Distinguée à Grenoble, la Fondation Camp des Milles devient de surcroît partenaire de la Ville

sep article



FIL INFO – La Fondation Camp des Milles, porteuse de mémoire et de pédagogie, était à Grenoble dimanche 20 janvier pour recevoir le prix Louis-Blum, décerné par le Crif Grenoble-Dauphiné. L’occasion de se voir remettre la Grande médaille d’or de la Ville de Grenoble et de signer une convention de partenariat avec la municipalité et son CCAS.

 

 

Le site-mémo­rial du Camp des Milles était à l’hon­neur les dimanche 20 et lundi 21 jan­vier à Grenoble. Cet ancien camp d’in­ter­ne­ment et de dépor­ta­tion d’Aix-en Provence durant la Seconde guerre mon­diale a été trans­formé en 2012 en lieu de mémoire et de péda­go­gie. Son objec­tif ? Fournir « des repères plu­ri­dis­ci­pli­naires et des clés de com­pré­hen­sion qui peuvent aider à être vigi­lant et à réagir à temps face aux cris­pa­tions iden­ti­taires et aux extré­mismes ».

 

 

Prix Louis-Blum et Grande médaille d’or de la Ville

 

C’est pour saluer cet enga­ge­ment que la Fondation Camp des Milles se voyait remettre, dimanche 20 jan­vier, le Prix Louis-Blum des mains du Conseil repré­sen­ta­tif des ins­ti­tu­tions juives de France (Crif) Grenoble-Dauphiné. À l’oc­ca­sion de cette céré­mo­nie orga­ni­sée dans l’au­di­to­rium du Musée de Grenoble, le maire Éric Piolle a éga­le­ment attri­bué à la Fondation la Grande médaille d’or de la Ville.

 

Alain Chouraqui, président de la Fondation Camp des Milles, reçoit le Prix Louis-Blum et la Grande médaille d'or de la Ville de Grenoble. - Photo Facebook

Alain Chouraqui, pré­sident de la Fondation Camp des Milles, reçoit le Prix Louis-Blum et la Grande médaille d’or de la Ville de Grenoble. Photo Facebook

Le prix Louis-Blum, du nom d’un membre actif de la com­mu­nauté juive de Grenoble, est décerné chaque année « à des per­son­na­li­tés qui luttent contre le racisme et l’antisémitisme », indique le Crif Grenoble-Dauphiné. Ce prix a, par le passé, dis­tin­gué des figures du pay­sage fran­çais telles Simone Veil, Simone Lagrange, Robert Badinter, Claude Lanzmann, Beate et Serge Klarsfeld, ou encore l’as­so­cia­tion SOS Racisme.

 

 

Une convention entre la Ville de Grenoble et le Camp des Milles

 

Le len­de­main, lundi 21 jan­vier, c’est à l’Hôtel de Ville de Grenoble que la Fondation Camp des Milles était reçue. La muni­ci­pa­lité gre­no­bloise, le CCAS de Grenoble et la fon­da­tion signaient en effet une conven­tion de par­te­na­riat, « afin de déve­lop­per des actions d’éducation citoyenne contre les cris­pa­tions iden­ti­taires, les idéo­lo­gies dis­cri­mi­na­toires et les extré­mismes », écrivent les ser­vices de la Ville.

 

Le site-mémoriel du Camp des Milles, sur le territoire de la commune d'Aix-en-Provence. DR

Le site-mémo­riel du Camp des Milles, sur le ter­ri­toire de la com­mune d’Aix-en-Provence. DR

 

À tra­vers cette conven­tion, Grenoble et son CCAS s’en­gagent ainsi « à enga­ger des actions de for­ma­tion et sen­si­bi­li­sa­tion et des ate­liers péda­go­giques » auprès de ses élus comme de ses agents. Ainsi qu’à pro­mou­voir des actions à des­ti­na­tion de ses habi­tants, adultes et sco­laires, et de ses pro­fes­sion­nels de ter­rain. Avec une atten­tion toute par­ti­cu­lière por­tée aux quar­tiers de la poli­tique de la Ville que sont Villeneuve, Teisseire, Mistral et Très-Cloîtres.

 

FM

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
1111 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.