« Désormais, l’innovation ouverte a une maison » grâce à l’Y. Spot du CEA de Grenoble

sep article

FOCUS – Avec Y.Spot inauguré ce 31 janvier à Grenoble, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) lance son premier centre d’innovation ouverte et collaborative. Ce dernier, adossé aux équipements et au socle technologique du centre de recherche grenoblois, vise à conforter son leadership dans le transfert de technologie vers l’industrie.

 

 

« Nous vou­lons faire de Y.Spot, une machine à pro­duire de l’ambition indus­trielle ». Et ce, à l’instar de lieux d’in­no­va­tion comme les cam­pus Mit aux États-Unis, Itri à Taïwan, ou encore Kaist en Corée. Le tout « en l’a­dap­tant à la réa­lité euro­péenne », pré­cise encore Stéphane Siebert, direc­teur de la recherche tech­no­lo­gique du Commissariat à l’éner­gie ato­mique et aux éner­gies alter­na­tives (CEA).

 

Officiels lors de l'inauguration d'Y. Spot labs le 31 janvier 2020. © Véronique Magnin - Place Gre'net

Inauguration d’Y.Spot Labs en pré­sence notam­ment de Stéphane Siebert, Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal, et d’Éric Neuder, vice-pré­sident du Conseil régio­nal Aura. © Véronique Magnin – Place Gre’net

 

Le centre de recherche a ainsi inau­guré, ce ven­dredi 31 jan­vier, son pre­mier centre d’innovation ouverte et col­la­bo­ra­tive. Sa construc­tion a néces­sité plus de deux ans de tra­vaux. D’abord nommé Open Innovation Center, il est désor­mais rebap­tisé Y.Spot (à pro­non­cer Why Spot).

 

« C’est un lieu vers lequel une entre­prise a natu­rel­le­ment envie de se tour­ner lorsqu’elle veut opé­rer un mou­ve­ment stra­té­gique, tant sur le plan des pro­duits que de son posi­tion­ne­ment », indique Stéphane Siebert.

 

 

« Dix-huit mois seulement pour passer du concept à la solution pré-industrielle »

 

De fait, l’Y.Spot ne manque pas d’arguments en visant à réduire le « time to mar­ket ». Comprenez le temps de com­mer­cia­li­sa­tion. « Un avan­tage concur­ren­tiel déci­sif », rap­pelle le CEA, qui sou­haite per­mettre à ses par­te­naires de « pas­ser en l’espace de dix-huit mois du concept à une solu­tion pré-indus­trielle ».

 

Concrètement ? Directement adossé au CEA Grenoble, son pre­mier bâti­ment l’Y.Spot Labs* est en cours d’achèvement place Nelson-Mandela. Un autre, l’Y.Spot Partners** le com­plè­tera à l’ho­ri­zon 2022.

 

Inauguré ce 31 janvier à Grenoble, Y. Spot est le premier centre d’innovation ouverte et collaborative du CEA dédié aux transferts technologiques.Vue d'artiste de l'Y. Spot et ses deux bâtiments : l'Y. Spot labs (premier plan) et le futur Y. Spot partners. ​© CEA + AR-LYNK

Vue d’ar­tiste du centre d’in­no­va­tion ouverte et ses deux bâti­ments : l’Y.Spot Labs (pre­mier plan) et le futur Y.Spot Partners. ​© CEA + AR-LYNK

 

Le bâti­ment, lumi­neux, contem­po­rain et d’une sur­face de 3 300 m², est censé « favo­ri­ser la créa­ti­vité et l’intelligence col­lec­tive ». Ainsi dis­pose-t-il d’espaces de tra­vail indoor (à l’intérieur) et out­door (à l’extérieur) que ses concep­teurs ont voulu « ins­pi­rants et convi­viaux », tels que son espace « échanges et détente ». L’ensemble est de sur­croît modu­lable pour pou­voir accueillir des entre­prises en rési­dence tech­no­lo­giques.

 

Des outils collaboratifs de haute technologie

 

Bien que joux­tant le centre pro­tégé du CEA, ce lieu se veut réso­lu­ment ouvert sur l’extérieur. S’y mélan­ge­ront « des cher­cheurs de sen­si­bi­li­tés dif­fé­rentes, tels que des tech­no­logues, eth­no­logues, socio­logues ainsi que des pro­fes­sion­nels comme des desi­gners, archi­tectes, ergo­nomes, inves­tis­seurs, mais aussi des PME du tissu local, des étu­diants… », énu­mère Claire-Noël Bigay, la direc­trice d’Y.Spot Labs.

 

Y. Spot, maison de l’innovation ouverte au CEA Grenoble Espace mobile de vision « Circé ». © Véronique Magnin - Place Gre'net

Espace mobile de vision « Circé ». © Véronique Magnin – Place Gre’net

Pour opti­mi­ser encore le tra­vail col­la­bo­ra­tif et gagner en agi­lité, les uti­li­sa­teurs de l’Y.Spot Labs dis­posent en sus d’outils de haute tech­no­lo­gie. Notamment l’es­pace mobile de vision de 100 m2 « Circé », conçu par le scé­no­graphe Frédéric Ravatin.

 

« Il s’a­git d’un outil de dia­logue qui peut être uti­lisé par des pro­fes­sion­nels, par­fois issus de dif­fé­rents hori­zons et qui ne par­tagent pas tou­jours le même voca­bu­laire. Ils pour­ront alors navi­guer ensemble autour du même objet 3D », explique Tiana Delhome, chef de labo­ra­toire au CEA. Ou encore, uti­li­ser cet outil pour dia­lo­guer avec un expert en télé­con­fé­rence.

 

Un atelier de prototypage équipé d’une imprimante 3D d’HP

 

Fort de ses 6 500 familles de bre­vets, ses 4 500 cher­cheurs et de sa riche culture indus­trielle, le CEA Grenoble appor­tera son sup­port aux entre­prises par­te­naires d’Y.Spot via ses équipes dédiées à l’innovation. De quoi per­mettre de béné­fi­cier ainsi de l’expertise et de l’expérience d’accompagnement de près de 600 indus­triels. Mais aussi, des équi­pe­ments et labo­ra­toires de recherche et déve­lop­pe­ment (R&D) du centre de recherche.

 

Pour accé­lé­rer les cycles de déve­lop­pe­ment, l’Y.Spot Labs dis­pose d’un ate­lier de pro­to­ty­page rapide et de fabri­ca­tion addi­tive (ou impres­sion 3D) ther­mo­plas­tique. L’espace d’une sur­face totale de 500 m², est d’ores et déjà doté d’une impo­sante impri­mante 3D four­nie par le groupe Hewlett-Packard (HP), par­te­naire de ce lieu.

 

Y. Spot, maison de l’innovation ouverte au CEA GrenobleObjets 3D fabriqués dans l'atelier de prototypage rapide d'Y. Spot labs. © Véronique Magnin - Place Gre'net

Objets 3D fabri­qués dans l’a­te­lier de pro­to­ty­page rapide d’Y.Spot Labs. © Véronique Magnin – Place Gre’net

 

« L’impression 3D nous per­met de cas­ser le pla­fond de verre des limi­ta­tions tech­no­lo­giques et d’in­ven­ter de nou­velles façons de conce­voir des pro­duits plus rapi­de­ment », explique Pascale Dumas, PDG de HP France. Mais pas seule­ment. Cette tech­no­lo­gie per­met aussi la fabri­ca­tion des pièces en petites séries, éco­no­mi­que­ment viable. « Pour les PME, cela veut dire s’exo­né­rer du pro­to­ty­page », pré­cise-t-elle. Cela va libé­rer un poten­tiel de créa­ti­vité. »

 

 

« Un cycle de développement réduit par cinq »

 

Le fabri­cant bri­tan­nique d’appareils pour l’ortho­don­tie Your Smile Direct, l’un des pre­miers par­te­naires d’Y.Spot, ne s’y est pas trompé. Ce der­nier se réjouit ainsi d’avoir réussi à divi­ser par cinq ses cycles de pro­duc­tion grâce à cette pla­te­forme.

 

Othèse à destination des nourrissons souffrant d'une déformation crânienne. © Véronique Magnin - Place Gre'net

Orthèse des­ti­née aux nour­ris­sons souf­frant d’une défor­ma­tion crâ­nienne. © Véronique Magnin – Place Gre’net

Quant à Chabloz ortho­pé­die, cette PME implan­tée à Seyssinet-Pariset, l’en­tre­prise a déjà pu livrer ses pre­mières orthèses (appa­reillages qui com­pensent la dys­fonc­tion d’une par­tie du corps) per­son­na­li­sées des­ti­nées aux nour­ris­sons atteints d’une défor­ma­tion crâ­nienne.

 

Cette effi­ca­cité séduit éga­le­ment les grands groupes de sec­teurs aussi divers que l’énergie, les cos­mé­tiques, la santé, l’automobile etc. Ainsi, au sein de l’Y.Spot, le CEA et HP col­la­borent déjà avec Renault, l’Oréal, Siemens, Arkema ou encore General Electric.

 

« Y.Spot est exac­te­ment en lien avec la stra­té­gie de notre société Novares. C’est un lieu fer­tile où on vient cher­cher des par­te­naires et des idées, construire des techno-briques, tra­vailler sur les ten­dances et décou­vrir les nou­veaux usages de demain », résume Luc Bornier, vice-pré­sident Développement Produit chez l’équipementier auto­mo­bile Novares, qui tra­vaille depuis trois ans avec le CEA.

 

 

« Désormais, l’open innovation a une maison »

 

L’Y.Spot Labs com­prend éga­le­ment un sho­wroom (salle d’ex­po­si­tion) des inno­va­tions, « vitrine du savoir faire du CEA et de ses par­te­naires ». Et un lieu d’évènements et d’échanges « pour valo­ri­ser de nou­velles façons de fabri­quer l’innovation. Autant que favo­ri­ser les ren­contres impré­vues, source d’innovations for­tuites », s’en­flamme le CEA.

 

Nicolas Puget, responsable de la recherche et de l’innovation du groupe Rossignol. © Véronique Magnin - Place Gre'net

Nicolas Puget, res­pon­sable de la recherche et de l’innovation du groupe Rossignol. © Véronique Magnin – Place Gre’net

Nicolas Puget, res­pon­sable de la recherche et de l’innovation du groupe de fabri­ca­tion de maté­riel de sport Rossignol, par­te­naire du CEA depuis 2005, s’en féli­cite. « L’Y.Spot est une très bonne nou­velle pour nous. Désormais l’open inno­va­tion a une mai­son », déclare-t-il.

 

« L’innovation n’est pas un che­min linéaire, il peut être tor­tueux, il y a des hauts, des bas. Plus on est entouré de dif­fé­rentes exper­tises et connais­sances, plus vite on peut rebon­dir pour atteindre la solu­tion finale », jus­ti­fie-t-il. Alors, à quand le digi­tal dans le ski ? Le groupe réflé­chit déjà au sein d’Y.Spot aux avan­tages d’avoir un pro­duit connecté, pour quel ser­vice rendu, etc.

 

Et, « pour­quoi ne pas pro­fi­ter de ce modèle pour le répli­quer ensuite dans d’autres domaines comme l’Intelligence arti­fi­cielle (IA), la cyber­sé­cu­rité avec des par­te­na­riats solides comme celui que nous avons avec HP ? », s’interroge de son côté Vincent Cachard, chef de pro­jet inno­va­tion au CEA Grenoble. Une chose est sûre, le CEA envi­sage d’ores et déjà de répli­quer le modèle de l’Y.Spot sur ses sites de Paris-Saclay et Cadarache.

 

 

Véronique Magnin

 

 

* Y.Spot Labs a béné­fi­cié d’une enve­loppe de 17 mil­lions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ments. À savoir, 7 mil­lions du CEA, 6 mil­lions de la région Auvergne-Rhône-Alpes, ainsi que 4 mil­lions du dépar­te­ment de l’Isère.

 

** L’Y.Spot Partners est un futur bâti­ment de 10 000 m2. Livré en 2022, il per­met­tra l’accueil des entre­prises sou­hai­tant se rap­pro­cher du CEA pour leur pro­ces­sus de concep­tion. Ce bâti­ment héber­gera éga­le­ment des incu­ba­teurs de star­tups.

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
3136 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.