Budget participatif de la Ville de Grenoble : la 6e édition démarre doucement

sep article



FOCUS – Le budget participatif de la Ville de Grenoble revient pour une sixième édition, avancée pour cause d’élections municipales. Jusqu’au 19 février, les Grenoblois peuvent donc déposer leurs idées de projets en vue d’un financement par la commune. Apprécié par ceux qui se prêtent au jeu et profitent des possibilités qu’il offre, cet outil de démocratie participative a aussi ses détracteurs. Qui lui reprochent notamment son manque d’inclusion démocratique.

 

 

Alain Denoyelle, Pascal Clouaire, Eric Piolle, et deux habitantes impliquées dans le Lîeu, lauréat du budget participatif 2017, dont la structure a été inaugurée le 16 janvier 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Alain Denoyelle, Pascal Clouaire, Eric Piolle, maire EEVL, et Sonia Yassia (cachée à droite), tous élus de la majo­rité, avec deux habi­tantes impli­quées dans le Lîeu, lau­réat du bud­get par­ti­ci­pa­tif 2017, lors de son inau­gu­ra­tion le 16 jan­vier 2020. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Le coup d’envoi du bud­get par­ti­ci­pa­tif 2020 de la Ville de Grenoble a été donné le 16 jan­vier der­nier, à l’oc­ca­sion de l’i­nau­gu­ra­tion d’un local lau­réat du bud­get par­ti­ci­pa­tif 2017 : le Lîeu, une struc­ture ori­gi­nale, au 17 rue Abbé-Grégoire. Le tout en pré­sence d’Éric Piolle, le maire éco­lo­giste de Grenoble, et de Pascal Clouaire, adjoint à la démo­cra­tie locale.

 

La sixième édi­tion de cet évé­ne­ment qui encou­rage les Grenoblois à pro­po­ser des pro­jets d’in­té­rêt géné­ral sort tou­te­fois de l’or­di­naire. Echéances élec­to­rales obligent, la muni­ci­pa­lité a en effet avancé l’é­vé­ne­ment qui se dérou­lera à che­val sur deux man­dats. Mais le mon­tant de 800 000 euros que la Ville consacre au dis­po­si­tif ne varie pas. Une somme répar­tie clas­si­que­ment entre une petite dizaine de lau­réats.

 

 

« C’est super simple »

 

« Tous les rési­dents, à par­tir de 16 ans, quelle que soit leur natio­na­lité, peuvent par­ti­ci­per au bud­get par­ti­ci­pa­tif, a, une fois encore, tenu à sou­li­gner Pascal Clouaire, devant un large public venu décou­vrir le Lîeu.

 

Inauguration du Lîeu, le 16 janvier 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Inauguration du Lîeu, lau­réat du bud­get par­ti­ci­pa­tif 2017, le 16 jan­vier 2020. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« C’est super simple. Il suf­fit de dépo­ser une idée en ligne ou dans les Maisons des Habitants. »  Des idées qui peuvent concer­ner des sec­teurs divers et variés : sport, culture, amé­na­ge­ment public, soli­da­rité, éco­lo­gie ou éco­no­mie. En résumé, tous les domaines qui relèvent des com­pé­tences de la Ville ou de la métro­pole.

 

« Nous sommes l’une des pre­mières villes à avoir mis en place un bud­get par­ti­ci­pa­tif et les élus se tiennent à dis­tance du pro­ces­sus », a éga­le­ment rap­pelé Pascal Clouaire.

 

 

Un forum des idées prévu bien après les municipales

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2996 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. Regardez les per­son­nages sur la photo. Il ne faut pas être un phy­sio­no­miste pour se faire une idée du niveau intel­lec­tuel et social des per­sonnes sur la photo, sur­tout les « élus »

    sep article
  2. A quoi servent ces bud­gets par­ti­ci­pa­tifs si ce n’est dila­pidé l’argent des Grenoblois ! Est-ce que tous les can­di­dats veulent les main­te­nir ???

    sep article
  3. Écrire « Éric Piolle, le maire éco­lo­giste de Grenoble » est incor­rect.
    Éric Piolle est maire EELV de Grenoble, ce qui n’est pas du tout la même chose.

    sep article
    • MB

      06/02/2020
      19:31

      EELV se défi­nit lui-même comme un parti éco­lo­giste. Après, cha­cun en pense ce qu’il veut 😉

      sep article
      • Eric Piolle est un homme poli­tique membre de EELV qui est un parti poli­tique. L’écologie est un mot dont le sens dépasse cela.

        sep article
      • Piolle n’a rien à foutre de votre « éco­lo­gie ». Regardez son par­cours. Tout ce qui l’in­té­resse ce sont les migrants, il a fait sa car­rière dans l’im­por­ta­tion des migrants en France et il conti­nue. Il n’a rien à cirer de votre éco­lo­gie, elle l’in­té­resse comme un (un des) moyen pour se faire élir.

        sep article