La candidate LREM Émilie Chalas fait venir l’ex-directeur du Raid et Marlène Schiappa à Grenoble

sep article

 

FIL INFO — La candidate LREM aux municipales de Grenoble Émilie Chalas annonce deux réunions publiques les lundi 9 et mercredi 11 décembre… avec, à chaque fois, un invité de marque. Jean-Michel Fauvergue, ex-directeur du Raid et député LREM, est ainsi attendu pour parler sécurité. Tandis que Marlène Schiappa en personne viendra débattre de la place des femmes dans la cité. 

 

 

La machine LREM en marche sur Grenoble ? Si la can­di­date pour les muni­ci­pales gre­no­bloises Émilie Chalas n’a pas encore pré­senté ses pro­po­si­tions de cam­pagne, celle qui a été élue dépu­tée de la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère en 2017 mul­ti­plie les annonces de sou­tien ou de ral­lie­ment. Tels ceux d’un comité d’an­ciennes figures des man­dats Dubedout ou Destot, ou encore de membres du col­lec­tif Grenoble innove.

 

Émilie Chalas lors de l'inauguration de son local de campagne. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Émilie Chalas lors de l’i­nau­gu­ra­tion de son local de cam­pagne. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

C’est dans ce contexte que la can­di­date annonce deux réunions publiques qui s’ap­pa­rentent éga­le­ment à des mee­tings et des marques de sou­tien poli­tique, le tout sous la ban­nière « Un nou­veau regard sur Grenoble ». Lundi 9 décembre, c’est aux côtés de Jean-Michel Fauvergue, ancien direc­teur du Raid et acces­soi­re­ment député LREM, qu’une ren­contre est ainsi orga­ni­sée. Son thème : « Sécurité : quel rôle pour le maire ? »

 

 

Marlène Schiappa présente à Grenoble le 11 décembre

 

Affiche pour la réunion publique avec Marlène Schiappa © Émilie Chalas

Affiche pour la réunion publique avec Marlène Schiappa © Émilie Chalas

Le choix de la ques­tion de la sécu­rité et du rôle des édiles n’a rien d’in­no­cent. En tant que dépu­tée, Émilie Chalas n’a eu de cesse de fus­ti­ger l’i­nac­tion du maire de Grenoble en la matière, accusé de fuir ses res­pon­sa­bi­li­tés en s’en remet­tant à l’État. Raison pour laquelle, selon la par­le­men­taire, l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise a été pri­vée du dis­po­si­tif de police de sécu­rité du quo­ti­dien lors de son déploie­ment sur cer­taines zones du ter­ri­toire natio­nal.

 

Deuxième réunion publique le mer­credi 11 décembre avec une “vedette” du gou­ver­ne­ment : Marlène Schiappa, qui a récem­ment annoncé son sou­tien à sa can­di­da­ture.

 

Objet de la ren­contre ? « Les femmes dans la cité ». Et l’oc­ca­sion pour la can­di­date Émilie Chalas de poser sur l’af­fiche aux côtés de la secré­taire d’État en charge de l’é­ga­lité entre les femmes et les hommes.

 

Florent Mathieu

 

 

Émilie Chalas annonce, ce mardi 10 décembre, l’an­nu­la­tion de la venue de Marlène Schiappa à Grenoble mer­credi 11 décembre. Mais la réunion publique n’en est pas moins main­te­nue.

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
4671 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Que l’on sou­haite voter ou pas pour Emilie Chalas, il est impor­tant que les voix de l’op­po­si­tion au rouge ver­dâtre Piolle, s’ex­priment sur le thême de l’in­sé­cu­rité qui gan­grène Grenoble, et fassent des pro­po­si­tions en total déca­lage avec le laxisme et lais­ser-faire de la muni­ci­pa­lité actuelle qui est en total échec face à l’en­jeux, pire puisque ayant favo­risé cette délin­quance et inse­cu­rité.

    sep article