Émilie Chalas. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Émilie Chalas, en marche contre vents et marées : « je suis indestructible ! »

Émilie Chalas, en marche contre vents et marées : « je suis indestructible ! »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

PORTRAIT INTERACTIF - Émilie Chalas, entrée en politique en 2017 pour devenir députée LREM de l'Isère, se présente aux suffrages des électeurs grenoblois. Une tâche ardue qui intervient dans un contexte politique national très compliqué pour son parti, avec des opposants qui ne l'épargnent guère. En marche contre vents et marées, la candidate poursuit obstinément son chemin après un parcours de vie atypique. Se déclarant « indestructible », Émilie Chalas espère bien tirer son épingle du jeu lors de ces élections.

 

 

Émilie Chalas lors de l'inauguration de son local de campagne. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Émilie Chalas lors de l'inauguration de son local de campagne. © Joël Kermabon - Place Gre'net

À l'instar des autres candidats, l'agenda d'Émilie Chalas était déjà bien chargé lorsqu'elle nous a reçus le 2 mars dernier dans son local de campagne pour nous parler un peu... beaucoup d'elle.

 

Présentation de son programme le jour même à l'office de tourisme, trois débats, des visites dans des maisons des habitants et des réunions d'appartement pour les jours suivants…

 

Le tout complété par une émission de télévision sur la place des femmes et, bien sûr, le terrain qu'il faut continuer à labourer pour convaincre les électeurs.

 

 

Appréciée par les uns, dénigrée par les autres...

 

À l'approche du premier tour de scrutin des municipales et après les résultats d'un sondage la plaçant en quatrième position, la candidate se prête à l'exercice de l’interview avec sincérité et sans fard. Une manière d'assumer autant que de revendiquer son côté « cash », apprécié par les uns, fustigé quand ce n'est pas honni par les autres. Un trait de caractère à double tranchant pour la députée En marche, régulièrement visée par nombre d'opposants réfractaires à la politique menée par le gouvernement d'Emmanuel Macron.

 

Rassemblés sur la table –  c'est le principe des portraits interactifs de chacun des candidats – trônent neuf objets apportés spécifiquement pour l'occasion. En l'occurrence ? Un roman policier, sa carte de députée, deux photos de famille, deux téléphones portables, un journal de bord, son programme électoral et même, plus inattendu… un tube de rouge à lèvres !

 

 

« Mes grands-parents paternels ne savaient ni lire, ni écrire »

 

À priori, rien ne prédisposait la jeune Émilie Chalas à la politique. « Je suis née en 1977 à Échirolles et j'ai grandi pendant 21 ans place Notre-Dame. Je suis allée à la crèche du Vieux-Temple, puis à l'école Bayard, et ensuite, très classiquement, au collège Stendhal et au lycée Champollion », se remémore-t-elle.

 

Ensuite ? Une enfance et une adolescence insouciantes passées avec son frère auprès d'une mère secrétaire et d'un père enseignant-chercheur en architecture. « Mes grands-parents paternels ne savaient ni lire, ni écrire, tient à préciser Émilie Chalas. La République française a permis à mon père d'être professeur et à moi de devenir urbaniste, puis députée. »

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 77 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Michael Allegre écrivain et SDF
Michaël Allegre, “l’or­phe­lin mar­seillais” SDF vend son livre auto­bio­gra­phique dans les rues de Grenoble

  FOCUS – Père absent baignant dans le monde criminel, pensionnat, difficultés scolaires, incarcération… Michaël Allegre a beaucoup de choses à raconter. Originaire de Marseille, Lire plus

Portrait interactif Éric Piolle © Anissa Duport-Levanti
Éric Piolle, le favori assiégé à Grenoble

  PORTRAIT INTERACTIF - Le maire sortant Éric Piolle est grand favori de cette élection avec 36 % d’intentions de vote selon un sondage Ipsos – Lire plus

Olivier Noblecourt : le socia­liste décom­plexé qui veut recon­qué­rir Grenoble

  PORTRAIT INTERACTIF – Olivier Noblecourt se présente aux élections municipales à Grenoble pour la première fois. Pourtant, il est de toutes les campagnes depuis Lire plus

Gwenaël Manac’h, illus­tra­teur dis­cret mais engagé, veut « sus­ci­ter des réac­tions et créer la discussion »

  PORTRAIT - Graphiste et illustrateur grenoblois exigeant, Gwenaël Manac'h défend l'idée d'une bande dessinée utile et engagée qui incite plus à la réflexion qu'à Lire plus

Décrochons Macron : trois nou­veaux por­traits du pré­sident décro­chés à Biviers, Bernin et au Versoud

FOCUS - Mercredi 26 juin au matin, des militants isérois des associations Action non violente-Cop 21 et Extinction rébellion se sont rendus dans cinq mairies Lire plus

©Joël Kermabon - Place Gre'net
Portrait d’Emmanuel Macron « réqui­si­tionné » à Poisat : rap­pel à la loi pour neuf acti­vistes d’ANV-Cop21

FOCUS - Le délégué du procureur a convoqué, ce mardi 7 mai, neuf activistes d'ANV-Cop21 auteurs de la “réquisition” du portrait d'Emmanuel Macron à Poisat. Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin