Suicide d’une directrice d’école : la FSU Isère appelle à un rassemblement devant le rectorat jeudi 3 octobre

sep article



 

FIL INFO — La FSU Isère appelle au rassemblement devant le rectorat de Grenoble jeudi 3 octobre à partir de 17 heures. Le syndicat veut ainsi manifester son soutien aux enseignants de la Seine-Saint-Denis, en grève le même jour suite au suicide d’une directrice d’école sur son lieu de travail, le 21 septembre dernier. Mais aussi dénoncer les méthodes de management de l’Éducation nationale.

 

 

Le sui­cide d’une direc­trice d’é­cole de Pantin (Seine-Saint-Denis) le 21 sep­tembre sur son lieu de tra­vail ne passe pas auprès des syn­di­cats ensei­gnants. Alors que plu­sieurs appels à la grève ont été lan­cés pour la jour­née du jeudi 3 octobre, la FSU Isère orga­nise un ras­sem­ble­ment devant le rec­to­rat de Grenoble à par­tir 17 heures. Objectif : « Manifester [son] sou­tien aux ensei­gnantes et ensei­gnants de Seine-Saint-Denis », écrit l’or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale.

 

La FSU Isère appelle à un rassemblement de soutien devant le rectorat de Grenoble, suite au suicide d'une directrice d'école en Seine-Saint-Denis.Drapeau de la FSU © Léa Raymond - Place Gre'net

Drapeau de la FSU © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Pour la FSU, le sui­cide de leur col­lègue « témoigne d’une situa­tion d’extrême souf­france qui fait écho à un mal-être gran­dis­sant des per­son­nels ensei­gnants ». Et le syn­di­cat de dénon­cer des méthodes de « new mana­ge­ment » au sein de l’Éducation natio­nale : « Les pres­sions, les injonc­tions, les demandes pré­ci­pi­tées, la déva­lo­ri­sa­tion et la perte de sens du métier conduisent de nom­breuses et nom­breux col­lègues à des épui­se­ments pro­fes­sion­nels ».

 

 

Le département de l’Isère n’est pas épargné, écrit la FSU

 

Les condi­tions de tra­vail des direc­trices et direc­teurs d’é­cole sont tout par­ti­cu­liè­re­ment poin­tées du doigt. « Leurs tâches se sont alour­dies et com­plexi­fiées, les éloi­gnant de leur mis­sion pre­mière, à savoir l’animation de l’équipe ensei­gnante », juge la FSU au niveau natio­nal. Qui sou­ligne le manque de for­ma­tion et d’ac­com­pa­gne­ment. Et rap­pelle que la direc­trice de l’é­cole de Pantin s’est dépeinte avant son geste comme « une direc­trice épui­sée ».

 

La FSU Isère appelle à un rassemblement de soutien devant le rectorat de Grenoble, suite au suicide d'une directrice d'école en Seine-Saint-Denis.Un rassemblement d'enseignants devant le rectorat de Grenoble en juin 2019. © Nina Soudre - Place Gre'net

Un ras­sem­ble­ment d’en­sei­gnants devant le rec­to­rat de Grenoble en juin 2019. © Nina Soudre – Place Gre’net

 

« Le minis­tère de l’Éducation natio­nale doit prendre toute la mesure de la situa­tion de l’école, appor­ter des réponses urgentes pour un meilleur fonc­tion­ne­ment et garan­tir la santé, la sécu­rité et le bien-être au tra­vail de l’ensemble de ses per­son­nels », conclut le syn­di­cat. Qui rap­pelle pour finir que le dépar­te­ment n’est pas épar­gné par le malaise des ensei­gnants et a enre­gis­tré deux sui­cides ces der­nières années.

 

Florent Mathieu

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2648 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.