unique en Isère »

FOCUS - Le Centre hospitalier Alpes-Isère (Chai) de Saint-Égrève a inauguré, jeudi 11 avril 2024, l'hôpital de jour soins conjoints parents-bébé. Ouverte en décembre 2023, Lire plus

Chasse-sur-Rhône appelle à l’ap­pli­ca­tion du prin­cipe pol­lueur-payeur pour les PFAS, ou pol­luants éternels

FLASH INFO - La mairie de Chasse-sur-Rhône s'engage contre les PFAS, soit les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées communément désignées comme des "polluants éternels" que l'on Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Meurtre d’une jeune Lyonnaise en Italie : le sus­pect placé sous écrou extra­di­tion­nel et en déten­tion par les juges grenoblois

EN BREF - Le compagnon de la jeune Lyonnaise retrouvée morte poignardée dans le Val d'Aoste, le 5 avril 2024, a été déféré au palais Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Meurtre d’une jeune femme en Italie : son com­pa­gnon inter­pellé à Lyon et déféré au par­quet de Grenoble

EN BREF - Une jeune Lyonnaise de 22 ans a été retrouvée morte poignardée, dans une église, le 5 avril 2024, dans le Val d'Aoste, Lire plus

Cité scolaire internationale de Grenoble DR
« Népotisme » à la Cité sco­laire inter­na­tio­nale de Grenoble : des ensei­gnants s’in­surgent dans une lettre ouverte au rectorat

FOCUS - Le Collectif pour la défense du service public d’éducation (CDE38) a adressé, le 1er avril 2024, une lettre ouverte au rectorat de Grenoble, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !