Pour les jeunes services civiques d'Unis-Cité, le chantier participatif a aussi été l'occasion de faire des rencontres. © Augustin Bordet - placegrenet.fr

Site d’hé­ber­ge­ment du Rondeau à Grenoble : un chan­tier par­ti­ci­pa­tif pour amé­lio­rer le cadre de vie

Site d’hé­ber­ge­ment du Rondeau à Grenoble : un chan­tier par­ti­ci­pa­tif pour amé­lio­rer le cadre de vie

FOCUS – Le site d’hébergement du Rondeau, où résident 130 per­sonnes en grande dif­fi­culté, a accueilli un chan­tier par­ti­ci­pa­tif, ce mer­credi 13 novembre. Bénévoles, ser­vices civiques et rési­dents ont tra­vaillé main dans la main toute la jour­née. Le but : construire des équi­pe­ments exté­rieurs pour amé­lio­rer le cadre de vie de ces habi­tants, pour la plu­part des migrants, som­mai­re­ment héber­gés dans de petits cha­lets en bois. Dans le même temps, des squats et cam­pe­ments de migrants per­sistent dans dif­fé­rents points de l’agglomération.

Le vil­lage d’accueil du Rondeau est en plein effer­ves­cence, ce mer­credi 13 novembre. D’un bout à l’autre du site, plus de cent per­sonnes, béné­voles, ser­vices civiques, membres du Centre com­mu­nal d’ac­tion sociale (CCAS) ou rési­dents s’affairent à la tâche. Enfants comme adultes ont enfilé leur tenue de tra­vail pour par­ti­ci­per au “chan­tier par­ti­ci­pa­tif”, le temps d’une journée.

Mercredi 13 novembre, le site d’hébergement du Rondeau a accueilli un chantier participatif. L'objectif ? Améliorer le cadre de vie des habitants.Dejvid et son fils Mejdin, résidents du village d'accueil du Rondeau, ont fait de la peinture toute la journée. © Augustin Bordet - placegrenet.fr

Dejvid et son fils Mejdin, rési­dents du vil­lage d’ac­cueil du Rondeau, ont fait de la pein­ture toute la jour­née. © Augustin Bordet – pla​ce​gre​net​.fr

Mejdin, 10 ans, court avec une bâche en plas­tique dans les mains. Ses habits sont cou­verts de pein­ture blanche. « J’en ai fait toute la jour­née », raconte-t-il, tout sou­rire. « On m’a dit que c’était super ! »

Mejdin et sa famille se sont ins­tal­lés sur le site du Rondeau, il y a quatre mois. Le jeune gar­çon a par­ti­cu­liè­re­ment appré­cié cette jour­née de bri­co­lage avec son père, Dejvid. Lui aussi a peint. « C’est le meilleur ! », lance son fils, admiratif.

« L’important, c’est le partage »

De la pein­ture, mais aussi de la construc­tion de tables, de bancs, de bacs de jar­di­nage, d’un parc à lou­piots et d’un tipi. Au total, une quin­zaine d’ateliers a été mise en place. Et après l’effort, le récon­fort. En fin de jour­née, les ser­vices civiques d’Unis-cité, recon­nais­sables à leurs pulls oranges, ont par­tagé un goû­ter avec les résidents.

Mercredi 13 novembre, le site d’hébergement du Rondeau a accueilli un chantier participatif. L'objectif ? Améliorer le cadre de vie des habitants.A la fin de la journée, les jeunes d'Unis-Cité ont joué avec les habitants du Rondeau au foot, au basket ou au tennis de table. © Augustin Bordet - placegrenet.fr

A la fin de la jour­née, les jeunes d’Unis-Cité ont joué avec les habi­tants du Rondeau au foot, au bas­ket ou au ten­nis de table. © Augustin Bordet – pla​ce​gre​net​.fr

Certains ont même joué au foot, au bas­ket ou au ten­nis de table. Et pour Maelle, 19 ans, c’est tout aussi impor­tant que le bri­co­lage. « C’est bien de rendre ce lieu plus agréable, mais l’idée c’est aussi de ren­con­trer ceux qui vivent ici », explique-t-elle. « Dans la jour­née, on passe d’un ate­lier à l’autre, et on aide comme on peut, même si on ne sait pas tout faire ».

Un point de vue que par­tage Titouan, 20 ans, lui aussi en ser­vice civique.

« Le chan­tier, c’est un peu un pré­texte à la ren­contre. Il y a quelques pro­blèmes tech­niques, comme une pon­ceuse déchar­gée, ou pas assez d’outils pour tout le monde. Mais l’important c’est le partage. »

Pour les jeunes services civiques d'Unis-Cité, le chantier participatif a aussi été l'occasion de faire des rencontres. © Augustin Bordet - placegrenet.fr

Pour les jeunes ser­vices civiques d’Unis-Cité, le chan­tier par­ti­ci­pa­tif a aussi été l’oc­ca­sion de faire des ren­contres. © Augustin Bordet – pla​ce​gre​net​.fr

Au cours de la jour­née, quelques élus sont aussi pas­sés sur le chan­tier. Antoine Back, conseiller muni­ci­pal, a tenu à rap­pe­ler que la Ville n’avait pas de com­pé­tence obli­ga­toire en matière d’hébergements de ce type. « C’est le choix de la mai­rie pour faire face à la pré­ca­rité », insiste-t-il.

Accueillir dans la dignité

Mercredi 13 novembre, le site d’hébergement du Rondeau a accueilli un chantier participatif. L'objectif ? Améliorer le cadre de vie des habitants.Alain Denoyelle, adjoint au maire à l'action sociale, est passé sur le chantier du village d'accueil du Rondeau. © Augustin Bordet - placegrenet.fr

Alain Denoyelle, adjoint au maire à l’ac­tion sociale, est passé sur le chan­tier du vil­lage d’ac­cueil du Rondeau. © Augustin Bordet – pla​ce​gre​net​.fr

Et c’est en ce sens que le vil­lage d’accueil du Rondeau a été mis en place, fin 2014. « Ce dis­po­si­tif pro­pose 130 places d’hébergement », sou­ligne Alain Denoyelle, adjoint à l’action sociale. « Les rési­dents sont en grande majo­rité des migrants, mais il y a aussi des per­sonnes redi­ri­gées par le 115 », explique l’élu. À ses yeux, il est très impor­tant de réa­li­ser ces amé­na­ge­ments exté­rieurs pour amé­lio­rer le cadre et les condi­tions de vie des habi­tants du site.

C’est en par­tie ce sur quoi a insisté Eric Piolle. Le maire de Grenoble est éga­le­ment venu saluer les bri­co­leurs de la jour­née. « Le but est de mon­trer qu’on peut accueillir dans la sécu­rité, dans de bonnes condi­tions et avec dignité », a‑t-il indi­qué. Ce der­nier avait d’ailleurs adressé en ce sens, en avril 2019, une lettre au gou­ver­ne­ment deman­dant un « accueil digne » des migrants, aux côtés d’une dizaine de maires – dont ceux de Paris, Lille, Toulouse, Strasbourg et Nantes –, fai­sant face à la recru­des­cence de cam­pe­ments dans leur ville et aux situa­tions humaines dra­ma­tiques qu’elle génère.

Eric Piolle a éga­le­ment cosi­gné une tri­bune, le 7 octobre der­nier, deman­dant à l’Etat d’a­gir au plus vite afin de faire face à « la situa­tion des per­sonnes à la rue, parmi les­quelles des per­sonnes migrantes cher­chant un refuge dans les villes de France ». Suite à leur ren­contre le 14 octobre avec Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, les maires signa­taires de la tri­bune ont enfoncé le clou le 23 octobre der­nier (cf. second enca­dré) et demandé à l’État des moyens d’hébergement supplémentaires.

Augustin Bordet

À Grenoble, des points “chauds” demeurent…

Le site d’hé­ber­ge­ment du Rondeau est loin de pou­voir répondre à la demande métro­po­li­taine en la matière. Rien que sur Grenoble, plu­sieurs camps ont déjà vu le jour et per­durent ou se déplacent selon les évacuations.

Outre celui de la rue Prosper-Mérimée, der­rière la Bifurk dans le quar­tier de la Capuche, un camp de for­tune en plein centre-ville attire par­ti­cu­liè­re­ment l’at­ten­tion depuis cet été. Et pour cause, à deux pas des quais de la gare, une qua­ran­taine de per­sonnes campent dans des condi­tions pré­caires. Venues d’Europe de l’Est, pour cer­taines avec de très jeunes enfants, ces familles roms vivent au milieu de mon­ti­cules de dépôts sau­vages qui gros­sissent de jour en jour.

Hébergement d’ur­gence : ce que demandent les maires signa­taires de la tribune

Les maires de ces grandes villes demandent :
– « Que le gou­ver­ne­ment pro­pose une répar­ti­tion ter­ri­to­riale équi­li­brée des deman­deurs d’asile et des réfu­giés qui doit s’appuyer sur un diag­nos­tic pre­nant en compte les don­nées éco­no­miques, sociales et finan­cières des ter­ri­toires et leurs capa­ci­tés à prendre en charge ce type de public. »
– « Que le gou­ver­ne­ment neu­tra­lise au sein de la pro­cé­dure de contrac­tua­li­sa­tion finan­cière les dépenses enga­gées par les col­lec­ti­vi­tés, et qu’elles s’engagent à pour­suivre de manière volon­ta­riste à mesure de leurs moyens. »

- « Que le gou­ver­ne­ment pré­cise sa posi­tion sur la situa­tion des per­sonnes « dubli­nées » qui subissent le sys­tème inopé­rant des accords de Dublin et se trouvent dans une impasse au regard de leur demande d’a­sile en France. »

ABo

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 millions d'euros pour un "pack sécurité écoles"
La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 mil­lions d’eu­ros pour un « pack sécu­rité écoles »

FLASH INFO - Après le soutien à l'équipement des villes en vidéo-surveillance, la Région Auvergne-Rhône-Alpes annonce adopter un "pack sécurité écoles" doté de 10 millions Lire plus

Les associations de lutte contre le VIH portent un message en faveur de l'égalité à l'occasion du 1er décembre
Lutte contre le VIH : les chiffres de conta­mi­na­tion en baisse depuis 2018 sur l’arc alpin

FOCUS - Comme chaque année, le 1er décembre marque la Journée mondiale de lutte contre le VIH. Un temps que les associations et la Ville Lire plus

Claire Guéville, professeur d'histoire-géographie à Rouen et syndicaliste au Snes-FSU, était jugée pour injure et diffamation, ce lundi 28 novembre 2022, à Grenoble, pour des tweets visant l'enseignant de Sciences Po Grenoble Vincent Tournier, qu'elle nie avoir écrits. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : une pro­fes­seur de Rouen jugée pour des tweets visant Vincent Tournier, l’un des deux ensei­gnants de l’IEP accu­sés d’islamophobie

FOCUS - Claire Guéville, professeur d'histoire-géographie à Rouen, comparaissait ce lundi 28 novembre 2022 devant le tribunal judiciaire de Grenoble pour des soupçons d'injure et Lire plus

Le Département de l’Isère s’en­gage avec l’EFS pour mobi­li­ser et for­mer des « ambas­sa­deurs du don de sang »

FLASH INFO - "Mobiliser et former des “ambassadeurs du don” pour dynamiser les collectes de sang". Tel est l'objectif de la convention signée le 25 Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 48: "Le chauffage au cœur des débats à Grenoble"
Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

FOCUS - Trente-six ans après la disparition de Marie-Thérèse Bonfanti à Pontcharra, un crâne humain a été découvert, ce mercredi 26 octobre 2022, sur la Lire plus

Flash Info

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Agenda

Je partage !