Catherine Brun, candidate Lutte ouvrière à Grenoble : « quand on a une conscience de classe, on vote ouvrier ! »

sep article

 

FOCUS — Déjà candidate aux élections municipales de Grenoble en 2008 et 2014, Catherine Brun portera de nouveau les couleurs de Lutte ouvrière en mars 2020. Une candidature destinée à porter la voix des travailleurs, sans pour autant constituer une fin en soi. Le parti demeure en effet plus que jamais révolutionnaire et bien décidé à renverser le capitalisme au nom de la lutte des classes.

 

 

« Le monde du travail doit s’organiser comme une force capable d’organiser cette société au service du plus grand nombre. » Déjà candidate aux élections municipales de Grenoble en 2008 et 2014, la militante Lutte ouvrière Catherine Brun reste fidèle à ses convictions… et à l’ADN ouvrier et révolutionnaire de son parti. Pour la candidate, pas question de promettre monts et merveilles aux Grenoblois. Il s’agit d’offrir à certains l’occasion de « relever la tête ».

 

Catherine Brun, candidate Lutte Ouvrière de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Catherine Brun, candidate Lutte ouvrière de Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« On se présente dans un contexte où le monde entier s’enfonce dans une crise économique due à un système capitaliste au bout du rouleau, où les possédants mènent une guerre des classes extrêmement sévère », juge Catherine Brun. Un contexte qui justifie à lui seul sa candidature à la mairie de Grenoble : « Il nous semble très important que les travailleurs puissent s’exprimer politiquement, et ces élections peuvent le permettre. »

 

 

« Une liste d’ouvriers »

 

À Grenoble comme partout en France, les listes Lutte ouvrière veulent s’inscrire dans le contexte des luttes sociales actuelles. « Il faut poursuivre ce qu’ont commencé les Gilets jaunes, les cheminots, les travailleurs de la RATP, les enseignants… », décline Catherine Brun. Ceci pour mieux « affirmer que les travailleurs sont capables de renverser le pouvoir des Arnault, des Bolloré, des Bouygues, et d’exercer eux-mêmes le pouvoir ».

 

Lutte ouvrière veut inscrire son combat dans l'impulsion des Gilets jaunes et autres mouvements sociaux actuels © Joël Kermabon - Place Gre'net

Lutte ouvrière veut inscrire son combat dans la lignée de celui des Gilets jaunes et des autres mouvements sociaux actuels. © Joël Kermabon – Place Gre’net

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3056 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Bonjour, impossible de trouver son programme, sa liste, son site web ou même un peu d’info sur les réseaux sociaux… Quelqu’un aurait il plus d’info ?

    sep article
  2. Dommage qu’on n’a pas encore inventé la machine de temps. On aurait pu l’envoyer au RDV avec K. Marx

    sep article