Le numéro un du PCF Fabien Roussel, en visite à Grenoble, dénonce la « casse des services publics de proximité »

sep article

 

REPORTAGE VIDÉO – Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français (PCF), était à Grenoble ce mercredi 16 octobre. Une visite s’inscrivant dans le cadre de son « tour de France des entreprises » initié au cours de l’été. Point d’orgue de cette journée : le discours du numéro un du PCF lors d’un rassemblement pour la défense des services publics de proximité organisé place André-Malraux.

 

 

Fabien Roussel à la rescousse des services publics de proximité. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fabien Roussel à la rescousse des services publics de proximité. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Trésoreries municipales, caisses primaires d’assurance maladie, permanences de la caisse de retraite (Carsat) ou des allocations familiales (Caf)…Autant de services publics de proximité « en train d’être fermés, un par un, dans toutes les communes ! », dénonce avec force Fabien Roussel, le secrétaire national du Parti communiste français (PCF).

 

En visite à Grenoble ce mercredi 16 octobre dans le cadre d’un « tour de France des entreprises* », ce dernier s’est rendu au département Énergies nouvelles du CEA. Avant de rencontrer, un peu plus tard, des syndicalistes du secteur de l’industrie au stade SNCF de la rue des Martyrs. En point d’orgue de cette journée, un rassemblement pour la défense des services publics de proximité organisé place André-Malraux.

 

 

« Les seules choses qu’ils nous mettent à la télé, c’est l’immigration et la radicalisation ! »

 

Sur la place, une centaine de militants du PCF attendent les prises de parole, dont celle de Fabien Roussel, retransmises en direct par l’équipe du Travailleur alpin. Dans la foule, deux élus RCGE de la Ville de Grenoble, Salima Djidel et Antoine Back.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Ce dernier interviendra à la tribune un peu plus tard. Tout comme les représentants de la Confédération nationale du logement de l’Isère (CNL), de la CPAN et de Convergence nationale, un collectif de défense des services publics. Tous évoqueront, tour à tour, les luttes gagnées ou en cours pour défendre les services publics du département.

 

« Tout est fait dans le paysage politique et médiatique pour que l’on ne parle pas du budget qui est en train d’être discuté à l’Assemblée nationale », fustige Fabien Roussel. Pire, déplore-t-il, « les seules choses qu’ils nous mettent à la télé, c’est l’immigration et la radicalisation ! » 

 

« Pendant ce temps, poursuit le numéro un du PCF, on ne nous parle pas de ce qui est la réalité du pays ! Ils nous font les poches ! » En cause, les premiers éléments du budget 2020. Tout particulièrement la « poursuite drastique » de la réduction du périmètre de l’intervention de l’État et de ses services publics.

 

 

 

Joël Kermabon

 

 

* Ce tour de France des entreprises comprend des rencontres, dans les différents départements de France, avec le monde du travail, les salariés du privé comme du public ou encore les acteurs économiques. L’objectif pour le PCF ? Se rendre compte directement et concrètement de ce qui se passe, de la réalité sociale du pays.

 

commentez lire les commentaires
2188 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. « Les seules choses qu’ils nous mettent à la télé, c’est l’immigration et la radicalisation ! »
    Pas du tout, on nous montrent aussi les gauchistes acharnés qui essaient de se faire élire sur le dos de la misère humaine. Tout ce qu’ils dénoncent s’inscrit dans la politique pas annoncée, mais, heureusement menée par Macron, de « moins l’assistanat ». Merci, Monsieur Macron.

    sep article