La Maison d’Izieu reçoit le prix Louis-Blum et la médaille d’or de la Ville de Grenoble

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

FIL INFO — Après le site-mémorial du Camp des Milles en 2019, c’est la Maison d’Izieu qui va recevoir le prix Louis-Blum cette année. Un prix remis par le Crif Grenoble-Dauphiné et la Ville de Grenoble ce dimanche 12 janvier. Le mémorial recevra également la médaille d’or de la Ville de Grenoble des mains de son maire Éric Piolle.

 

 

Tous les ans, le Crif Grenoble-Dauphiné (Conseil repré­sen­ta­tif des ins­ti­tu­tions juives de France) et la Ville de Grenoble s’as­so­cient pour décer­ner le prix Louis-Blum à « une per­son­na­lité ou une ins­ti­tu­tion pour son enga­ge­ment contre le racisme et l’antisémitisme ». Après avoir dis­tin­gué le Camp des Milles en 2019, c’est le mémo­rial des enfants juifs exter­mi­nés de la Maison d’Izieu qui sera mis à l’hon­neur dimanche 12 jan­vier à 18 h 15 dans l’au­di­to­rium du Musée de Grenoble.

 

Site de la Maison d'Izieu (Ain). DR

Site de la Maison d’Izieu (Ain). DR

 

Une céré­mo­nie en pré­sence du pré­sident du Crif Grenoble-Dauphiné Yves Ganansia, du maire de Grenoble Éric Piolle et du secré­taire géné­ral de l’association de la Maison d’Izieu Samuel Pintel. Outre le prix Louis-Blum, du nom d’un membre émi­nent de la com­mu­nauté juive de Grenoble, la Maison d’Izieu se verra éga­le­ment remettre la médaille d’or de la Ville de Grenoble des mains de son maire.

 

 

« Un lieu d’accueil tourné vers les valeurs citoyennes »

 

Entre les mois de mai 1943 et avril 1944, la Maison d’Izieu dans l’Ain a accueilli plus de cent enfants juifs mena­cés par les per­sé­cu­tions anti­sé­mites. Le 6 avril 1944, 44 enfants et sept édu­ca­teurs furent arrê­tés par la Gestapo de Lyon. Seule une per­sonne par­vint à s’en­fuir. Par la suite, la plu­part furent gazés dans le camp d’ex­ter­mi­na­tion d’Auschwitz-Birkenau. Au final, seuls deux enfants et deux adultes ont sur­vécu.

 

Samuel Pintel, secrétaire général de l’association de la Maison d’Izieu et ancien enfant de la Maison d'Izieu © Maison d'Izieu - Facebook

Samuel Pintel, secré­taire géné­ral de l’association de la Maison d’Izieu et ancien enfant de la Maison d’Izieu. © Maison d’Izieu – Facebook

 

La Maison d’Izieu est aujourd’­hui un mémo­rial et « un lieu d’accueil tourné vers les valeurs citoyennes, engagé dans la lutte contre toutes les formes d’intolérance et de racisme », décrit la Ville de Grenoble. Inaugurée en 1994, elle est le troi­sième lieu de la « Mémoire natio­nale des vic­times des per­sé­cu­tions racistes et anti­sé­mites et des crimes contre l’hu­ma­nité » recon­nue par décret, avec le Vélodrome d’hi­ver et le Camp de Gurs.

 

Florent Mathieu

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
2216 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.