Octobre rose en Isère : une campagne pour rappeler que le dépistage du cancer du sein c’est toute l’année

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

 

EN BREF — Alors que l’opération annuelle de sensibilisation au dépistage du cancer du sein Octobre rose bat son plein, le Centre de coordination de dépistage régional rappelle qu’un programme est en place toute l’année. Et propose aux Iséroises de 40 à 70 ans de se porter volontaires pour une étude internationale comparative sur l’individualisation des tests de dépistage.

 

 

Sans craindre le para­doxe, le Centre régio­nal de coor­di­na­tion de dépis­tage des can­cers Auvergne-Rhône-Alpes le rap­pelle : « Octobre Rose, c’est toute l’an­née ! » Si la grande opé­ra­tion annuelle de sen­si­bi­li­sa­tion au can­cer du sein consti­tue un pic, la vigi­lance ne se limite en effet pas à un mois par an. L’ex-ODLC (Office de lutte contre le can­cer) assure des actions de jan­vier à décembre sur l’en­semble de la région.

 

Visuel Ligue contre le cancer. © Ligue contre le cancer

Visuel Ligue contre le can­cer. © Ligue contre le can­cer

 

Mission de l’or­ga­nisme : inci­ter les femmes de 50 à 74 ans, sans fac­teur de risque par­ti­cu­lier, à réa­li­ser une mam­mo­gra­phie tous les deux ans. Un acte rem­boursé à 100 % par la Sécurité sociale, avec deuxième lec­ture de contrôle incluse. Jocelyne Chevalier de l’ODLC rap­pe­lait ainsi en 2016 que, sur envi­ron 330 can­cers dépis­tés en Isère chaque année, entre 20 et 30 étaient décou­verts lors du second contrôle.

 

 

Un projet d’individualisation des dépistages en cours

 

Un dépis­tage tous les deux ans ? « Cette pré­co­ni­sa­tion s’appuie sur des études scien­ti­fiques inter­na­tio­nales qui décrivent les béné­fices et les limites du dépis­tage du can­cer du sein », explique le Centre. Pratiqué dans 25 pays d’Europe, un tel pro­gramme de dépis­tage « per­met d’é­vi­ter entre 15 et 21 % des décès par can­cer du sein », estime dans une pla­quette d’in­for­ma­tion l’Institut natio­nal du can­cer.

 

Un stand de dépistage du cancer du sein en Isère. DR

Un stand de dépis­tage du can­cer du sein en Isère. DR

Les pro­grammes n’en demeurent pas moins per­fec­tibles. À ce titre, un pro­jet inter­na­tio­nal Baptisé MyPebs vise à indi­vi­dua­li­ser le dépis­tage « en tenant compte du risque de chaque femme à déve­lop­per un can­cer du sein ».

 

Le but de l’é­tude consiste à com­pa­rer cette nou­velle approche stra­té­gique avec celle actuel­le­ment en vigueur, et à opti­mi­ser l’or­ga­ni­sa­tion du dépis­tage si celle-ci s’a­vère supé­rieure.

 

La région et le dépar­te­ment sont mis à contri­bu­tion dans le cadre de cette étude. Le Centre de coor­di­na­tion lance ainsi un appel aux volon­taires. Les femmes âgées de 40 à 70 ans qui dési­rent par­ti­ci­per au pro­jet « sont invi­tées à prendre contact avec un méde­cin inves­ti­ga­teur afin de véri­fier la pos­si­bi­lité pour elles d’intégrer l’étude com­pa­ra­tive », écrit l’or­ga­nisme. Et ceci en se ren­dant sur le site de MyPebs.

 

Florent Mathieu

 

 

OCTOBRE ROSE JUSQU’AU 28 OCTOBRE EN ISÈRE

 

En 2016, Octobre Rose en Isère avait droit à son visuel attitré. Ce n'est pas le cas pour l'édition 2019. DR

En 2016, Octobre Rose en Isère avait son visuel atti­tré. Ce n’est pas le cas pour l’é­di­tion 2019. DR

Octobre Rose demeure le ren­dez-vous imman­quable autour de la ques­tion du dépis­tage du can­cer du sein. Cette année encore, 150 évé­ne­ments sont orga­ni­sés sur l’en­semble de la région Auvergne-Rhône-Alpes : stands d’in­for­ma­tion, expo­si­tions, ren­contres, ate­liers de pré­ven­tion, débats… Le Centre de coor­di­na­tion mul­ti­plie ainsi les par­te­na­riats avec les acteurs de la santé mais aussi du monde de la culture, tels Spacejunk à Grenoble.

 

Des actions de sen­si­bi­li­sa­tion ont débuté en Isère dès le mois de sep­tembre et se pour­suivent jus­qu’au 28 octobre. Avec, par exemple, des stands dans les CPAM de Vienne (17 octobre) ou de Grenoble (28 octobre), ainsi que dans les centres hos­pi­ta­liers de Bourgoin-Jallieu (17 octobre) ou de Voiron (23 octobre). Sans oublier une pré­sence le 20 octobre à l’oc­ca­sion d’Ekiden ou un ren­dez-vous en centre-ville de Vienne, le 27 octobre.

 

Le pro­gramme (non-exhaus­tif tou­te­fois) est à retrou­ver notam­ment sur le site du comité de l’Isère de la Ligue contre le can­cer.

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
2019 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.