Sus aux voitures en centre-ville : Grenoble inaugure une chronovélo… au beau milieu des boulevards

sep article

DÉCRYPTAGE VIDÉO – Une portion de chronovélo vient tout juste d’être inaugurée au centre des boulevards Lyautey – Agutte-Sembat. Ce qui fait de Grenoble une ville pionnière dans ce type d’aménagement. Pièce maîtresse du projet d’élargissement du plateau piétonnier CVCM, cette “autoroute à vélos” marque la fin de l’ère de la voiture reine au centre-ville. A l’occasion de cette inauguration, Grenoble annonce un autre événement en lien avec le vélo : la venue du championnat du monde de monocycle à l’été 2020.

 

 

Inauguration ce samedi 6 juillet 2019, du tronçon de la chronovélo sur les boulevards Agutte Sembat -Lyautey. Cette chronovélo reliera Eybens à Fontaine © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

Inauguration, ce samedi 6 juillet 2019, du tron­çon de la chro­no­vélo sur les bou­le­vards Agutte-Sembat – Lyautey. Cette chro­no­vélo reliera Eybens à Fontaine. © Séverine Cattiaux – Placegrenet.fr

Ce samedi 6 juillet a été inau­gu­rée une pièce maî­tresse du pro­jet Cœurs de ville, Cœurs de Métropole : la recon­fi­gu­ra­tion des bou­le­vards Agutte-Sembat et Lyautey.

 

Circule doré­na­vant, au beau milieu des bou­le­vards, une voie express pour les vélos, large de 4 mètres et bidi­rec­tion­nelle.

 

Pareil amé­na­ge­ment cyclable, au centre d’une grande artère urbaine exis­tait jus­qu’a­lors seule­ment dans la ville de Nantes.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
12367 visites | 29 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 29
  1. sep article
  2. @Et toc ! Les cyclistes aussi ont le droit de cir­cu­ler de manière per­for­mante et pas dans des bou­chons para­ly­sants créés non pas par les cyclistes, mais en grande par­tie par les dépla­ce­ments péri­ur­bains moto­ri­sés, et chro­no­velo ou pas vous aurez mêmes bou­chons, puisque ces der­niers débutent à Crolles, Voreppe et Claix !

    sep article
  3. JMB vous n’êtes pas une per­sonne démo­crate pour avoir des réponses ciblées. Des per­sonnes disent qu’ils ne sont pas d’ac­cord c’est leurs droits. Pour ma part, je suis un auto­mo­bi­liste confirmé et convaincu, j’ai la droit en tant que gre­no­blois de cir­cu­ler libre­ment sans être impor­tuné par des tra­vaux ou des pistes cyclables para­ly­santes.

    sep article
    • Je ne pige abso­lu­ment pas votre pre­mière phrase. C’est quoi des « réponses ciblées » ? Quelle est la rela­tion avec le qua­li­fi­ca­tif démo­crate ? En quoi ma per­sonne y est pour quelque chose ? Quand on n’a pas/plus d’ar­gu­ments, on s’at­taque à la per­sonne, c’est ça ? C’est votre concep­tion de la démo­cra­tie ? Diantre, on n’a pas la même !

      Si vous êtes un auto­mo­bi­liste confirmé et convaincu, tant mieux pour vous, c’est effec­ti­ve­ment votre droit.
      Pour vous dépla­cer en voi­ture dans le centre de Grenoble, vous avez aussi le droit, il n’y a pas de souci.
      Après, qu’il y ait des tra­vaux, c’est le lot de toute agglo­mé­ra­tion (il y en a sur l’A480 qui gênent 100 000 per­sonnes sans par­ler des effets de bord sur les autres, ça ne vous ennuie pas ???). Ces tra­vaux ne gênent pas seule­ment les auto­mo­bi­listes mais aussi les pié­tons, les per­sonnes à vélo et les usa­gers des trans­port en com­mun. Mais il me semble dif­fi­cile de réa­li­ser des tra­vaux en une seule nuit, ça se sau­rait. J’espère que vous en avez conscience, non ?
      Ensuite, écrire que les pistes cyclables sont para­ly­santes, c’est la pre­mière fois que je lis cela. Les amé­na­ge­ments cyclables deviennent des cou­pures urbaines : mouarf. Je note cette phrase pour la reca­ser à l’oc­ca­sion !
      Cependant, esti­mez-vous heu­reux que pas mal de monde uti­lise la marche à pied, le vélo ou le tram/bus pour que *vous*, auto­mo­bi­liste confirmé et convaincu dans votre voi­ture, puis­siez conti­nuer à vous dépla­cer. Imaginez le cirque que cela serait si toutes ces per­sonnes fai­saient comme vous en choi­sis­sant un mode de trans­port aussi peu effi­cace en ville pour se mou­voir.

      sep article
    • @Et toc !
      ne per­dez pas votre temps. C’est une per­sonne cli­ni­que­ment obsé­dée par son idéo­lo­gie anti-voi­ture. Il devrait aller voir un psy, car un jour il va finir mal. Tant qu’il verra une seule voi­ture rouer, il aura tou­jours le sen­ti­ment d’inachevé , qui réfère à un sen­ti­ment per­sis­tant consis­tant à pen­ser que sa mis­sion (débar­ras­ser l’hu­ma­nité des auto­mo­biles et mettre tous sur le vélo) est incom­plète.

      sep article
      • Ah, voilà le bal des faux-culs qui, plu­tôt que d’ar­gu­men­ter sur des pro­po­si­tions, pré­fèrent s’at­ta­quer aux per­sonnes, bien tran­quille­ment ins­tallé der­rière leur ano­ny­mat. C’est plus facile que de réfu­ter des argu­ments ou de faire des pro­po­si­tions.

        Bon, ceci dit, je ne suis pas anti-voi­ture mais plus pro­saï­que­ment contre le *trop-plein* de voi­tures dans les centre-villes. C’est quoi que vous ne pigez pas dans cette phrase ? Qu’est-ce qui vous fait pen­ser (« pen­ser » : c’est peut-être faire trop d’hon­neur à votre prose) que anti-voi­ture = trop de voi­tures est la même chose ?
        Enfin, jamais, nulle part, per­sonne, n’a écrit vou­loir mettre tout le monde sur une bicy­clette.

        Bref, votre rai­son­ne­ment sent le mode binaire à plein nez : tout ou rien comme un seul neu­rone allumé ou pas, sans aucune dis­tinc­tion qui per­met­trait de faire avan­cer les choses.

        sep article
  4. Derrière les belles paroles, le pré­sident de la Métro s’assoit com­plè­te­ment sur les enga­ge­ments du Plan de Protection de l’Atmosphère, comme Mongaburu avant lui. C’est pour­tant la réfé­rence offi­cielle !
    https://www.placegrenet.fr/2018/10/15/le-respect-des-seuils-de-pollution-a-dix-ans-de-retard-pour-lassociation-grenoble-a-coeur/211423
    En février 2014, le Plan de Protection de l’Atmosphère lis­tait des actions pour réduire la pol­lu­tion et Atmo pré­voyait le res­pect des seuils pour fin 2015. Mais au lieu des actions, c’est CVCM qui est passé par là …
    Alors main­te­nant on a l’annonce de « dis­po­si­tifs » et de 2025 selon Atmo. C’est gen­til les nou­velles pro­messes mais EN VRAI C’EST DIX ANS DE RETARD.
    Et pour bien jouer la séré­nade il faut accor­der les vio­lons. Le maire a annoncé 2026, tou­jours d’après Atmo, donc onze ans de retard.
    https://twitter.com/EricPiolle/status/1123869700742615041?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Etweet

    sep article
    • Et quelles sont vos pro­po­si­tions pour chan­ger cela ?
      Tout le monde est capable de cri­ti­quer. Par contre, dès qu’il est ques­tion d’ap­por­ter des argu­ments, c’est plus dur, hein ? C’est pas faute pour­tant de vous le deman­der…

      sep article
      • Puisque vous insis­tez, je pro­pose pour com­men­cer que l’ADTC cesse d’être l’Association Dogmatique du Tout Cycliste, ce qui néces­si­te­rait votre démis­sion et celle de amis. Alors peut être revien­draient ceux qui ont quitté l’as­so­cia­tion ancien­ne­ment res­pec­tée qui défen­drait les trans­ports en com­mun et non l’in­di­vi­dua­lisme bobo. Ou est ce trop tard ?

        sep article
        • Sincèrement, vous appe­lez cela une pro­po­si­tion pour favo­ri­ser les dépla­ce­ments sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise ? C’est un pro­gramme comme un autre, certes, mais il me paraît bien faible intel­lec­tuel­le­ment, par­ti­cu­liè­re­ment limité, tota­le­ment inadapté et en fait un peu à l’i­mage de vos dif­fé­rentes inter­ven­tions ici.

          sep article
  5. Le dépose-minute est de l’autre côté. Beaucoup plus acces­sible, il devrait être juste mieux flé­ché ! Celui côté Est était déjà sup­primé avant CVCM.

    sep article
    • Mais enfin, cela fait depuis 1849 que le dépose-minute de la gare se situe côté centre-ville. Il ne fau­drait quand même pas bou­le­ver­ser des habi­tudes vieilles de 170 ans ! Doucement avec le chan­ge­ment ! 😀

      sep article
  6. On devrait apprendre la même chose à nombre d’au­to­mo­bi­listes. Tous les jours je me fais frô­ler et griller la prio­rité !

    sep article
  7. sep article
    • On est curieux d’en­tendre vos pro­po­si­tions. Parce qu’à part cri­ti­quer, vous ne faites rien d’autres. D’un point de vue intel­lec­tuel, c’est une pos­ture assez faible qui ne néces­site aucune com­pé­tence par­ti­cu­lière et qui est à la por­tée du pre­mier venu. Allez, pop-corn !

      sep article
    • coté acci­dents c’est vrai­ment sérieux. Personnellement, je connais 4 per­sonnes qui le font régu­liè­re­ment à Grenoble et qui ont des acci­dents graves : contu­sions, frac­tures ouvertes ou non, sejours plus ou mon longs aux urgences au CHU. La plu­part des cas ce sont des col­li­sions avec voi­tures, tram (!!), autres cyclistes.
      J’aime bien le vélo, je passe mes wee­kends sur le vélo en mon­tagne (jamais en ville!), mais : il y a des gens qui peuvent pas (ou veulent pas – nous sommes en démo­cra­tie!) faire le vélo et on n’a pas le droit de les for­cer à adop­ter le mode de vie qui leur convient pas. C’est le trade mark de la gauche (Lenin, Mao, Pol Pot …) – CHANGER LES GENS ; ça com­mence par le vélo et ça finit par les killing fields du Cambodge.

      sep article
      • Mao Zedong : entre 50 et 70 mil­lions de morts
        Pol Pot : 1,5 mil­lions de morts (20% de la popu­la­tion du Cambodge)
        Je vous laisse juger de la per­ti­nence de vos com­pa­rai­sons.
        Pour ce qui est de for­cer les gens à uti­li­ser tel ou tel moyen de trans­port, cha­cun reste libre de son choix et je ne connais per­sonne qui a un pis­to­let sur la tempe pour lui dic­ter son choix comme vous sem­blez le croire.
        Si cer­tains pré­fèrent se taper des bou­chons pare-choc contre pare-choc coin­cés dans leur voi­ture, pas de pro­blème pour moi : qu’ils y res­tent. S’ils veulent chan­ger de mode de trans­port, il faut qu’on leur donne les moyens de le faire. En milieu urbain dense, cela signi­fie moins de tra­fic moto­risé, vitesse de pointe plus faible, trot­toirs confor­tables, réseau cyclable continu, maillé et sécu­risé et offre de trans­port en com­mun.

        sep article
  8. Et pen­dant ce temps là, pour Cvcm et Chronovélo, sup­pres­sion de l’ac­cès à la gare côté Est et du dépose minute rue Geymard, tou­jours plus d’embouteillages à pré­voir sur Jean Jaures et de fou­toir devant la gare

    sep article
    • Vous savez lire les pan­neaux rou­tiers quand vous condui­sez ? J’ai de sérieux doutes car le par­king de dépose-minute de la gare SNCF de Grenoble se trouve main­te­nant du côté d’Europole dans le par­king sou­ter­rain. Les 45 pre­mières minutes sont gra­tuites et ici, les auto­mo­bi­listes attendent à l’ombre, léga­le­ment, sans faire ch… les autres usa­gers à pied, à vélo ou en blo­quant les TC.

      sep article
  9. Cvcm => Consultation bidon et bidon­née, pas d’é­tudes d’im­pact,
    embou­teillages en explo­sion, pol­lu­tion, nui­sances des reports de cir­cu­la­tion, com­merce en chutte libre, les Grenoblois vont sur­tout adop­ter leur façon de voter en virant les don­neurs de leçons qui font tant de mal à Grenoble et aux Grenoblois, Eric Piolle en tête ! Vivement 2020 !

    sep article
  10. La chose la plus impor­tante pour la conduite en ville que cela
    soit une bicy­clette, une trottinette,une moto ou une voi­ture,
    c’est de connaître le code de la route .curieu­se­ment per­sonne
    n’ex­plique au jeune conduc­teur de vélo,comment se com­por­ter
    avec les prio­ri­tés et les feux tri­co­lores.
    si l’on veut dimi­nuer le nombre d’ac­ci­dents en deux roues,la
    solu­tion c’est de faire apprendre le code aux uti­li­sa­teurs des
    moyens de cir­cu­ler non pol­luants …

    sep article
    • C’est une des prio­ri­tés de la loi sur les mobi­li­tés avec l’ap­pren­tis­sage du “savoir-rou­ler à vélo” qui devrait être dis­pensé aux élèves de pri­maire pour qu’ils puissent se dépla­cer à vélo de façon auto­nome pour se rendre au col­lège. A noter que jus­qu’à 8 ans, les enfants à bicy­clette sont tolé­rés sur le trot­toir.
      Ensuite, le rap­port sur l’ac­ci­den­ta­lité 2017 sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise rédigé par l’ob­ser­va­toire des dépla­ce­ments de la Métro montre que 83% des acci­dents impliquent des auto­mo­bi­listes (25 % auto vs auto, 25 % auto vs 2‑roues moto­ri­sés, 21 % auto vs pié­ton et 11 % auto vs cycliste). Il est donc aussi impor­tant, d’une part, de sépa­rer net­te­ment le tra­fic moto­risé des autres modes de dépla­ce­ments là où c’est pos­sible et, d’autre part, de dimi­nuer le tra­fic moto­risé et de réduire sa vitesse depointe.

      sep article
      • Tout à fait d’ac­cord avec votre com­men­taire.
        Logiquement ‚le conduc­teur d’une voi­ture connaît très bien le
        code de la route .Pour lui le pro­blème est de res­pec­ter le code
        et ce n’est pas gagné sur le res­pect des priorités,de la vitesse
        et des signaux.
        Quant aux usa­gers des bicyclettes,il fau­drait peut-être les ini­tier
        un mini­mum à la conduite,car elle est trop sou­vent aber­rante et
        donc dan­ge­reuse …

        sep article
  11. C’est dom­mage, si cet axe chro­no­vélo avait été 1.2m plus large, la pro­chaine équipe muni­ci­pale aurait faci­le­ment pu en chan­ger l’u­sage et faire rou­ler des trol­ley­bus des­sus. Mais ne rêvons pas non plus, on sait per­tin­ne­ment que les pistes cyclables n’ar­ri­ve­ront jamais jus­qu’à Eybens, et encore moins à Vizille. Les nou­veaux élus de la Métro se seront trou­vés une nou­velle lubie d’ici là.

    sep article
    • Il suf­fit tout bête­ment de recon­ver­tir les voies laté­rales dédiées pour les bus en les équi­pant pour les trol­ley­bus pour arri­ver au même résul­tat sans tou­cher à la piste cyclable.

      Après, si vous pen­sez qu’il n’y a pas assez d’axes cyclables en direc­tion d’Eybens et de Vizille, vous pou­vez tou­jours adhé­rer à un col­lec­tif ou une asso­cia­tion qui pro­meuvent ce genre d’é­qui­pe­ment.

      sep article
  12. Bonjour, je pense que vous vou­lez plu­tôt faire réfé­rence au cours des 50 otages à Nantes et non Rennes dans la phrase « Pareil amé­na­ge­ment cyclable, au centre d’une grande artère urbaine exis­tait jusqu’alors seule­ment dans la ville de Rennes. »
    Voir par exemple
    https://pasdevoiture.wordpress.com/2013/05/06/le-cours-des-50-otages-a-nantes-exemple-de-levolution-dun-axe-urbain/
    https://www.en-echappee.fr/nantes-a-velo-des-ressources-utiles-pour-vous-futurs-cyclistes-nantais/

    sep article
  13. Que per­sonne n’u­ti­lise

    sep article
  14. De l’aminasine, en urgence, à Grenoble. Pour la muni­ci­pa­lité de Piolle. Il en fau­dra pas beau­coup, juste entre aujourd’hui et les élec­tions du 2020

    sep article