Un nou­veau jar­din thé­ra­peu­tique à l’Hôpital Sud de Grenoble amé­nagé grâce au Fonds de dota­tion du Chuga

Un nou­veau jar­din thé­ra­peu­tique à l’Hôpital Sud de Grenoble amé­nagé grâce au Fonds de dota­tion du Chuga

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Depuis le 1er juillet, rési­dents et visi­teurs du Chuga d’Échirolles peuvent pro­fi­ter d’un jar­din thé­ra­peu­tique amé­nagé dans l’idée de « prendre soin autre­ment ». Financé grâce au Fonds de dota­tion de l’hôpital, cet écrin de ver­dure va per­mettre au per­son­nel soi­gnant de pro­po­ser de nou­velles acti­vi­tés réédu­ca­tives… en plein air.

Maurice Mérigot, mécène du projet avec sa fondation, sous l'égide de Caritas France © Catherine Sgambato - CHUGA

Maurice Mérigot, mécène du pro­jet avec sa fon­da­tion, sous l’é­gide de Caritas France © Fonds de dota­tion – Chuga

« Prendre soin autre­ment » voilà l’idée qui se cache der­rière le pro­jet de jar­din thé­ra­peu­tique du Chuga, inau­guré le 1er juillet dernier.

Pensé en grande par­tie pour la réédu­ca­tion, ce nou­vel écrin de ver­dure entend aussi par­ti­ci­per à la sti­mu­la­tion et au bien-être des patients afin d’agir en com­plé­ment des dis­po­si­tifs médicamenteux.

Un pro­jet d’un coût de 25 000 euros, financé grâce à un don per­son­nel de Patrick Mérigot – pré­sident de la fon­da­tion Mérigot –, mécène du Fonds de dota­tion de l’hôpital (cf. encadré).

De nou­velles acti­vi­tés de réédu­ca­tion… en plein air

L’Institut de réédu­ca­tion du Chuga accueille chaque jour plus de 200 patients tout juste opé­rés ou sor­tis d’un épi­sode médi­cal aigu type AVC. Le nou­veau jar­din thé­ra­peu­tique devrait per­mettre au per­son­nel soi­gnant de pro­po­ser de nou­veaux exer­cices de réédu­ca­tion en exté­rieur. Entre autres, du jar­di­nage pour les patients qui souffrent du dos ou des balades en plein air pour habi­tuer les per­sonnes ampu­tées à leur nou­velle prothèse.

Inauguration du jardin thérapeutique de l'hôpital sud du CHUGA © Catherine Sgambato - CHUGA

Inauguration du jar­din thé­ra­peu­tique de l’hô­pi­tal sud du Chuga. © Fonds de dota­tion – Chuga

Un moyen de « prendre du plai­sir et reprendre confiance en soi », confie Catherine Sgambato, Responsable Mécénat. En effet, le jar­din a vrai­ment été conçu à des fins thé­ra­peu­tiques. Les tables pota­gères pen­sées par des ergo­thé­ra­peutes et dis­po­sées en hau­teur et au sol visent à faci­li­ter et diver­si­fier les mou­ve­ments des patients, tan­dis que les bacs de jar­di­nage adap­tés aux fau­teuils rou­lants per­mettent éga­le­ment aux per­sonnes à mobi­lité réduite de jardiner.

Un lieu intergénérationnel

Bien qu’il recèle une fina­lité cura­tive, le nou­veau jar­din de l’Hôpital sud est éga­le­ment un lieu convi­vial de ren­contres et de pro­me­nades. Outre les patients du centre de réédu­ca­tion, il est aussi ouvert aux visi­teurs, aux rési­dents du centre de géron­to­lo­gie et aux enfants de la crèche de l’hôpital. En somme, un lieu inter­gé­né­ra­tion­nel qui va (enfin) per­mettre aux visi­teurs et rési­dents de sor­tir prendre l’air en dehors des couloirs.

Inauguration du jardin thérapeutique de l'hôpital sud du CHUGA © Fond de dotation du CHUGA

Inauguration du jar­din thé­ra­peu­tique de l’hô­pi­tal sud du Chuga. © Fond de dota­tion – Chuga

« Tous les patients avaient le sou­rire aux lèvres », raconte madame Sgambato, quelques jours après l’inauguration du jar­din. « On y est bien, apaisé. L’existant a été inté­gré dans le pay­sage, c’est très har­mo­nieux », se réjouit-elle.

Nina Soudre

UN FONDS DE DOTATION CONSACRÉ À DES PROJETS « HORS-CHAMP »

Le fonds de dota­tion a financé plu­sieurs pro­jets depuis sa créa­tion, en sep­tembre 2017. Un fond dont « les pro­jets ont tous une voca­tion thé­ra­peu­tique mais ils sont tou­jours hors champ, consa­crés au bien être, à l’accompagnement », pré­cise la res­pon­sable du mécénat.

Centre de Gérontologie de l'Hôpital Sud inauguré en mars 2018 © CHUGA (site internet)

Centre de Gérontologie de l’Hôpital Sud inau­guré en mars 2018. © Chuga (site internet)

Par exemple, le centre de géron­to­lo­gie dis­pose depuis quelque temps d’un « espace snoe­ze­len ». Un espace de détente et d’évasion ima­giné sui­vant une méthode des pays nordiques.

Consacré prin­ci­pa­le­ment aux patients atteints de la mala­die d’Alzheimer, il « per­met aux rési­dents décon­nec­tés de la réa­lité de se recon­nec­ter pen­dant une petite heure (…) Certains qui ne par­laient plus se remettent à par­ler. D’autres, très agres­sifs, s’endorment », explique Catherine Sgambato. Pour les familles, c’est un moyen de « renouer le contact », par­fois perdu depuis plu­sieurs années.

Dans le ser­vice pédia­trie, le fonds a aussi financé un « faux IRM ». L’objectif de cette radio fac­tice ? Simuler et « dédra­ma­ti­ser l’examen » pour les enfants qui peuvent ainsi pas­ser dans la machine sans stress… et sans gigo­ter. Et même décro­cher un diplôme de réus­site à la fin ! « Le résul­tat c’est que les pro­fes­sion­nels soi­gnants n’ont plus besoin de recou­rir à la séda­tion », se féli­cite Catherine Sgambato.

En somme, « des petits pro­jets qui ont un impact très posi­tif sur le moral des patients et du per­son­nel soi­gnant », explique la res­pon­sable du mécénat.

Quatre prio­ri­tés pour le fonds

Hôpital Sud du CHUGA. CC Milky (source : wikipédia)

Hôpital Sud du Chuga. CC Milky (source : Wikipédia)

En créant le fonds de dota­tions, mécènes, res­pon­sables de l’hôpital et per­son­nel soi­gnant en ont défini les prio­ri­tés. Comme le Chuga est le pre­mier “trau­ma­cen­ter” de France, place est faite à la traumatologie.

Le fonds se consacre éga­le­ment au can­cer et aux mala­dies chro­niques, à la pédia­trie et l’accompagnement de la nais­sance. Et à un domaine de com­pé­tence inha­bi­tuel, « prendre soin autre­ment », prio­rité à l’origine du jar­din thérapeutique.

Un domaine par­fois incom­pris ou jugé secon­daire mais qui peut trans­for­mer l’expérience d’un patient et de sa famille au sein de l’hôpital. Les pro­jets tournent en effet autour de l’amélioration du confort des visi­teurs. Par exemple, en met­tant à leur dis­po­si­tion des char­geurs de télé­phone. Un petit plus qui paraît ano­din mais peut lar­ge­ment dimi­nuer l’état de stress des per­sonnes qui cher­che­raient à se joindre.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

NS

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Covid-19 : pas de troi­sième vague mais une aug­men­ta­tion du nombre de per­sonnes hos­pi­ta­li­sées en Isère

FOCUS - Tandis que la campagne de vaccination des plus de 75 ans se met en place progressivement, le nombre de personnes hospitalisées en Isère Lire plus

Campagne de vac­ci­na­tion contre la Covid-19 : le ministre de la Santé Olivier Véran à Grenoble ce lundi 18 janvier

  FLASH INFO - Le ministre de la Santé Olivier Véran se rend au Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes (Chuga) ce lundi 18 janvier. L’occasion Lire plus

Covid-19 : la cam­pagne de vac­ci­na­tion passe à la vitesse supé­rieure en Isère

  REPORTAGE – Après des débuts poussifs, le gouvernement souhaite accélérer la campagne de vaccination contre le coronavirus en France. Lors de sa conférence de Lire plus

La deuxième vague du coronavirus a particulièrement éprouvé le personnel soignant en Isère. © Tim Buisson – Place Gre’net
Covid-19 : la cam­pagne de vac­ci­na­tion se pré­cise en Auvergne Rhône-Alpes

  EN BREF - Alors que la campagne de vaccination contre le virus du Covid-19 a débuté en France dimanche 27 décembre, elle se met Lire plus

Le Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : le Chuga soigne ses pre­miers patients dia­bé­tiques avec un pan­créas artificiel

  FLASH INFO – Le Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes (Chuga) a équipé ses premiers patients diabétiques d'un traitement par insuline en boucle fermée. Ce Lire plus

L'entrée du Chuga avec une pancarte indiquant la direction à suivre pour les patients atteints du covid. © Tim Buisson – Place Gre’net
Covid-19 : les ser­vices hos­pi­ta­liers sou­la­gés par la dimi­nu­tion du nombre de patients en Isère mais tou­jours mobilisés

  FOCUS - Depuis plusieurs semaines, le nombre de personnes hospitalisées diminue en France et en Isère. Une baisse qui marque toutefois le pas ces Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin