A Crolles, STMicro réduit la moitié de ses effectifs à la production jusqu'au 2 avril. Insuffisant pour la CGT qui réclame l'arrêt total de la production.

STMicro Crolles : retour sur des rejets très discrets de gaz à effet de serre… en pleine alerte pollution

STMicro Crolles : retour sur des rejets très discrets de gaz à effet de serre… en pleine alerte pollution

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

DÉCRYPTAGE – Quelles quantités de CF4, gaz à effet de serre très puissant, se sont échappées de l’usine STMicro à Crolles, fin janvier ? La direction de l’usine minimise ces rejets mais, en interne, des salariés et des représentants du personnel sont inquiets. Car en France, les émanations de ce gaz au potentiel de réchauffement 6 500 fois plus élevé que le dioxyde de carbone, ne font l’objet d’aucune norme ni contrôle extérieur.

 

 

STMicro à Crolles – DR

« En pleine alerte pol­lu­tion, ST Micro à Crolles rejette du gaz à effet de serre CF4 en grandes quan­ti­tés car un brû­leur de gaz est en panne. Cela repré­sente l’é­qui­valent de plu­sieurs cen­taines de tonnes de CO2 », nous écri­vait un lan­ceur d’a­lerte, le 27 jan­vier dernier.

 

Quelles quan­ti­tés de CF4, ce gaz à effet de serre très puis­sant, se sont alors échap­pées de l’u­sine STMicroelectronics à Crolles ? Un mois après jour pour jour, impos­sible d’y voir très clair.

 

À Grenoble, l’alerte pol­lu­tion attei­gnait à cette date des som­mets inéga­lés. La faute aux par­ti­cules fines qui, essen­tiel­le­ment déga­gées par le chauf­fage au bois et le tra­fic rou­tier, plom­baient la cuvette. Les auto­ri­tés pre­naient les choses en main et décré­taient la mise en place du niveau d’a­lerte 2. Soit, mesure phare, l’in­ter­dic­tion de rou­ler pour les véhi­cules les plus pol­luants. Ou l’o­bli­ga­tion pour les entre­prises de stop­per toute acti­vité polluante.

 

 

Un gaz au fort pouvoir de réchauffement climatique… non réglementé

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

L'entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
STMicroelectronics : les syndicats appellent au boycott de l’enquête « employee survey » de la direction

  FLASH INFO - Les syndicats de STMicroelectronics ont lancé un appel au boycott de l'enquête "employee survey" commanditée par la direction. En cause : Lire plus

Salariés en tenue à l'intérieur de l'usine STMicroelectronics de Crolles. © Artechnic
STMicroelectronics et Mentor, société de Siemens, s’associent dans le cadre du plan Nano 2022

  EN BREF - STMicroelectronics et Mentor, filiale de Siemens, annoncent leur coopération au sein du plan Nano 2022. Un programme de travaux et d'investissements Lire plus

L'entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
STMicroelectronics accusé d’intimider les grévistes à Crolles et de recourir insuffisamment au télétravail

  FOCUS - Alors que le mouvement de grève se durcit en Isère sur les sites de STMicroelectronics, les syndicats dénoncent des "intimidations" et des Lire plus

L'entrée du site de STMicroelectronics à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
STMicroelectronics : l’intersyndicale appelle à poursuivre la grève soutenue par le PCF et EELV

  EN BREF - Après avoir protesté contre le gel des salaires en 2020, jeudi 5 novembre, avec une grève illimitée, l'intersyndicale de STMicroelectronics appelle Lire plus

Plusieurs dizaines de salariés se sont mobilisés sur le site de Grenoble pour protester contre la non augmentation de leurs salaires en 2020. © Tim Buisson – Place Gre’net
STMicroelectronics : des salariés de Grenoble et Crolles en grève pour protester contre le gel des salaires

  FOCUS - Les salariés de STMicroelectronics protestent contre la non-augmentation de leur salaire en 2020. La direction explique, quant à elle, préférer rester prudente Lire plus

A Crolles, STMicro réduit la moitié de ses effectifs à la production jusqu'au 2 avril. Insuffisant pour la CGT qui réclame l'arrêt total de la production.
STMicroelectronics propose une prime, l’inspection du travail juge les mesures de protection insuffisantes

  DÉCRYPTAGE - À Crolles en Isère, le fabricant de puces électroniques STMicroelectronics instaure une prime de présence de 300 euros pour ses salariés mobilisés en Lire plus

Flash Info

|

04/12

22h49

|

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin