Cigalpes, le club d’investissement des Cigales de Grenoble, soutient le réseau Aurex pour sa première participation

sep article

FIL INFO – Le « Club d’investisseurs pour une gestion alternative et locale de l’épargne solidaire » Cigales de Grenoble choisit de soutenir le réseau de coopération inter-entreprises Aurex. Un premier engagement du club grenoblois, qui rejoint la vingtaine de structures Cigales déjà existantes sur la région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

 

Bien plus pré­voyantes que celle de La Fontaine, les Cigales de Grenoble inves­tissent dans la coopé­ra­tion inter-entre­prises en sou­te­nant le réseau Aurex.

 

Visuel des Cigales © Cigales Auvergne-Rhône-Alpes

Visuel des Cigales. © Cigales Auvergne-Rhône-Alpes

Les « Cigales » ? Un acro­nyme pour dési­gner des « Clubs d’in­ves­tis­seurs pour une ges­tion alter­na­tive et locale de l’é­pargne soli­daire », dans les­quels les membres consacrent une par­tie de leur épargne « pour sou­te­nir finan­ciè­re­ment et humai­ne­ment les réseaux sociaux ».

 

Et de Cigales, le ter­ri­toire ne manque pas. La seule région Auvergne-Rhône-Alpes compte, à elle seule, 23 clubs. Dont celui de Grenoble, créé en juin 2018 autour de quinze membres fon­da­teurs qui se réunissent tous les mois… et répondent au nom de Cigalpes.

 

En orga­ni­sant des Apéro’Cigales, le club compte bien faire des petits… et y arrive : Cigalpes annonce en effet la créa­tion pro­chaine d’une deuxième Cigales sur la région gre­no­bloise.

 

 

Déjà de nombreux projets soutenus en Isère

 

Première béné­fi­ciaire d’un inves­tis­se­ment de Cigalpes, Aurex est « un exemple de déve­lop­pe­ment éco­no­mique local financé par l’épargne citoyenne et soli­daire », décrit le club. Créée, elle aussi, en 2018, l’as­so­cia­tion Aurex est un réseau favo­ri­sant la vente ou l’a­chat de biens et ser­vices entre entre­prises sans tran­sac­tion moné­taire. Une “banque de com­pen­sa­tions” qui favo­rise la mise en rela­tion, tout en pré­ser­vant le chiffre d’af­faires.

 

Stéphanie Pensenti (Cigales) et Camille Chautagnat (Aurex) en pleine signature d'engagement © Cigales Grenoble

Stéphanie Pensenti (Cigales) et Camille Chautagnat (Aurex) en pleine signa­ture d’en­ga­ge­ment. © Cigales Grenoble

 

Ouvert à toutes les entre­prises, indé­pen­dam­ment de leur rai­son sociale ou de leur taille, Aurex consti­tue aux yeux du club Cigalpes « une alter­na­tive inno­vante de déve­lop­pe­ment éco­no­mique local qui per­met la relo­ca­li­sa­tion des échanges sur le ter­ri­toire ». Parmi ses membres, le réseau d’au­to­par­tage Citiz, le trans­por­teur Toutenvélo, l’ex­pert en géo­ma­tique Cartodia ou encore le cabi­net d’ex­per­tise Agori.

 

Les pro­jets sou­te­nus par les clubs Cigales en Auvergne-Rhône-Alpes sont nom­breux et variés. Et si Aurex est le pre­mier pro­jet sou­tenu par Cigalpes, d’autres ini­tia­tives isé­roises ont déjà béné­fi­cié d’un sou­tien d’autres clubs par le passé. Tels l’Atelier Paysan de Renage, La Table pay­sanne de Notre-Dame-de-l’Osier, le café cultu­rel Simone’s Café de Vienne ou encore la société dédiée à l’élec­tri­cité verte dans le Grésivaudan Grési21.

 

FM

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
1519 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.