Évacuation du camp à Saint-Bruno : 30 demandeurs d’asile relogés à Voreppe et 70 dans un gymnase de Grenoble

sep article



 

FIL INFO – Les personnes installées sous le pont entre Saint-Bruno et la gare ont été évacuées ce samedi 29 juin sur ordre de la préfecture. Parmi la centaine de personnes présentes, les services de l’État ont pris en charge une trentaine de demandeurs d’asile, tandis que les autres sont logées pas la Ville dans un gymnase. Une situation jugée irresponsable par leurs soutiens, en période de canicule.

 

 

Saint-Bruno : Plusieurs dizaines de personnes se sont mobilisées à proximité de la gare ce vendredi 28 juin au matin, cours Berriat, pour "exiger" une "immédiate mise à l'abri"

Plusieurs dizaines de per­sonnes s’é­taient mobi­li­sées le 28 juin pour « exi­ger » une « mise à l’a­bri ». © Nina Soudre – Placegrenet.fr

Le ras­sem­ble­ment de ven­dredi en faveur de leur « mise à l’a­bri » n’aura rien changé. Ni l”« appel à refu­ser la mise à la rue des familles » lancé par plu­sieurs asso­cia­tions à la Métropole de Grenoble et aux mai­ries de l’agglomération.

 

Les per­sonnes, pour la plu­part Roms, ins­tal­lées sous le pont entre Saint-Bruno et la gare ont été éva­cuées ce samedi 29 juin au matin sur ordre de la pré­fec­ture.

 

Les per­sonnes réper­to­riées en tant que deman­deurs d’asile, au nombre d’un tren­taine, ont été pris en charge par les ser­vices de l’État, a indi­qué la pré­fec­ture, contac­tée par Place Gre’net. Elles ont donc été « ré-héber­gés » ce samedi 29 juin dans un hôtel à Voreppe… dont cer­taines avaient été expul­sées quelques jours plus tôt.

 

La situa­tion reste tou­te­fois pro­vi­soire. D’ici quelques jours, les familles devraient être pla­cées dans des centres d’accueil pour deman­deurs d’asile. Mais pour le moment, pas de réponse de la part de ces der­niers.

 

 

« Pour l’instant, on ne sait pas combien de temps ils vont rester »

 

Pour les autres, la Ville de Grenoble a pris pro­vi­soi­re­ment le relais. Elle héberge donc envi­ron 70 réfu­giés dans le gym­nase de la Houille Blanche, dans le quar­tier du Lys rouge. Impossible tou­te­fois pour les asso­cia­tions leur venant en aide d’y péné­trer, des vigiles gar­dant le gym­nase.

 

Gymnase de la Houille Blanche dans le quartier du Lys rouge. © Nina Soudre - Placegrenet.fr

Gymnase de la Houille Blanche dans le quar­tier du Lys rouge. © Nina Soudre – Placegrenet.fr

 

Combien de temps vont res­ter les familles ici ? Silence radio. La muni­ci­pa­lité a seule­ment pré­cisé que la situa­tion ne pou­vait qu’être tem­po­raire. Et appelle le pré­fet à lui venir en aide. Déjà, en avril der­nier, Eric Piolle avait signé, avec treize autres édiles dont la maire de Paris, une lettre adres­sée au gou­ver­ne­ment dénon­çant les condi­tions d’accueil des migrants.

 

Les Roms installés à Saint-Bruno ont été évacués le 29 juin. Les demandeurs d'asile ont été relogés par la préfecture, les autres par la Ville de Grenoble.Les réfugiés devant le gymnase de la Houille Blanche, 1er juillet 2019 - © Nina Soudre - Placegrenet.fr

Personnes héber­gées dans le gym­nase de la Houille Blanche, 1er juillet 2019. © Nina Soudre – Placegrenet.fr

Une incer­ti­tude qui « cause beau­coup de stress aux familles », raconte un membre du Centre d’Information Inter-Peuples (CIIP)* venu les sou­te­nir. L’association tente donc, avec d’autres struc­tures mili­tantes, de convaincre le dépar­te­ment et la pré­fec­ture d’ap­por­ter une solu­tion face à « l’urgence de la situa­tion ». D’autant plus qu’une ving­taine d’enfants sont pré­sents au gym­nase et que l’un d’entre eux a dû être hos­pi­ta­lisé ven­dredi à cause de la cani­cule.

 

Nina Soudre

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
2408 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.