UNE Réunion"Qui paye la rénovation urbaine ?", vendredi 13 septembre, salle 150, à la Villeneuve, dans le cadre de la campagne du Référendum d'initiative citoyenne. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Les oppo­sants aux démo­li­tions de loge­ments sociaux à Grenoble affûtent leurs argu­ments… en vue du réfé­ren­dum d’initiative citoyenne

Les oppo­sants aux démo­li­tions de loge­ments sociaux à Grenoble affûtent leurs argu­ments… en vue du réfé­ren­dum d’initiative citoyenne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Dans le cadre de la campagne pour le premier Référendum d’initiative citoyenne (Ric) à Grenoble « Pour ou contre les démolitions de logements sociaux à l’Arlequin ? », un temps d’échange s’est tenu ce vendredi 13 septembre autour de la question : « Qui paye la rénovation urbaine ? » L’occasion pour les opposants aux démolitions d'expliquer pourquoi les collectivités et les bailleurs se fourvoient en démolissant les logements sociaux à l'Arlequin… et qu'il est possible de faire autrement.

 

 

En vue du premier référendum d'initiative citoyenne à Grenoble "Pour ou contre la démolition des logements sociaux", les "contre" exposent leurs arguments.Réunion"Qui paye la rénovation urbaine ?", vendredi 13 septembre, salle 150, à la Villeneuve, dans le cadre de la campagne du Référendum d'initiative citoyenne. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Réunion "Qui paye la rénovation urbaine ?", le 13 septembre à la Villeneuve, dans le cadre de la campagne du Référendum d'initiative citoyenne. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Ce vendredi 13 septembre, salle 150, une petite trentaine, tout au plus, de militants et d’habitants de la Villeneuve à Grenoble ont répondu présent au premier rendez-vous de la campagne du premier référendum d’initiative citoyenne (Ric) de Grenoble.

 

En octobre prochain, se tient une votation à la Villeneuve, où quelque 4 000 habitants de la galerie de l’Arlequin âgés de 18 ans et plus sont invités à se prononcer pour ou contre la démolition de plusieurs centaines de logements sociaux où certains d’eux vivent actuellement. Ces démolitions surviendront d’ici 2025, certaines dans les mois qui viennent. Ainsi en ont décidé les financeurs qui ont signé la convention du nouveau programme de rénovation urbaine (NPRNU). Les tenants du « pour » et du « contre » ont tout le mois de septembre pour faire campagne.

 

 

Selon les chercheurs, les démolitions Anru n'ont pas amélioré la qualité de vie

 

Ce premier rendez-vous, lancé par les organisateurs de la votation, portait sur le financement de la rénovation urbaine. Un sujet quelque peu ardu pour le grand public, que les élus du groupe Ensemble à gauche, Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot, ainsi que de Bruno de Lescure, militant de Vivre à Grenoble, se sont évertués à mettre à la portée de tous.

 

En vue du premier référendum d'initiative citoyenne à Grenoble "Pour ou contre la démolition des logements sociaux", les "contre" exposent leurs arguments.Réunion"Qui paye la rénovation urbaine ?", vendredi 13 septembre, salle 150, à la Villeneuve, dans le cadre de la campagne du Référendum d'initiative citoyenne. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

"Qui paye la rénovation urbaine ?" La réponse en chiffres. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

 

Et en substance, ceux-ci ont démontré, histogrammes à l’appui, que les principaux financeurs des programmes de renouvellement urbain étaient… les bailleurs sociaux. Et donc que ces derniers peuvent se passer de la tutelle de l’Agence de rénovation urbaine pour rénover la galerie de l’Arlequin. Ce sans avoir à entrer dans la logique de l’Anru, suivant laquelle il faut démolir une partie de logements sociaux pour réussir un programme de rénovation…

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 61 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

COUV "Il s'agit de ne jamais démolir", le manifeste de Lacaton et Vassal, Pritzker 2021, repris par le collectif RIC Arlequin de Grenoble qui s'oppose aux démolitions à la Villeneuve de Grenoble (tout comme les deux architectes en 2010. vendredi 26 mars 2021 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Le “Nobel” de l’ar­chi­tec­ture décerné à Lacaton et Vassal, tous deux oppo­sés aux démo­li­tions à la Villeneuve de Grenoble

  FOCUS - Refusant de démolir des logements à la Villeneuve de Grenoble, les architectes Lacaton et Vassal ont été remerciés par Grenoble. Ironie du Lire plus

Référendum d'initiative citoyenne à la Villeneuve mercredi 16 octobre 2019. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Projet urbain de la Villeneuve : que reste-t-il, un an après, du Ric contre les démo­li­tions de loge­ments sociaux ?

  REPORTAGE VIDÉO - Un an après le Référendum d'initiative citoyenne (Ric) contre les démolitions de logements sociaux à la Villeneuve, le Ric participe à Lire plus

Conférence de presse de La commune est à nous qui prône sur les transports en commun gratuits, le 31 janvier 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Gratuité des trans­ports publics dans l’ag­glo gre­no­bloise : La com­mune est à nous ! lance une péti­tion pour un Ric

  FOCUS - Les transports publics doivent être gratuits tous les jours, martèle La commune est à nous !, en lice pour les municipales à Lire plus

Première assemblée de La commune est à nous, samedi 25 janvier 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Première “assem­blée popu­laire” de La com­mune est à nous ! : “C’est un peu un laboratoire !”

  FOCUS –  Désormais dans la course aux municipales, La commune est à nous ! a tenu sa première assemblée populaire ce samedi 25 janvier, Lire plus

UNE Première conférence de presse de La commune est à nous ! au Patio, samedi 18 janvier 2020. Bruno de Lescure, Bernadette Richard-Finot, Chiaka Fane, Marion Bottard, Thibaut Michoux, Guy Tuscher © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
La com­mune est à nous ! orga­nise des assem­blées popu­laires en vue d’é­ta­blir liste et programme

  FOCUS - Nouvelle liste ancrée bien à gauche pour les municipales 2020 à Grenoble, La commune est à nous ! doit encore construire son Lire plus

UNE Intervention inopinée des organisateurs du référendum d'initiative citoyenne "pour ou contre les démolitions à la Villeneuve" lors de l'inauguration de la maison du projet © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Maison de pro­jet de la Villeneuve : les anti-démo­li­tions jouent les trouble-fête

  REPORTAGE – La récente inauguration de la maison de projet des quartiers sud a été marquée par l’irruption des organisateurs du premier Référendum d’initiative Lire plus

Flash Info

|

28/06

15h14

|

|

28/06

9h18

|

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 36 : « Les dif­fi­cul­tés à exer­cer le métier de jour­na­liste dans cer­tains quartiers »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin