La Caisse d’épargne Rhône-Alpes a posé la première pierre de son futur site grenoblois

sep article

FIL INFO – La Zac Bouchayer-Viallet de Grenoble a accueilli la première pierre du futur site de la Caisse d’épargne, en présence du maire de Grenoble et du président de la Métro. Un espace de plus de 5 000 mètres carrés, avec des promesses de co-construction et d’exemplarité environnementale à la clé. Ouverture prévue entre le premier et le deuxième trimestre 2021.

 

 

Le promoteur immobilier lyonnais 6e Sens et la Caisse d’épargne Rhône-Alpes ont posé la première pierre du futur site grenoblois de l’établissement bancaire, lundi 13 mai. Une cérémonie en présence du maire de Grenoble Éric Piolle et du président de Grenoble-Alpes-Métropole Christophe Ferrari pour marquer la naissance d’un site d’une surface de plus de 5 000 mètres carrés au sein de la Zac Bouchayer-Viallet.

 

Cérémonie de la pose de la première pierre sur le futur site de la Caisse d'épargne - © Caisse d'épargne Rhône Alpes

Cérémonie de la pose de la première pierre sur le futur site de la Caisse d’épargne. © Caisse d’épargne Rhône Alpes

 

Les nouveaux locaux de la Caisse d’épargne de Grenoble accueilleront les 340 collaborateurs isérois de la banque, actuellement présents sur les sites Hébert et La Poterne. Outre des bureaux disposés sur six étages, le site comporte également un jardin de 1 500 mètres carrés, et proposera 3 000 mètres carrés de terrasses accessibles sur tous les niveaux. La date de mise en service ? « Entre le premier et le deuxième trimestre 2021 », indique la Caisse d’épargne.

 

 

Un aménagement en co-construction

 

Élus et promoteurs autour d'un arbre. © Caisse d'épargne Rhône-Alpes

Élus et promoteurs, pelles à la main. © Caisse d’épargne Rhône-Alpes

« Ce projet vient […] réaffirmer notre ancrage régional et notre présence historique dans l’agglomération grenobloise et dans les massifs de l’Isère », salue Alain Denizot, président du directoire Caisse d’Épargne Rhône Alpes. Le tout en pouvant bénéficier « des nombreux atours offerts par ce quartier ». Le futur site bancaire se trouve  en effet à proximité de nombreuses pistes cyclables, tout comme du tramway et de la gare.

 

Présence du maire de Grenoble oblige, la Caisse d’épargne vante encore les bienfaits de la co-construction : livré nu, le bâtiment sera aménagé « de manière collaborative », à partir d’ateliers organisés avec les salariés de la banque.

 

Ceux-ci seront également sollicités pour choisir le nom du futur site et « tenus informés de l’avancée du projet [pour] visualiser les grandes étapes de la construction de ce nouveau site », insiste encore la banque.

 

 

Des exigences architecturales et environnementales

 

Enfin, le bâtiment répondra aux « exigences architecturales et environnementales du quartier » et devra atteindre le niveau Très performant de la certification Haute qualité environnementale (HQE). Au programme, détaille le promoteur : une « climatisation avec énergie gratuite grâce à la captation de la nappe phréatique », l’utilisation de matériaux sans émanation de produits chimiques, ou des luminaires à basse consommation, tout en privilégiant la lumière naturelle.

 

La Caisse d'épargne Rhône-Alpes a posé le 13 mai 2019 la première pierre de son futur site grenoblois au coeur de la Zac Bouchayer-Viallet.Représentation du futur site de la Caisse d'épargne au sein de la ZAC © Caisse d'épargne Rhône-Alpes

Représentation du futur site de la Caisse d’épargne au sein de la Zac. © Caisse d’épargne Rhône-Alpes

 

La banque entend, par ailleurs, favoriser la faune et la flore grâce à la surface jardin et aux terrasses végétalisées présentes au sein du projet. Viendront s’y ajouter, promet-elle, l’installation de nichoirs à oiseaux, ainsi que de gites à chiroptères et hibernaculum. Autrement dit, pour qui ne maîtrise pas les langues d’Homère et de Tacite, des abris à chauves-souris et des terriers d’hibernation pour les insectes ou les lézards.

 

Le futur site de la Caisse d’épargne entend enfin s’intégrer esthétiquement dans la Zac en suivant ses règles architecturales. À savoir des « doubles façades dotées de coursives extérieures, lames verticales, tons soutenus rouge/gris », décrit  6e Sens. Des « lignes et couleurs contemporaines » pour offrir aux collaborateurs « des prestations de qualité et un cadre de travail agréable intégrant les dernières innovations techniques ».

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1731 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.