Le SMTC fait appel à Karos pour déve­lop­per le covoi­tu­rage dans le Sud grenoblois

Le SMTC fait appel à Karos pour déve­lop­per le covoi­tu­rage dans le Sud grenoblois

EN BREF – Accélérer la pra­tique du covoi­tu­rage dans le Sud gre­no­blois. Telle est l’am­bi­tion affi­chée par le Syndicat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC). Pour y par­ve­nir, il s’est asso­cié à la société Karos, spé­cia­li­sée dans le « court-voi­tu­rage ». Une expé­ri­men­ta­tion est lan­cée depuis ce lundi 2 décembre sur les zones d’ac­ti­vité des Essarts et Technisud.

Le SMTC et la société Karos comptent développer le covoiturage. Une expérimentation a été lancée le 2 décembre 2019 dans le Sud grenoblois.Pot d'échappement d'une voiture. © Léa Raymond - placegrenet.fr

© Léa Raymond – pla​ce​gre​net​.fr

Le constat est sans appel. Pas moins de 63 % des tra­jets tra­vail-domi­cile se font en voi­ture aujourd’­hui dans la métro­pole gre­no­bloise, selon les chiffres du SMTC. Et il n’y aurait en moyenne qu’1,06 per­sonne par véhicule.

Le covoi­tu­rage pos­sède donc une marge de pro­gres­sion non négli­geable. Le syn­di­cat mixte des trans­ports en com­mun en fait d’ailleurs « l’une des grandes ambi­tions du Plan de dépla­ce­ments en 2030 ». Objectif annoncé pour cette échéance : 1,4 per­sonne par véhi­cule en moyenne.

Développer le « court-voiturage »

bornes de covoiturage spontané à Seyssins © Paul Turenne - placegrenet.fr

Bornes de covoi­tu­rage spon­tané à Seyssins © Paul Turenne – pla​ce​gre​net​.fr

Alors que l’heure est bien­tôt au chan­ge­ment du côté du SMTC (qui devrait deve­nir le SMMAG en jan­vier), le covoi­tu­rage doit ainsi prendre « sa place à part entière dans l’offre de mobi­lité » de la métro­pole gre­no­bloise. Si celui de longue dis­tance est aujourd’hui « bien ins­tallé dans les habi­tudes de mobi­lité », le covoi­tu­rage courte dis­tance ou court-voi­tu­rage « reste encore aujourd’hui à déve­lop­per ».

Pour ce faire, le SMTC compte s’ap­puyer sur des « infra­struc­tures adap­tées ». À savoir près de « 51 par­kings, 11 points de prise en charge ainsi que 15 bornes dédiées au covoi­tu­rage ». Des chiffres « en constante aug­men­ta­tion ».

Karos, une appli­ca­tion gra­tuite et intuitive

Afin de mettre à pro­fit ces ins­tal­la­tions, le SMTC vient de faire appel à Karos, société pion­nière dans le covoi­tu­rage tra­vail-domi­cile. Son appli­ca­tion, du même nom, qui entend être un « nou­veau réseau de trans­port en com­mun », tota­lise aujourd’­hui plus de 2 mil­lions de tra­jets par­ta­gés par­tout en France.

Olivier Binet, fondateur et président de la société Karos et Yann Mongaburu, président du SMTC. © Boris Dehont - SMTC

Olivier Binet, fon­da­teur et pré­sident de la société Karos, et Yann Mongaburu, pré­sident du SMTC. © Boris Dehont – SMTC

L’expérimentation lan­cée ce lundi s’ap­puie en grande par­tie sur cette appli­ca­tion, qui béné­fi­cie d’une cer­taine popu­la­rité, « comme en témoignent les notes de l’application sur les stores iOS & Android ». Celle-ci est cen­sée s’a­dap­ter et même « pré­dire les besoins de mobi­lité des usa­gers à j+6 ».

Pour inci­ter un maxi­mum de per­sonnes à par­ti­ci­per à l’ex­pé­ri­men­ta­tion, le SMTC pré­voit en outre « l’at­tri­bu­tion d’une com­pen­sa­tion finan­cière aux covoi­tu­reurs, conduc­teurs et pas­sa­gers ».

Test sur 5 500 sala­riés de l’agglomération

Le péri­mètre d’ex­pé­ri­men­ta­tion tou­chera les com­munes de Grenoble, Échirolles et Pont-de-Claix. À savoir, les zones d’ac­ti­vité des Essarts et Technisud, aux­quelles il faut ajou­ter les entre­prises Caterpillar et Becton-Dickinson. L’occasion, pour près de 5 500 sala­riés, de par­ta­ger la route alors que des per­tur­ba­tions dues aux grèves se profilent.

UNE Tag&Car, nouveau service de covoiturage de proximité expérimenté sur le territoire du sud grenoblois, à partir de septembre 2017

Une Tag&Car, ser­vice de covoi­tu­rage de proxi­mité expé­ri­menté sur le ter­ri­toire du sud gre­no­blois depuis sep­tembre 2017

Une zone jugée « stra­té­gique » à la fois par la concen­tra­tion de grandes entre­prises mais aussi et sur­tout par la « pro­blé­ma­tique de satu­ra­tion auto­mo­bile aux heures de pointe… qui risque de s’ac­cen­tuer avec les tra­vaux de l’A480 ».

En lutte contre “l’au­to­so­lisme”, le SMTC l’af­firme, il sera bien­tôt plus facile « de trou­ver un covoi­tu­rage entre son domi­cile et son tra­vail que de réser­ver un VTC, le tout au prix des trans­ports en com­mun ».

Thomas Courtade

TC

Auteur

Tags : | |

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de 19 coups de cou­teau, son com­pa­gnon mis en exa­men et écroué

EN BREF - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu 19 coups de couteau, mercredi 1er février 2023, Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Incendie d'Échirolles: après l'accueil au gymnase La Butte, les résidents évacués sont relogés à l'auberge de jeunesse
Incendie à Échirolles : après l’ac­cueil en gym­nase, les rési­dents éva­cués sont relo­gés à l’au­berge de jeunesse

FLASH INFO - Quelles suites de l'incendie à Échirolles, survenu dans un parking souterrain  jeudi 2 février 2023? Le sinistre a entraîné l'évacuation de plus Lire plus

La Bonne Pioche, épicerie grenobloise de produits locaux en vrac, ouvre un second magasin à Meylan
La Bonne Pioche, épi­ce­rie gre­no­bloise de pro­duits locaux en vrac, ouvre un second maga­sin à Meylan

FLASH INFO - Après une première échoppe à Grenoble, ouverte en 2016, l'épicerie de produits locaux en vrac ou consignés La Bonne pioche met le Lire plus

Important incendie dans un parking souterrain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 résidents évacués
Important incen­die dans un par­king sou­ter­rain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 rési­dents évacués

FOCUS - Un important incendie s'est déclaré à Échirolles au matin du jeudi 2 février, dans un parking souterrain en-dessous d'un restaurant Quick et d'une Lire plus

Flash Info

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !