Appel Forêt -
© Joël Kermabon - Place Gre'net

« Freinons, ça urge ! » : des activistes d’Extinction rébellion bloquent l’A480 pour protester contre l’élargissement

« Freinons, ça urge ! » : des activistes d’Extinction rébellion bloquent l’A480 pour protester contre l’élargissement

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE VIDÉO – Des membres d’Extinction rébellion Isère et du collectif Alternatives A480 ont bloqué la circulation sur l’A480 durant une vingtaine de minutes ce samedi 28 septembre. Une action non violente spectaculaire pour protester contre le « scandale » de l’élargissement des voies, dont les travaux ont commencé mais pour lequel les recours judiciaires ne sont pas épuisés.

 

 

Une trentaine de militants 'Extinction rebellion à vélo pénètrent sur l'une des voies de l'A480. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une tren­taine de mili­tants “Extinction rébel­lion à vélo pénètrent sur l’une des voies de l’A480. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Un embou­teillage pro­vo­qué par des cyclistes ? Voilà qui, à pre­mière vue, peut paraître inso­lite. C’est pour­tant ce qui s’est passé ce samedi 28 sep­tembre sur le coup de 16 heures à la hau­teur du pont de Catane à Grenoble.

 

Une tren­taine d’ac­ti­vistes d’Extinction rébel­lion Isère et de membres du col­lec­tif Alternatives A 480 sont des­cen­dus à vélo sur une des voies de l’A480. Ils ont ainsi blo­qué la cir­cu­la­tion durant une ving­taine de minutes au cours d’une opé­ra­tion non vio­lente inti­tu­lée « Freinons, ça urge ! »

 

Leur objec­tif ? « Mettre réel­le­ment dans le débat public le pro­jet d’é­lar­gis­se­ment de l’A480 tel qu’en­vi­sagé à ce jour », expliquent-ils. Ces der­niers dénoncent ainsi « un scan­dale aux consé­quences désas­treuses », alors même que les tra­vaux ont déjà com­mencé et que des recours judi­ciaires sont en cours.

 

 

Une action impromptue de « désobéissance civile »

 

« Il y a eu des déci­sions lourdes prises par des élus, contrai­re­ment à leurs enga­ge­ments anté­rieurs sur le pro­jet », explique Antonio Stradivarius (un pseudo). Notamment les enga­ge­ments cli­ma­tiques pris par la France lors de la Cop 21. « Il me semble que ce pro­jet-là est contra­dic­toire avec les urgences bio­cli­ma­tiques du moment », poursuit-il.

 

Cette action non vio­lente impromp­tue de « déso­béis­sance civile » a pu se dérou­ler dans le calme. Enfin… presque. En effet, quelques auto­mo­bi­listes pres­sés n’ont pas man­qué de mani­fes­ter leur éner­ve­ment, voire une cer­taine colère, lors de vifs échanges ver­baux avec les mili­tants. Retour sur quelques-unes des séquences qui ont émaillé ce blo­cage spec­ta­cu­laire autant que ponctuel.

 

 

« Cela ne se fera pas d’un claquement de doigts »

 

Quelles sont les reven­di­ca­tions d’Extinction rébel­lion ? Tout d’a­bord que « la vérité soit dite ». À savoir ? « Ce pro­jet ne fait pas que repous­ser le pro­blème, il l’empire et est donc irres­pon­sable. Nos socié­tés doivent décou­ra­ger l’u­sage de la voi­ture indi­vi­duelle et adop­ter des solu­tions de mobi­li­tés alter­na­tives », mar­tèlent les activistes.

 

Comment atteindre la neu­tra­lité car­bone en 2025 ? En amor­çant immé­dia­te­ment une des­cente éner­gé­tique et l’a­ban­don des com­bus­tibles fos­siles, expliquent-ils. Pour autant, « cela ne se fera pas d’un cla­que­ment de doigts, mais par des mesures contrai­gnantes, dou­blées de mesures inci­ta­tives. Le tout dans un souci de jus­tice sociale exem­plaire. »

 

Une action commune menée par Extinction rebellion Isère et le collectif Alternatives A 480. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une action com­mune menée par Extinction rébel­lion Isère et le col­lec­tif Alternatives A480. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Mais là ne s’ar­rêtent pas les griefs des mili­tants. « Ce pro­jet aug­mente encore la sur­face arti­fi­cia­li­sée et porte atteinte à la bio­di­ver­sité », sou­lignent-ils. Dénonçant « l’im­pos­ture des mesures com­pen­sa­toires », les acti­vistes déclarent se battre pour une démarche de « res­tau­ra­tion éco­lo­gique à la mesure des dégâts cau­sés ».

 

Pour Extinction rébel­lion, tout cela ne sera pos­sible qu’à une seule condition.

 

Celle « d’un véri­table contrôle citoyen et démo­cra­tique ». En l’oc­cur­rence ? « Nous vou­lons que le pou­voir soit rendu aux citoyens. Au niveau local et régio­nal, une démo­cra­tie plus vigou­reuse et inclu­sive doit être mise en place. Nous dénon­çons ce pro­jet imposé par un accord secret », concluent-ils.

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Action choc d'Extinction Rebellion contre le 5G. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : opération coup de poing d’Extinction Rebellion contre la 5G, « une technologie imposée »

  REPORTAGE VIDÉO - Des activistes d'Extinction Rébellion ont mené une action coup de poing ce samedi 27 mars 2021 à Grenoble. Prenant pour cibles Lire plus

Manifestation pour la gratutié des transports le 20 mars 2021. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : une centaine de manifestants ont demandé la gratuité des transports dans l’agglomération

  REPORTAGE - Un peu plus d'une centaine de personnes ont défilé dans les rues de Grenoble vendredi 12 mars pour demander la mise en Lire plus

Ingrid, sa soeur et son avocat entrant dans le Tribunal administratif de Grenoble. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net
Grenoble : Ingrid, militante annécienne d’Extinction Rébellion, est menacée d’expulsion du territoire français

  EN BREF - La jeune activiste annécienne Ingrid De Maerschalck est menacée d’expulsion du territoire français pour avoir participé à une action contre la Lire plus

Extinction Rébellion a mené une action anti-pub à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Action anti-publicité éclair à Grenoble d’activistes d’Extinction Rébellion

  REPORTAGE VIDÉO - Des activistes d'Extinction Rébellion Isère ont mené une action visant à dénoncer la publicité ce samedi 16 mai à Grenoble. Jusqu'alors Lire plus

Magali Feret, n°2 de la liste et Jérôme Odier, n°3 entourant Alain Carignon lors lde la présentation du « green deal grenoblois ». © Joël Kermabon - Place Gre'net
Changement climatique : Alain Carignon promet un « green deal grenoblois » pour décarboner Grenoble d’ici 2030

  FOCUS - Alain Carignon a présenté, le 8 février, le « green deal grenoblois » censé décarboner Grenoble à l'horizon 2030. Notamment à travers Lire plus

Marche pour le climat du 1er février 2020 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Société générale et le projet Neyrpic visés lors d’une nouvelle marche pour le climat à Grenoble

  REPORTAGE VIDÉO - Plus d'un millier de manifestants ont marché pour le climat ce 1er février à Grenoble. L'objectif ? Soutenir la Convention des citoyens Lire plus

Flash Info

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin