Mireille d'Ornano, Émilie Chalas, Alain Carignon, Olivier Noblecourt et Éric Piolle ont fait face aux questions de l'Union des commerçants LabelVille lundi 3 février. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Municipales : cinq can­di­dats devant les com­mer­çants gre­no­blois de l’as­so­cia­tion LabelVille

Municipales : cinq can­di­dats devant les com­mer­çants gre­no­blois de l’as­so­cia­tion LabelVille

FOCUS – Nouveau débat poli­tique ce lundi 3 février en vue des élec­tions muni­ci­pales. Cinq can­di­dats à la mai­rie de Grenoble ont ren­con­tré l’union des com­mer­çants LabelVille. Après une pré­sen­ta­tion de leur pro­gramme, ils ont dû répondre aux ques­tions des commerçants.

Municipales : cinq candidats face aux commerçants. Mireille d'Ornano, Émilie Chalas, Alain Carignon, Olivier Noblecourt et Éric Piolle ont fait face aux questions de l'Union des commerçants LabelVille lundi 3 février. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Les can­di­dats Mireille d’Ornano, Émilie Chalas, Alain Carignon, Olivier Noblecourt et Éric Piolle ont répondu aux ques­tions de l’Union des com­mer­çants LabelVille lundi 3 février. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

Des réponses cré­dibles aux pro­blé­ma­tiques des com­mer­çants gre­no­blois, voilà ce qu’attendait LabelVille, asso­cia­tion regrou­pant les unions com­mer­ciales de Grenoble, des can­di­dats aux muni­ci­pales ce lundi 3 février.

Les invi­tés : Mireille d’Ornano, Émilie Chalas, Alain Carignon, Olivier Noblecourt et le maire actuel Éric Piolle. Les mêmes ou presque que lors du débat sur la culture.

La sécu­rité, prio­rité de la droite

Les can­di­dats ont d’abord pré­senté leurs pro­po­si­tions pour le com­merce devant une salle bien rem­plie, dans les locaux de la chambre de com­merce et d’in­dus­trie (CCI). Pour Mireille d’Ornano et Alain Carignon, l’enjeu est d’abord sécuritaire.

Au pro­gramme, notam­ment : vidéo­sur­veillance et arme­ment des poli­ciers muni­ci­paux. La can­di­date veut ainsi dou­bler le dis­po­si­tif de vidéo­sur­veillance et le nombre de poli­ciers. Alain Carignon mise, lui, sur la police mon­tée et le ren­for­ce­ment des bri­gades canines.

Éric Piolle, seul can­di­dat contre le centre de sur­veillance métropolitain

Olivier Noblecourt parie, au contraire, sur l’éducation et l’embauche de média­teurs. Une approche qui a déclen­ché les huées des com­mer­çants pré­sents. Le can­di­dat sou­haite aussi réta­blir la police de proxi­mité, mesure sou­hai­tée par tous, et créer deux com­mis­sa­riats de proximité.

Le PC vidéosurveillance de la police municipale. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Tous les can­di­dats à l’ex­cep­tion du maire sor­tant sou­haitent faire pas­ser le centre de vidéo­sur­veillance de Grenoble au niveau métro­po­li­tain. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Huées éga­le­ment pour Éric Piolle lorsqu’il dit refu­ser le « Grenoble bashing » et s’opposer à la créa­tion d’un centre métro­po­li­tain de sur­veillance vidéo. Centre auquel les autres can­di­dats sont au contraire favorables.

Son rôle ? Coordonner la sur­veillance vidéo et les dif­fé­rents ser­vices de police et de gendarmerie.

L’accessibilité au cœur du débat

De son côté, Émilie Chalas pose le débat de la redy­na­mi­sa­tion du centre-ville en ces termes : les élec­teurs auront à choi­sir entre « le pari de la décrois­sance et la stra­té­gie de rebond »… qu’elle pro­pose. La can­di­date issue des rangs de LREM se veut ainsi opti­miste mal­gré les 10 % de vacance à Grenoble. Elle compte notam­ment sur la sup­pres­sion de la fête des Tuiles pour finan­cer le redres­se­ment du com­merce local.

Concernant l’ac­ces­si­bi­lité des com­merces du centre-ville, il res­sort en par­ti­cu­lier un point noir : la cir­cu­la­tion sur le bou­le­vard Agutte-Sembat depuis la mise en place de l’autoroute à vélo. Le maire sor­tant, qui a passé une bonne par­tie du débat à défendre son bilan, a réaf­firmé la per­ti­nence de ce pro­jet. Il assure que cette voie Chronovélo « est très fré­quen­tée et a per­mis une forte réduc­tion de la pol­lu­tion entre centre-ville ».

Municipales : cinq candidats face aux commerçants. Portion de la chronovélo sur les boulevards Augutte Sembat et Lyautey, aménagée au centre de la chaussée, 2 juillet 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

Certains can­di­dats veulent ouvrir la voie de bus aux voi­tures sur le bou­le­vard Agutte Sembat afin de flui­di­fier le tra­fic © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Tous les autres can­di­dats s’accordent sur l’impossibilité de refaire des tra­vaux, mais sur la néces­sité de s’a­dap­ter. Tout comme sur leur volonté d’ouvrir la voie de bus aux voi­tures pour désen­gor­ger le bou­le­vard Gambetta.

La ques­tion du sta­tion­ne­ment divise les candidats

Une pro­po­si­tion a fait l’unanimité concer­nant le sta­tion­ne­ment : la gra­tuité en semaine lors du déjeu­ner. Pour le reste, tout diverge.

Place Vaucanson, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

La ques­tion du sta­tion­ne­ment en centre-ville a beau­coup divisé les can­di­dats, avec par exemple l’i­dée de créer un étage sou­ter­rain place Vaucanson. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Mireille d’Ornano et Alain Carignon insistent sur la néces­sité de sta­tion­ner gra­tui­te­ment le samedi. Une solu­tion dif­fi­cile à finan­cer pour leurs opposants.

Émilie Chalas sou­haite, quant à elle, faire un par­king sou­ter­rain sous celui exis­tant place Vaucanson, et créer un “pass” par­king pour les commerçants.

Olivier Noblecourt pro­pose dix week-ends gra­tuits par an et mise sur la mobi­lité élec­trique avec une navette entre Chavant et la Porte de France. Éric Piolle pro­met, pour sa part, d’ex­pé­ri­men­ter les trans­ports en com­mun gra­tuits le week-end et d’aug­men­ter le nombre de parkings-relais.

Le débat s’est clos sur la conclu­sion de chaque can­di­dat et a été très cour­tois, mal­gré quelques tirs à bou­lets rouges sur le bilan d’Éric Piolle de la part d’Émilie Chalas dans les der­nières minutes.

Anissa Duport-Levanti

ADu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Une militante du groupe grenoblois d'Extinction Rebellion en train d'enduire de « faux pétrole » un distributeurs de billets de la banque BNP Paribas. © Extinction Rebellion
Grenoble : action choc de mili­tants d’Extinction Rebellion contre la BNP, accu­sée de « greenwashing »

FOCUS - Des militants grenoblois d'Extinction Rebellion ont dégradé quatre distributeurs de billets de la BNP Paribas dans la nuit du 6 au 7 février Lire plus

Le conseil métropolitain du 3 février 2023.
La Métropole de Grenoble a adopté son bud­get pri­mi­tif 2023, avec des débats reflé­tant les cli­vages poli­tiques traditionnels

FOCUS - Le conseil métropolitain a adopté, vendredi 3 février 2023, son budget primitif 2023 d'un montant de 851 millions d'euros. La Métropole de Grenoble Lire plus

Vente des actions Grenoble habitat de la Ville de Grenoble: premières réactions des oppositions grenobloises
Vente des actions Grenoble habi­tat de la Ville de Grenoble : pre­mières réac­tions des oppo­si­tions grenobloises

FLASH INFO - Ce n'est pas une surprise: l'annonce de la cession de la totalité des actions Grenoble Habitat détenues par la Ville de Grenoble Lire plus

Le Mois décolonial de retour à Grenoble pour sa troisième édition, du 4 mars au 8 avril 2023
Le Mois déco­lo­nial de retour à Grenoble pour sa troi­sième édi­tion, du 4 mars au 8 avril 2023

FOCUS - La troisième édition du Mois décolonial se tient à Grenoble du 4 mars au 8 avril 2023, avec une quarantaine d’événements. La Ville Lire plus

Entre 11 500 et 27 000 manifestants se sont mobilisés contre la réforme des retraites le 7 février 2023 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Manifestation du 7 février contre la réforme des retraites : mobi­li­sa­tion tou­jours sou­te­nue mais en baisse à Grenoble

REPORTAGE VIDÉO - Entre 11 500 et 27 000 manifestants ont défilé à Grenoble, mardi 7 février 2023, pour la troisième grande journée de mobilisation contre Lire plus

GHM de Grenoble : la Métropole vote un vœu au gou­ver­ne­ment, à l’ARS et aux mutuelles sur fond de chan­ge­ment de direction

FOCUS - Le conseil métropolitain a adopté à l'unanimité, vendredi 3 février 2023, un vœu sur le Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble (GHM). Celui-ci fait Lire plus

Flash Info

|

08/02

18h42

|

|

08/02

15h37

|

|

07/02

18h55

|

|

07/02

11h46

|

|

07/02

10h52

|

|

07/02

9h50

|

|

06/02

18h52

|

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Flash info| Explosion pos­si­ble­ment d’o­ri­gine cri­mi­nelle dans une épi­ce­rie ita­lienne de Grenoble dans la nuit du 29 au 30 jan­vier 2023

Abonnement| Réforme des retraites : blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat Uni réagit, les blo­queurs répliquent

Agenda

Je partage !