© Grenoble-Alpes Métropole

La Métropole candidate à la deuxième phase de l’expérimentation « Territoire zéro chômeur longue durée »

La Métropole candidate à la deuxième phase de l’expérimentation « Territoire zéro chômeur longue durée »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Christophe Ferrari, le président de la Métropole, a affirmé la volonté de la collectivité de candidater à la deuxième phase de l’expérimentation Territoire zéro chômeur longue durée. L’objectif, à terme ? Proposer aux publics concernés un emploi à durée indéterminée et à temps choisi. La Métropole a, par ailleurs, validé le choix du quartier d’Échirolles ouest comme premier territoire candidat.

 

 

Christophe Ferrari a annoncé que la Métropole serait candidate à la deuxième phase de l'expérimentation Territoire zéro chômeur longue duréeLes différents intervenants lors de la présentation de la candidature. © Joël Kermabn - Place Gre'net

Les dif­fé­rents inter­ve­nants lors de la pré­sen­ta­tion de la can­di­da­ture. © Joël Kermabn – Place Gre’net

Christophe Ferrari, le pré­sident de la Métropole, a annoncé, le 11 juillet der­nier, la can­di­da­ture de la col­lec­ti­vité ter­ri­to­riale à la seconde phase de l’expé­ri­men­ta­tion “Territoire zéro chô­meur de longue durée”.

 

Une déci­sion enté­ri­née à l’u­na­ni­mité par le conseil métro­po­li­tain du 5 juillet, dans le cadre de sa com­pé­tence emploi et insertion.

 

 

Favoriser la création d’emplois pérennes et à temps choisi

 

Cette annonce s’ins­crit dans le pro­lon­ge­ment de la pro­po­si­tion de loi visant à sup­pri­mer le chô­mage de longue durée, adop­tée par le Sénat le 8 février 2016. Initiée par ATD quart monde, cette expé­ri­men­ta­tion consiste à favo­ri­ser la créa­tion d’emplois à durée indé­ter­mi­née et à temps choisi. La popu­la­tion visée ? Toute per­sonne pri­vée dura­ble­ment d’emploi, plus par­ti­cu­liè­re­ment dans les ter­ri­toires Politique de la ville.

 

© Grenoble-Alpes Métropole

© Grenoble-Alpes Métropole

 

Cette stra­té­gie d’a­bord mise en œuvre dans dix ter­ri­toires volon­taires repose sur une double stra­té­gie : d’une part, créer des emplois pérennes en réaf­fec­tant les dépenses sociales des­ti­nées à com­pen­ser la pri­va­tion d’emploi ou celle du chiffre d’af­faires des ser­vices ren­dus ; d’autre part, répondre aux besoins spé­ci­fiques des ter­ri­toires en matière d’emploi non satisfaits.

 

 

Une deuxième loi pourrait voir le jour à l’horizon 2020

 

« Le bilan est très encou­ra­geant, sou­ligne Christophe Ferrari, car près de 600 emplois à durée indé­ter­mi­née ont été créés. » D’où l’intérêt, estime-t-il, d’un nou­veau cadre légal per­met­tant, dans une deuxième phase, l’ex­ten­sion de la loi d’ex­pé­ri­men­ta­tion. Soit la pos­si­bi­lité pour toute col­lec­ti­vité de s’en­ga­ger dans la démarche.

 

De gauche à droite Michel Desvignes, Jean-Claude Bizec, maire de Vizille, Jérôme Rubes, vice président de la Métropole et Christophe Ferrari, président de la Métropole. © Joël Kermabon - Place Gre-net

De gauche à droite Michel Desvignes, Jean-Claude Bizec, maire de Vizille, Jérôme Rubes, vice pré­sident de la Métropole et Christophe Ferrari, pré­sident de la Métropole. © Joël Kermabon – Place Gre-net

Il n’y avait qu’un pas à fran­chir pour que la Métropole pré­sente sa can­di­da­ture dans la pers­pec­tive d’une deuxième loi qui pour­rait voir le jour à l’ho­ri­zon 2020. Un nou­veau texte tirant les leçons de la pre­mière expé­rience pour lequel « les élus sont mobi­li­sés », assure Christophe Ferrari. « Cette deuxième loi per­met­trait la par­ti­ci­pa­tion de nou­veaux ter­ri­toires. La Métropole avec l’en­semble des acteurs a anti­cipé le tra­vail », explique-t-il.

 

Comment ? En adres­sant un appel à mani­fes­ta­tion d’in­té­rêt (AMI) aux 49 com­munes com­po­sant la métro­pole, visant notam­ment à choi­sir le ter­ri­toire d’expérimentation.

 

 

Le quartier de la Luire-Viscose à Échirolles sélectionné pour porter la candidature

 

La Métropole ne s’est pas lan­cée dans l’a­ven­ture sans avoir de billes. Notamment les retours d’ex­pé­rience des ter­ri­toires expé­ri­men­taux. « Nous nous sommes rap­pro­chés de Villeurbanne* (Rhône) pour bien construire notre can­di­da­ture », expose Jérôme Rubes, vice-pré­sident délé­gué à l’emploi, l’in­ser­tion et l’é­co­no­mie sociale et solidaire.

 

Conseil métropolitain du 5 juillet © Nina Soudre - Placegrenet.fr

Conseil métro­po­li­tain du 5 juillet 2019. © Nina Soudre – Placegrenet​.fr

 

« Au total, cinq com­munes ont mani­festé leur inté­rêt de répondre à la deuxième loi », indique Jérôme Rubes. À savoir, Grenoble, Échirolles, Saint-Martin‑d’Hères, Pont-de-Claix et enfin Vizille. Finalement, c’est le quar­tier de la Luire-Viscose à Échirolles ouest qui a été sélec­tionné pour por­ter la can­di­da­ture métropolitaine.

