Violences conju­gales : les fémi­nistes de Noustoutes38 s’of­fusquent d’une com­pa­rai­son d’Émilie Chalas

Violences conju­gales : les fémi­nistes de Noustoutes38 s’of­fusquent d’une com­pa­rai­son d’Émilie Chalas

EN BREF — Le col­lec­tif fémi­niste gre­no­blois Noustoutes38 réagit for­te­ment à la com­pa­rai­son opé­rée par Émilie Chalas entre le démon­tage d’un stand de cam­pagne et les vio­lences faites aux femmes. La dépu­tée-can­di­date répon­dait à Éric Piolle, qui com­men­tait les dégra­da­tions en appe­lant à « res­ter digne et res­pec­tueux de notre démo­cra­tie », quand bien même « la colère est là ».

La com­pa­rai­son passe mal auprès du col­lec­tif fémi­niste gre­no­blois Noustoutes38. Dans un tweet posté le dimanche 8 décembre, la can­di­date-dépu­tée LREM aux muni­ci­pales de Grenoble Émilie Chalas répon­dait direc­te­ment au maire Éric Piolle. Ce der­nier, can­di­dat à sa réélec­tion, réagis­sait pour sa part aux dégra­da­tions d’un stand LREM en marge d’une mani­fes­ta­tion “sau­vage” orga­ni­sée à Grenoble la veille, le samedi 7 décembre.

« La colère est là, j’ap­pelle à un débat serein, démo­cra­tique et répu­bli­cain sur le fond pour Grenoble. (…) Restons dignes et res­pec­tueux de notre démo­cra­tie », écri­vait Éric Piolle. Un mes­sage qui ménage la chèvre et le chou, et qui n’a pas plu à Émilie Chalas. Sa réponse ? « Rien ne peut jus­ti­fier la vio­lence et le déni de démo­cra­tie. (…) Devrait-on excu­ser un homme qui bat sa femme et la fait taire juste parce qu’il est “en colère”. »

Une dépu­tée-can­di­date qui devrait « avoir honte » ?

Une passe d’armes clas­sique sur un réseau social comme Twitter ? Pas aux yeux de Noustoutes38, mou­ve­ment fémi­niste soli­daire des mani­fes­ta­tions contre la réforme des retraites. « Rien ne peut jus­ti­fier la com­pa­rai­son entre le sys­tème patriar­cal qui oppresse, exploite, vio­lente et tue chaque jour (…) et la colère légi­time de per­sonnes en lutte pour la jus­tice sociale », déclare ainsi le col­lec­tif dans un communiqué.

Des manifestants brûlent les flyers de la campagne d'Émilie Chalas en marge de la manifestation du samedi 7 décembre. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des mani­fes­tants brûlent les flyers de la cam­pagne d’Émilie Chalas en marge de la mani­fes­ta­tion du samedi 7 décembre. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Un com­mu­ni­qué iro­ni­que­ment inti­tulé « Des fémi­nistes dans la cité ». Référence à une réunion publique orga­ni­sée par Émilie Chalas mer­credi 11 décembre sur le thème « Les Femmes dans la cité ». Marlène Schiappa, la secré­taire d’État en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes, était cen­sée par­ti­ci­per à la réunion, mais a d’ailleurs annulé sa venue, « suite au mou­ve­ment de grève en cours et aux dif­fi­cul­tés occa­sion­nées dans les trans­ports ».

Rassemblement du collectif Noustoutes38 à Grenoble le 3 septembre 2019 © Joël Kermabon - Place Gre'net Noustoustes38 place Victor Hugo le 3/09

Rassemblement du col­lec­tif Noustoutes38 à Grenoble le 3 sep­tembre 2019 © Joël Kermabon – Place Gre’net Noustoustes38 place Victor Hugo le 3/09

Les fémi­nistes enfoncent encore le clou : la com­pa­rai­son est qua­li­fiée à deux reprises d”« ignoble », et la can­di­date appe­lée à « avoir honte » de son mes­sage. « Nous n’acceptons pas de com­pa­rer la colère légi­time de cel­leux qui luttent à la vio­lence patriar­cale, ins­ti­tu­tion­nelle, éco­no­mique et sociale que votre gou­ver­ne­ment pro­voque en détrui­sant nos acquis sociaux, nos retraites, nos vies », affirme Noustoutes38.

« Les coups por­tés par le patriar­cat sont pro­téi­formes, s’appuyant sur le sys­tème capi­ta­liste, néo­li­bé­ral dont VOUS êtes une des porte-paroles », juge encore le com­mu­ni­qué. Qui reven­dique sa « colère ». Et déclare à la can­di­date que les corps des femmes sont des « zones à défendre de vos récu­pé­ra­tions, de vos com­pa­rai­sons infâmes, de votre inca­pa­cité à appré­hen­der l’importance et la néces­sité vitale de décons­truire cette société patriar­cale et capi­ta­liste ».

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouvelle labellisation Grand Insep, dédiée à la performance sportive de haut niveau, pour le campus de la Brunerie de Voiron
Nouvelle label­li­sa­tion Grand Insep, dédiée à la per­for­mance spor­tive de haut niveau, pour le cam­pus de la Brunerie de Voiron

FLASH INFO - Le campus de la Brunerie de Voiron a vu son label Grand Insep renouvelé vendredi 27 janvier 2023, à l'occasion d'une cérémonie Lire plus

Le Mois décolonial de retour à Grenoble pour sa troisième édition, du 4 mars au 8 avril 2023
Le Mois déco­lo­nial de retour à Grenoble pour sa troi­sième édi­tion, du 4 mars au 8 avril 2023

FOCUS - La troisième édition du Mois décolonial se tient à Grenoble du 4 mars au 8 avril 2023, avec une quarantaine d’événements. La Ville Lire plus

Entre 11 500 et 27 000 manifestants se sont mobilisés contre la réforme des retraites le 7 février 2023 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Manifestation du 7 février contre la réforme des retraites : mobi­li­sa­tion tou­jours sou­te­nue mais en baisse à Grenoble

REPORTAGE VIDÉO - Entre 11 500 et 27 000 manifestants ont défilé à Grenoble, mardi 7 février 2023, pour la troisième grande journée de mobilisation contre Lire plus

GHM de Grenoble : la Métropole vote un vœu au gou­ver­ne­ment, à l’ARS et aux mutuelles sur fond de chan­ge­ment de direction

FOCUS - Le conseil métropolitain a adopté à l'unanimité, vendredi 3 février 2023, un vœu sur le Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble (GHM). Celui-ci fait Lire plus

Pourras-tu changer la photo stp ? Il y en dans la bib dont une avec une banderole sur la mixité.
Découverte de tags racistes, anti­sé­mites et homo­phobes au col­lège Aimé-Césaire de Grenoble

FLASH INFO - Des tags racistes, antisémites et homophobes ont été découverts au collège Aimé-Césaire de Grenoble, comme l'indique la Direction départementale de la sécurité Lire plus

La Ville de Grenoble annonce céder la totalité de ses actions Grenoble habitat à la CDC Habitat pour la fin 2023
La Ville de Grenoble annonce céder la tota­lité de ses actions Grenoble habi­tat à la CDC Habitat pour la fin 2023

FOCUS - Grenoble habitat doit rejoindre le groupe CDC Habitat à la fin de l'année. C'est ce qu'annonce la Ville de Grenoble par voie de Lire plus

Flash Info

|

08/02

15h37

|

|

07/02

18h55

|

|

07/02

11h46

|

|

07/02

10h52

|

|

07/02

9h50

|

|

06/02

18h52

|

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Flash info| Explosion pos­si­ble­ment d’o­ri­gine cri­mi­nelle dans une épi­ce­rie ita­lienne de Grenoble dans la nuit du 29 au 30 jan­vier 2023

Abonnement| Réforme des retraites : blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat Uni réagit, les blo­queurs répliquent

Agenda

Je partage !