Pédocriminalité dans l’Église : le procureur général de Grenoble rencontre les évêques de Grenoble, Valence et Gap

sep article

Conférence 50 ans IFTS à Echirolles : vers des politiques publiques de la relation avec Hartmut Rosa

FOCUS – Le procureur général de la Cour d’appel de Grenoble rencontrait, lundi 27 mai, Guy de Kerimel, Pierre-Yves Michel et Xavier Malle, respectivement évêques des diocèses de Grenoble-Vienne, de Valence et de Gap. Objectifs ? Dialoguer et échanger sur la question des abus sexuels sur mineurs dans l’Église. Mais aussi sur la manière de recueillir la parole des victimes et de signaler les faits à l’institution judiciaire, maintenant que le Vatican prône la dénonciation immédiate des actes pédophiles.

 

 

Un « échange libre et spontané sur une douloureuse question » : c’est ainsi que le procureur général de la Cour d’appel de Grenoble décrit sa rencontre avec les évêques des diocèses de Grenoble-Vienne, Valence et Gap, au cœur de la maison diocésaine de Grenoble. Lundi 27 mai, Jacques Dallest était en effet reçu par Guy de Kerimel, Pierre-Yves Michel et Xavier Malle pour évoquer la problématique des abus sexuels sur mineurs au sein de l’Église catholique.

 

De gauche à droite : Pierre-Yves Michel et Guy de Kerimel, évêques des diocèses de Valence et de Grenoble-Vienne, et Jacques Dallest, procureur général de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

De gauche à droite : Pierre-Yves Michel et Guy de Kerimel, évêques des diocèses de Valence et de Grenoble-Vienne, et Jacques Dallest, procureur général de Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Pourquoi les évêques de ces trois communes ? Parce qu’ils recouvrent les départements placés sous la juridiction de la Cour d’appel de Grenoble. Soit l’Isère, la Drôme et les Hautes-Alpes. L’initiative n’est pas nouvelle pour Jacques Dallest, qui avait déjà effectué une démarche similaire lorsqu’il était procureur général de la Cour d’appel de Chambéry, avec les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie.

 

 

Des cas concrets d’abus sexuels abordés

 

Objectif de la rencontre : « Échanger sur nos pratiques et faciliter les rapports entre la justice et les évêques responsables d’églises, parfois informés de faits graves », résume Guy de Kerimel. L’évêque du diocèse de Grenoble-Vienne insiste sur la nécessité de lier contact avec l’institution judiciaire, non seulement pour permettre à la justice d’agir, mais aussi pour avoir un retour sur le suivi des personnes concernées.

 

Maison diocésaine de Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Maison diocésaine de Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
1399 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.