 

Pourquoi ce quar­tier ? La com­mis­sion tech­nique** a consi­déré que le pro­jet d’Échirolles répon­dait aux cri­tères*** de rece­va­bi­lité de la loi de 2016. « Il y a 337 deman­deurs d’emploi longue durée iden­ti­fiés et un poten­tiel de 700 entre­prises dans ce péri­mètre de 9 400 habi­tants, classé de sur­croît en Politique de la ville », explique le vice-président.

 

 

« Ce n’est pas un dispositif de plus ! »

 

En paral­lèle, la col­lec­ti­vité ter­ri­to­riale n’est pas res­tée les bras bal­lants. Elle a adhéré à l’as­so­cia­tion natio­nale Territoire zéro chô­meur de longue durée et entamé un tra­vail de lob­bying. Et de nom­breux élus métro­po­li­tains ont par­ti­cipé à une large mobi­li­sa­tion orga­ni­sée par cette même asso­cia­tion le 18 juin à Paris en faveur de la seconde loi.

 

logoterritoireszerochomeurdelongueduree

Le logo de l’expérimentation.

Enfin, Christophe Ferrari a adressé un cour­rier à Emmanuel Macron pour béton­ner le tout. « C’est un enjeu consi­dé­rable pour le ter­ri­toire d’a­voir cette expé­ri­men­ta­tion », assure le pré­sident de la Métropole, en pré­ci­sant que « ce n’est pas un dis­po­si­tif de plus ! »

 

Bien au contraire, ajoute-t-il, « c’est une approche nou­velle pour aller encore plus loin dans ce qu’est la résorp­tion du chô­mage de longue durée ».

 

 

Construire et structurer un réseau de partenaires

 

Pour autant, rien n’est gagné et le tra­vail ne s’ar­rête pas là pour la Métropole. En lien avec le col­lec­tif ATD quart monde et la com­mune d’Échirolles, elle œuvre à la struc­tu­ra­tion d’un réseau de par­te­naires : entre­prises, asso­cia­tions, orga­nismes divers et, bien sûr, chô­meurs de longue durée. Le tout adossé à des outils de mise en œuvre tels que le Comité local pour l’emploi (CLE) ou des Entreprises à but d’emploi (EBE).

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Prochaines étapes ? Un sémi­naire de tra­vail des acteurs du ter­ri­toire échi­rol­lois en sep­tembre. Puis, en octobre, un grand forum de lan­ce­ment au ciné-théâtre de la Ponatière avec la pro­jec­tion en avant-pre­mière du film Nouvelle cor­dée de la réa­li­sa­trice Marie-Monique Robin.

 

 

Joël Kermabon

 

 

  • * Villeurbanne fai­sait par­tie des dix ter­ri­toires de la pre­mière phase de l’expérimentation.
  • ** La com­po­si­tion de cette com­mis­sion regroupe Pôle emploi, la Direccte, le Département de l’Isère et Grenoble-Alpes Métropole.

*** Les ter­ri­toires ne doivent pas dépas­ser les 10 000 habi­tants. Le texte éva­lue ensuite la per­ti­nence et la cohé­rence de l’é­chelle ter­ri­to­riale et les enjeux de lutte contre le chô­mage. S’y ajoute la capa­cité à géné­rer des acti­vi­tés et à mobi­li­ser l’en­semble des acteurs.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

France Nature Environnement Isère organise une grande campagne de lutte contre les dépôts sauvages de déchets du 4 au 17 octobre 2021, en partenariat avec la Métropole de Grenoble. © FNE Isère
Une campagne pour inciter les habitants de la métropole grenobloise à signaler les dépôts sauvages de déchets

FLASH INFO - France nature environnement Isère organise à partir de ce lundi 4 octobre 2021 une campagne de lutte contre les dépôts sauvages, en Lire plus

Conseil métropolitain : le groupe Une métropole d’avance demande au gouvernement de déclarer « l’état d’urgence climatique »

FOCUS - Le groupe Une métropole d'avance (Uma) a formulé un vœu demandant au gouvernement de déclarer l'état d'urgence climatique lors du conseil métropolitain de Lire plus

Emmanuelle Rivière, DG de la CCI aux rencontres du pacte économique local à Alpexpo, mardi 31 août © Séverine Cattiaux- Place Gre'net
Le pacte économique local « anti-crises » de la région grenobloise livre ses premiers résultats

FOCUS – En réaction aux crises sanitaire, sociale et écologique et face aux difficultés liées à l’emploi, la région grenobloise s’est dotée d’un "plan économique Lire plus

Dix-sept EPCI de l'Isère ont signé un contrat de relance pour la transition écologique avec l'État et le Département. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Transition écologique : 17 intercommunalités de l’Isère ont signé un contrat de relance avec l’État et le Département

FOCUS - Dix-sept établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) de l'Isère ont signé un contrat de relance pour la transition écologique avec l'État et le Lire plus

Le bidonville de la rue Jean Macé. © Tim Buisson – Place Gre’net
Bidonville Jean-Macé à Grenoble : les riverains, excédés, sortent du silence face à l’inertie des pouvoirs publics

DECRYPTAGE – Depuis plusieurs mois, un bidonville s'est formé au niveau de la rue Jean-Macé, dans le quartier de la gare à Grenoble. Plus de Lire plus

La boutique éphémère République accueille Fabricanova, acteur de l’économie circulaire, jusqu’au 24 juillet 2021

EN BREF - Le local Pop’up République, dans le centre-ville de Grenoble, a rouvert ses portes et accueille une nouvelle boutique éphémère : celle de Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin