L'incendie qui, le 30 septembre, a détruit la salle du conseil municipal de l'Hôtel de ville de Grenoble est d'origine criminelle.

Incendie à l’Hôtel de ville de Grenoble : l’enquête se réoriente vers la piste criminelle

Incendie à l’Hôtel de ville de Grenoble : l’enquête se réoriente vers la piste criminelle

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FIL INFO – L’incendie qui, le 30 septembre, a détruit la salle du conseil municipal de l’Hôtel de ville de Grenoble est d’origine criminelle. Des prélèvements réalisés sur place révèlent la présence de supercarburant, écartant de fait la piste accidentelle.

 

 

L'incendie qui, le 30 septembre 2019, a détruit la salle du conseil municipal de l'Hôtel de ville de Grenoble est d'origine criminelle.Des pompiers à l'intérieur de l'Hôtel de Ville de Grenoble partiellement incendié, le 30 septembre 2019. © Sébastien Riglet - Placegrenet.fr

Des pom­piers à l’in­té­rieur de l’Hôtel de Ville de Grenoble par­tiel­le­ment incen­dié, le 30 sep­tembre 2019. © Sébastien Riglet – Placegrenet​.fr

L’incen­die qui a détruit lundi 30 sep­tembre au petit matin la salle du conseil muni­ci­pal au rez-de-chaus­sée de l’Hôtel de ville de Grenoble est d’o­ri­gine cri­mi­nelle. C’est l’a­na­lyse d’un pré­lè­ve­ment effec­tué sur les lieux de l’in­cen­die par le labo­ra­toire de la police scien­ti­fique de Lyon révé­lant la pré­sence de car­bu­rant qui a per­mis de réorien­ter l’enquête.

 

L’incendie, volon­taire, aurait donc pris après qu’un ou des indi­vi­dus ai(en)t déversé du super­car­bu­rant au niveau de l’ac­cès cen­tral à la salle du conseil muni­ci­pal. D’après le rap­port d’ex­per­tise de la police scien­ti­fique, deux hypo­thèses sont pos­sibles : soit l’in­cen­diaire est par­venu à entrer dans la salle et a déversé le car­bu­rant à l’in­té­rieur à même le sol, devant l’en­trée cen­trale. Le feu se serait ensuite pro­pagé au mobi­lier et aux boiseries.

 

Soit le car­bu­rant a été déversé à l’in­té­rieur du sas cen­tral entre les deux portes et au sol avant d’être enflammé. Le liquide aurait alors coulé sous la porte, pro­pa­geant le feu à l’in­té­rieur de la salle du conseil. Les enquê­teurs excluent l’hy­po­thèse d’un déver­se­ment de l’ex­té­rieur du sas cen­tral, avec les deux portes fermées.

 

 

Les fils électriques mis hors de cause

 

« Dans les deux cas, les fils élec­triques se trou­vant dans cette zone ont subi les effets de l’in­cen­die mais n’en sont pas la cause », sou­ligne le rap­port scien­ti­fique. Les poli­ciers ont éga­le­ment repéré un départ de feu, secon­daire, sur la droite de la salle, au niveau de la régie mais sans rele­ver de trace de carburant.

 

Un incendie a détruit la salle du conseil municipal de l'Hôtel de ville de Grenoble, le 30 septembre 2019.

Un poli­cier muni­ci­pal devant l’Hôtel de Ville de Grenoble par­tiel­le­ment incen­dié, le 30 sep­tembre 2019. © Sébastien Riglet – Placegrenet​.fr

 

L’enquête confiée au com­mis­sa­riat de police de Grenoble et qui au départ pri­vi­lé­giait la piste acci­den­telle, est désor­mais menée pour des­truc­tion volon­taire par incen­die. Le ou les auteurs de l’in­cen­die encourent jus­qu’à dix ans d’emprisonnement.

 

 

« Une attaque en règle contre notre République » pour Eric Piolle

 

Eric Piolle, le maire de Grenoble, n’a pas tardé à réagir dans la soi­rée. Il sou­haite que l’en­quête en cours fasse « toute la lumière sur cet acte odieux ». « La salle du conseil muni­ci­pal est le cœur de notre vie com­mune, là où l’avenir de Grenoble se construit débats après débats, votes après votes, depuis des décen­nies », rap­pelle-t-il.

 

Eric Piolle, lors du conseil municipal du 4 février 2019 DR

Eric Piolle, lors du conseil muni­ci­pal du 4 février 2019. DR

Cet incen­die volon­taire est une attaque en règle contre notre République, contre les valeurs de liberté et de dignité qui la fondent, contre les Grenobloises et les Grenoblois qui la font vivre au quo­ti­dien, de mille et une façons. Je le condamne avec la plus grande force », affirme-t-il.

 

« S’attaquer à des chaises et à des tables ne nous fera pas renon­cer au goût pour la démo­cra­tie et pour les biens com­muns. Aussi, face à cet acte odieux, j’invite les Grenobloises et les Grenoblois à faire ce que nous fai­sons le mieux : res­ter nous-mêmes, fidèles aux valeurs qui nous unissent », ajoute encore le maire. Qui annonce, pour finir, « le déploie­ment d’effectifs sup­plé­men­taires » pour ren­for­cer la sécu­rité de l’Hôtel de Ville.

 

Patricia Cerinsek

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

L'incendie qui a provoqué le blocage du cours Berriat à Grenoble lundi 26 avril serait d'origine volontaire
Une dispute à l’origine de l’incendie qui a causé le blocage du cours Berriat à Grenoble lundi 26 avril ?

  FLASH INFO — L'incendie qui a ravagé un appartement situé rue du Trocadéro à Grenoble lundi 26 avril au soir n'est pas passé inaperçu. Lire plus

COUV Collège Lucie Aubrac de la Villeneuve en construction, jeudi 21 janvier 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
WebTV, classe bilingue… le nouveau collège Lucie-Aubrac, plus écolo et toujours novateur, ouvrira en septembre

  FOCUS - Au 31 avenue la Bruyère, près de l’école des Buttes, la construction du nouveau collège Lucie-Aubrac, quartier Villeneuve à Grenoble, va bon Lire plus

UNe vingtaine de personnes menacées d'expulsion du gymnase de la Houille blanche. DR
Occupants d’un squat incendié relogés à la Houille blanche : des associations redoutent l’expulsion et dénoncent le manque d’information

FLASH INFO -  Des associations redoutent l'expulsion d'une vingtaine de personnes présentes dans le gymnase de la Houille blanche suite à leur relogement par la Lire plus

A Grenoble, Alain Carignon boude le jury d'appel d'offres ppir la rénovation du siège de la Métropole et dénoncer un projet pharaonique.
Incendie rue des Trembles : Alain Carignon dénonce les “squats municipaux”

FLASH INFO – Alain Carignon s’est exprimé mardi 4 Août suite à l’incendie qui a ravagé un immeuble rue des Trembles à Grenoble. Dans un Lire plus

Incendie quartier Villeneuve de Grenoble dans un local occupé par des personnes sans-papiers
Incendie quartier Villeneuve de Grenoble dans un local occupé par des personnes sans-papiers

  FIL INFO – Un incendie a ravagé un immeuble rue des Trembles dans le quartier Villeneuve de Grenoble samedi 1er août. Par chance, le Lire plus

Les enfants ont fait une chute de quinze mètres dans le vide. Source : vidéo de Souhaila Saidi
“Mon pouce est en miettes” : honorés, les sauveteurs de la galerie de l’Arlequin pansent leurs plaies

  EN BREF - Moins d'une semaine après le sauvetage miraculeux de deux enfants de la Villeneuve suite à un incendie, les six sauveteurs pansent Lire plus

Flash Info

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin