La Banque des Territoires investit 9 millions d’euros supplémentaires dans le capital de GEG

sep article



 

FIL INFO — Gaz électricité de Grenoble (GEG) annonce le renforcement de la présence de la Banque des territoires dans son capital. L’investissement de cette filiale de la Caisse des dépôts passe ainsi de 11 à 20 millions d’euros. Objectif ? Soutenir les projets en cours de la compagnie d’énergie grenobloise. Et lui permettre d’atteindre 400 GWh/an d’électricité 100 % renouvelable d’ici trois ans.

 

 

De 11 à 20 mil­lions d’eu­ros : GEG (Gaz élec­tri­cité de Grenoble) annonce une forte aug­men­ta­tion de l’in­ves­tis­se­ment de la Banque des ter­ri­toires dans son capi­tal. Partenaire « his­to­rique » de la com­pa­gnie d’éner­gie gre­no­bloise, la Banque des ter­ri­toires a inté­gré son capi­tal en 2011 à la faveur d’un pre­mier inves­tis­se­ment. Huit ans plus tard, la filiale de la Caisse des dépôts confirme et ren­force ainsi son par­te­na­riat en appor­tant 9 mil­lions d’eu­ros sup­plé­men­taires.

 

Siège de GEG à Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Siège de GEG à Grenoble. © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

C’est à la demande de GEG que la Banque des ter­ri­toires apporte la manne finan­cière sup­plé­men­taire. Pour quelle rai­son ? Un « ambi­tieux plan de déve­lop­pe­ment des éner­gies renou­ve­lables [qui] implique la mobi­li­sa­tion de moyens finan­ciers impor­tants », écrit la com­pa­gnie. 130 mil­lions d’eu­ros lui sont en effet néces­saires pour répondre à son objec­tif « d’atteindre 400 GWh/an de pro­duc­tion d’électricité 100 % renou­ve­lable à fin 2022 ».

 

 

Des projets locaux… et plus lointains

 

Les pro­jets en cours ? Des réa­li­sa­tions locales, comme des cen­trales solaires à La Buisse et Susville, ou des micro-cen­trales en Savoie et dans les Hautes-Alpes. Mais aussi plus loin­tains, comme deux pro­jets éoliens en Picardie (Parc de la Vacquerie) et en Charente-Maritime (Parc de Saint-Félix). GEG ne fait en revanche pas men­tion de sa micro-cen­trale du Rif Garcin, conspué par une asso­cia­tion d’ha­bi­tants et par l’ex-Frapna France nature envi­ron­ne­ment.

 

De gauche à droite : Patrice Allerme (Responsable Transition énergétique et écologique de la Banque des Territoires), Philippe Lambert (directeur régional Auvergne Rhône-Alpes de la Banque des Territoires), Christine Gochard (directrice générale de GEG), Vincent Fristot (Président de GEG) © Mathieu Béranger - GEG

De gauche à droite : Patrice Allerme (res­pon­sable Transition éner­gé­tique et éco­lo­gique de la Banque des ter­ri­toires), Philippe Lambert (direc­teur régio­nal Auvergne Rhône-Alpes de la Banque des ter­ri­toires), Christine Gochard (direc­trice géné­rale de GEG) et Vincent Fristot (pré­sident de GEG). © Mathieu Béranger – GEG

 

« Avec ce nou­vel inves­tis­se­ment, nous ren­for­çons signi­fi­ca­ti­ve­ment notre par­te­na­riat avec GEG, acteur ter­ri­to­rial de la pro­duc­tion d’énergies renou­ve­lables, mais aussi avec ses prin­ci­paux action­naires, la Ville de Grenoble et Grenoble Alpes Métropole », note le direc­teur régio­nal de la Banque des ter­ri­toires Philippe Lambert. Pour qui la ques­tion du renou­ve­lable consti­tue autant « un enjeu de déve­lop­pe­ment éco­no­mique » qu’en­vi­ron­ne­men­tal.

 

Florent Mathieu

 

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
2355 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.