Municipales : à Meylan, un élu de l’op­po­si­tion affronte… trois élus de la majo­rité de 2014

Municipales : à Meylan, un élu de l’op­po­si­tion affronte… trois élus de la majo­rité de 2014

EN BREF – Après un man­dat pour le moins chao­tique, la Ville de Meylan va-t-elle retrou­ver une rela­tive sta­bi­lité à la faveur des élec­tions muni­ci­pales ? Quatre can­di­dats sont en lice, dont trois issus… de la pré­cé­dente majo­rité élue en 2014. Le conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion porte, lui, une voix de gauche, aux thèmes très proches de la muni­ci­pa­lité grenobloise.

« Pas sérieux comme trois papes en un an », écri­vait Frédéric Dard à pro­pos de l’an­née 1978. Quid de quatre maires en un man­dat ? C’est la situa­tion qu’a connue la com­mune de Meylan. Avec une maire démis­sion­naire (puis condam­née) Marie-Christine Tardy, un maire “remer­cié” par sa propre majo­rité Damien Guiguet, un maire éphé­mère de tran­si­tion Jean-Claude Peyrin et, enfin, un maire de fin de man­dat sans grand pou­voir Jean-Philippe Blanc.

De gauche à droite, les candidats Jean-Philippe Blanc, Joëlle Hours, Jean-Claude Peyin, Philippe Cardin. (montage des visuels de campagne)

De gauche à droite, les can­di­dats Jean-Philippe Blanc, Joëlle Hours, Jean-Claude Peyin, Philippe Cardin. (mon­tage des visuels de campagne)

Si les muni­ci­pales 2020 appa­raissent comme l’oc­ca­sion de rebattre les cartes du fonc­tion­ne­ment ins­ti­tu­tion­nel de la Ville, trois des quatre can­di­dats sont issus… de la majo­rité de 2014. Jean-Philippe Blanc figu­rait en 8e posi­tion sur la liste Tardy, tan­dis que sa concur­rente Joëlle Hours était qua­trième… et Jean-Claude Peyrin deuxième. Les Républicains évo­quaient alors une liste « Tardy – Peyrin ». Aujourd’hui, cha­cun main­tient ses dis­tances avec l’an­cienne élue.

Plane l’ombre d’une maire condamnée 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

François Bayrou à Voiron pour sou­te­nir Élodie Jacquier-Laforge, can­di­date à sa réélec­tion dans la 9e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Le président du MoDem François Bayrou s'est rendu à Voiron, mercredi 19 juin 2024, pour soutenir Élodie Jacquier-Laforge, députée sortante de la 9e Lire plus

Sur la première circonscription de l'Isère, le candidat LR-RN Alexandre Lacroix appelle à "l'union des droites républicaines"
Sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère, le can­di­dat LR-RN Alexandre Lacroix appelle à « l’u­nion des droites républicaines »

FLASH INFO - Alexandre Lacroix annonce officiellement sa candidature aux élections législatives sur la première circonscription de l'Isère, dans un communiqué en date du mardi 18 juin Lire plus

Alain Carignon demande à être désigné partie civile dans le cadre de l'affaire (présumée) Piolle-Martin
Alain Carignon demande à être dési­gné par­tie civile dans le cadre de l’af­faire (pré­su­mée) Piolle-Martin

FLASH INFO - Le conseiller municipal d'opposition de Grenoble Alain Carignon annonce demander à être désigné partie civile dans le cadre de l'affaire Piolle-Martin. Soit Lire plus

Treize maires de la 2e cir­cons­crip­tion de l’Isère appellent à sou­te­nir Cyrielle Chatelain, can­di­date du Nouveau Front populaire

FOCUS - À l'approche des législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet 2024, treize maires de gauche de la deuxième circonscription de l'Isère ont Lire plus

Élections législatives: Reconquête Isère se déchire en interne sur fond de conflit Éric Zemmour - Marion Maréchal
Élections légis­la­tives : Reconquête Isère se déchire en interne sur fond de conflit Éric Zemmour – Marion Maréchal

FOCUS - Drôle d'ambiance au sein de Reconquête Isère. Alors que le 15 juin 2024, le mouvement d'Éric Zemmour annonçait ne présenter aucun candidat en Lire plus

Troisième circonscription: le PS 38 ne soutient pas Élisa Martin... ni la candidature “dissidente” de Stéphane Gemmani
Troisième cir­cons­crip­tion : le PS 38 ne sou­tient pas Élisa Martin… ni la can­di­da­ture “dis­si­dente” de Stéphane Gemmani

FOCUS - L'union de la gauche en vue des élections législatives des 30 juin et 7 juillet connaît quelques ratés sur la troisième circonscription de Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !