Depuis neuf mois, Olivier Noblecourt tâtait le terrain des élections municipales à Grenoble. L'ex-socialiste devenu délégué interministériel sort du bois.

Municipales à Grenoble : dans les star­ting-blocks depuis neuf mois, Olivier Noblecourt sort du bois

Municipales à Grenoble : dans les star­ting-blocks depuis neuf mois, Olivier Noblecourt sort du bois

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF - Depuis neuf mois, Olivier Noblecourt tâtait le terrain des élections municipales à Grenoble. L'ex-adjoint socialiste de Michel Destot devenu délégué interministériel en charge de la pauvreté sous Emmanuel Macron sort désormais du bois pour présenter son collectif : Grenoble Nouvel Air. Mais se défend d'en être la tête de liste tout en appelant les forces de gauche à venir soutenir son mouvement. Non sans avoir semé une certaine zizanie au sein du parti socialiste et sans quelques embûches dans son plan de communication.

 

 

Olivier Noblecourt le 10 décembre pour une conférence à Science-Po Grenoble. © Jules Peyron - placegrenet.fr

Olivier Noblecourt © Jules Peyron - placegrenet.fr

L'annonce n'est pas vraiment une surprise. Depuis le début de l'année, Olivier Noblecourt, avant-hier adjoint au maire PS de Grenoble Michel Destot, hier conseiller municipal de l'opposition (socialiste), aujourd'hui délégué interministériel sous l'autorité d'Agnès Buzyn, tâte le terrain : celui des municipales à Grenoble en 2020.

 

L'officialisation est désormais... officielle. Le collectif auquel il participe depuis neuf mois aux côtés de treize (!) autres porte-paroles, sort enfin du bois et lève le voile sur ses ambitions. Celles notamment de se positionner comme une nouvelle liste, à gauche, rassemblant les « forces progressistes » grenobloises et notamment les déçus du maire sortant Eric Piolle. Soit, pour l'heure,... deux cents citoyens.

 

 

Faute d'investiture, le soutien du parti socialiste ?

 

Ce n'est pas faute de tendre des mains. A Génération.s, à Génération Écologie, au PRG, à Cap 21, aux marcheurs « de gauche ». Non sans quelques couacs et moments de grande zizanie. On l'a vu avec l'épisode du parti socialiste. Divisé entre les pro-Noblecourt et les tenants d'une ligne plus traditionnelle, le PS grenoblois n'a depuis toujours pas dégelé son processus d'investiture.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 64 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Panneaux électoraux sur la quatrième circonscription de l'Isère. © Paul Turenne - Place Gre'net
Quatrième cir­cons­crip­tion : Marie-Noëlle Battistel espère conser­ver le der­nier bas­tion de gauche isé­rois face à une flo­pée d’outsiders

DÉCRYPTAGE - Seule députée de gauche iséroise élue en 2017 face au raz-de-marée LREM, Marie-Noëlle Battistel parviendra-t-elle à conserver la 4e circonscription, ancrée à gauche Lire plus

La socialiste iséroise Hakima Necib dénonce une "soumission à l'idéologie de Mélenchon" et quitte le PS
Hakima Necib quitte le PS isé­rois en refus à la « sou­mis­sion à l’i­déo­lo­gie de Mélenchon »

FIL INFO - La militante socialiste et ancienne élue grenobloise Hakima Necib annonce sa démission du Parti socialiste. Et marque son opposition à toute alliance Lire plus

Burkini : si Grenoble l’au­to­rise dans les pis­cines, Laurent Wauquiez cou­pera les sub­ven­tions de la Région

FOCUS - En ouvrant la voie à l'autorisation du burkini (ou burqini) dans les piscines municipales de Grenoble, dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron Lire plus

Appel à manifester "contre les idées de haine et leurs conséquences" samedi 12 mars à Voiron
Appel à mani­fes­ter « contre les idées de haine et leurs consé­quences » samedi 12 mars à Voiron

FLASH INFO – "Non aux idées de haine et à leurs conséquences". Tel est le message que veulent porter les organisateurs d'une manifestation "contre les Lire plus

L'Insoumise Émilie Marche répond aux propos "mensongers" tenus par Olivier Faure sur Jean-Luc Mélenchon
L’Insoumise Émilie Marche répond aux pro­pos d’Olivier Faure sur Jean-Luc Mélenchon, jugés « mensongers »

FLASH INFO – "Moi, je ne veux pas d’un président de la République qui considère que ses alliés principaux sont ceux qui soutiennent Poutine, Nicolas Lire plus

Le PS 38 est entré en campagne présidentielle derrière Anne Hidalgo, avec une équipe fédérale renouvelée : de gauche à droite, une partie des cadres dirigeants, Thibaud Pikorki (nouveau premier secrétaire fédéral), Laëtitia Rabih, Cécile Cenatiempo, Patrick Hautson (référent contre le harcèlement et le sexisme), Émilie Borel, David Bousquet (n°2 du PS isérois) et Emmanuelle Bertrand. © Eve Moulinier - Le DL
Le PS isé­rois lance la cam­pagne pré­si­den­tielle d’Anne Hidalgo, avec une équipe renouvelée

FOCUS - La fédération de l'Isère du Parti socialiste a présenté ce samedi 27 novembre 2021 sa nouvelle équipe, avec à sa tête Thibaud Pikorki, Lire plus

Flash Info

|

10/08

13h33

|

|

10/08

10h05

|

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin