La culture hip-hop au cœur du Dawa fes­ti­val, nou­vel évé­ne­ment lancé par Mix’Arts – Grenoble

La culture hip-hop au cœur du Dawa fes­ti­val, nou­vel évé­ne­ment lancé par Mix’Arts – Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Du 4 au 9 novembre a lieu la pre­mière édi­tion du Dawa Festival qui pro­meut les artistes de cultures hip-hop. Organisé par l’as­so­cia­tion Mix’Arts, l’événement vient en rem­pla­ce­ment de Demain c’est bien et se dérou­lera à l’Ilyade, à Eve et à la Source.

Ouverture du festival Demain c'est bien

Ouverture du fes­ti­val Demain c’est bien à l’Ampérage en 2018. De nom­breux ano­nymes étaient mon­tés sur scène pour rapper.

Fini Demain c’est bien, voilà le Dawa Festival ! « Avec de nou­veaux par­te­naires, mais la même confi­gu­ra­tion », explique Fabien Givernaud, pro­gram­ma­teur et coor­di­na­teur de l’é­vé­ne­ment. C’est ainsi autour des cultures hip-hop que s’articule le fes­ti­val. « L’objectif est de mon­trer la diver­sité de la culture hip-hop depuis trente ans, à ses ori­gines, jus­qu’aux nou­veau­tés actuelles. »

Ce pro­jet est né d’un constat : « Mis à part Hip-Hop don’t stop, prin­ci­pa­le­ment axé sur la danse hip-hop, il n’y avait pas grand chose à Grenoble. Or, le hip-hop, le rap, c’est très large. […] Tout le monde peut se retrou­ver dans notre pro­gram­ma­tion. » Le Dawa Festival revêt par ailleurs un côté « nomade ». « Nous n’avons pas de lieu à nous. Et ça nous cor­res­pond assez », pré­cise Mix’Arts. Les évé­ne­ments se déroulent ainsi dans dif­fé­rents endroits.

Des artistes locaux émer­gents à décou­vrir lors du Dawa Festival 

Le fes­ti­val débute le 4 novembre à la MJC Robert Desnos avec la dif­fu­sion de Couleur bitume, un film d’Adrien Pavillard, intro­duit par une créa­tion on ne peut plus locale. « Avant ça, ce sont les jeunes d’Échirolles et de la Villeneuve qui sont mis en avant. Ils ont créé des clips avec l’association Contre attaque. Ils seront dif­fu­sés en pre­mière par­tie du film. »

TracyDeSá @Jean Baptiste Barbier

Tracy De Sá, le 6 novembre à La Source de Fontaine. @ Jean Baptiste Barbier

En effet, le fes­ti­val vise à favo­ri­ser les groupes du coin. « On aurait pu pro­po­ser des têtes affiches qui marchent mais n’ont rien à racon­ter… Ce n’était pas notre objec­tif. » Ainsi, mis à part Scratch Bandits crew, « qui font par­tie de Chinese Man Records » le 6 novembre à Eve, ou Ärsenik « daron du rap fran­çais » le 8 novembre à l’Ilyade, beau­coup d’artistes sont émer­gents. Notons, par exemple, la pré­sence de Resca le même soir. « Un jeune rap­peur de la cuvée gre­no­bloise qui monte. Il a des choses à dire assez pertinentes. » 

Côté danse aussi, il y a de quoi faire. « Mardi [5 novembre, ndlr] à l’Ilyade, il y aura notam­ment Nextape. La com­pa­gnie de danse de Pontcharra com­prend Noé Chapsal, cham­pion du monde de break dance. » 

La diver­sité comme point d’honneur de Mix’Arts

La même asso­cia­tion Nextape pro­po­sera une block party (fête de quar­tier autour de quelques musi­ciens) le 9 novembre à la Villeneuve. Avec notam­ment la troupe Batukavi. Il y aura aussi Gustus et Mélo « qui ont fait le tour de la France en vélo pour pro­po­ser slam et rap ».

La compagnie nextape

La com­pa­gnie Nextape se pro­duira le 5 novembre à L’Ilyade. DR

« On sou­haite axer sur la diver­sité des pro­po­si­tions, sur la décou­verte de dif­fé­rentes per­sonnes », explique Mix’Arts. Notons ainsi le 8 novembre, sur le cam­pus, Choolers dif­fu­sion. « Ce sont des per­sonnes tri­so­miques qui font du rap à l’américaine. On vou­lait mon­trer que des per­sonnes défi­cientes men­tales peuvent très bien par­ti­ci­per à des projets. »

Les artistes fémi­nines à l’honneur

Autre che­val de bataille de Mix’Arts : la mise en avant des artistes fémi­nines. « On avait envie de mettre l’accent sur le rap fémi­nin qui n’existait pas, à part Diam’s et Princess Erika. »

Fanny Polly @Margaux Birch

Fanny Polly. @ Margaux Birch

En témoigne la soi­rée du 6 novembre, mon­tée en copro­duc­tion avec la Source. « Il n’y aura que des artistes fémi­nines : Réverie, Juicy, une artiste belge, ou encore Fanny Poly, une jeune dan­seuse rap­peuse. On pense que c’est la future Kenny Arkana. »

En paral­lèle du fes­ti­val, se tient l’exposition de Pascale Cholette consa­crée aux per­son­nages qui ont mar­qué l’histoire du hip-hop à Grenoble. « Elle mon­trera une dizaine de por­traits, de récits de vie. » 

Alice Colmart

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ACo

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Samir Baloul, dans le clip de la chanson "20h" du trio de rappeurs grenoblois G7N. © G7N
Le chan­son « 20h » de G7N en hom­mage aux soi­gnants car­tonne sur les réseaux sociaux

  EN BREF – La chanson « 20h » du trio de rappeurs grenoblois G7N affiche plus d’un million et demi de vues en ligne. Lire plus

Festival Holocène © Alternative Média
Festival Holocène : nou­velle for­mule encore plus res­ser­rée pour la troi­sième édition

  FOCUS – Le festival Holocène fait son retour les 18 et 19 octobre à Alpexpo, avec un nouveau changement de formule pour cette troisième édition. Lire plus

Réactions dis­cor­dantes à Échirolles après le tour­nage non auto­risé d’un clip du rap­peur Biwai

FOCUS - Le tournage non autorisé d'un clip vidéo du rappeur Biwai au Village 2 d'Échirolles n'a pas été du goût de tout le monde. Lire plus

Première par­tie de l’artiste Insa Sané : Échirolles per­met aux jeunes rap­peurs ama­teurs de « faire entendre leur voix »

FOCUS - Des jeunes rappeurs amateurs ont pu jouer en première partie de l'artiste Insa Sané au Ciné-théâtre de La Ponatière à Échirolles, le 13 Lire plus

Demain c’est bien, le fes­ti­val dédié aux cultures hip-hop qui monte à Grenoble

EN BREF - Le festival Demain c'est bien, dédié aux cultures hip-hop, a débuté ce mercredi 7 novembre soir à L'ampérage, à Grenoble. Concerts, ateliers Lire plus

© Limatech
Festival Demain c’est bien : “Le rap n’est pas un milieu plus miso­gyne qu’un autre”

FOCUS - Le festival de hip-hop Demain c’est bien ! s’est achevé samedi 11 novembre. Pour cette deuxième édition, les rappeuses occupaient une place toute particulière. Dans ce Lire plus

Flash Info

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

|

09/05

12h05

|

|

06/05

20h04

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Abonnement| Un comité de sou­tien mené par Franck Longo pour la réélec­tion d’Émilie Chalas dans la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin