Au soir de la décision de la cour d'appel, le Postillon organise une « soirée dommages et intérêts ». L'entrée sera gratuite ou payante selon le verdict...

Attaqué par deux res­pon­sables d’Emmaüs Grenoble, Le Postillon est relaxé par la justice

Attaqué par deux res­pon­sables d’Emmaüs Grenoble, Le Postillon est relaxé par la justice

FIL INFO — La jus­tice a pro­noncé la relaxe du Postillon et de son rédac­teur en chef Vincent Peyret. Le jour­nal sati­rique gre­no­blois était atta­qué devant le tri­bu­nal par le pré­sident et le res­pon­sable d’Emmaüs Grenoble, suite à la paru­tion d’un article à l’au­tomne 2018. Ces der­niers sont, au final, condam­nés à ver­ser 1 000 euros cha­cun à la publi­ca­tion, au titre des dom­mages et intérêts.

« Avoir un pro­cès contre un grand élu ou patron, c’est presque glo­rieux. Contre Emmaüs, c’est assez dépi­tant », écrit Le Postillon. François Poton et Jean-Pierre Polidori, res­pec­ti­ve­ment pré­sident et res­pon­sable d’Emmaüs Grenoble, ont pour­tant bien porté plainte contre la paru­tion sati­rique gre­no­bloise, et plus pré­ci­sé­ment contre son rédac­teur en chef Vincent Peyret. Un pro­cès qui a abouti à une relaxe du jour­nal, mardi 14 mai.

Le Postillon, parution satirique « de Grenoble et sa cuvette ». © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le Postillon, paru­tion sati­rique « de Grenoble et sa cuvette ». © Joël Kermabon – Place Gre’net

Les diri­geants d’Emmaüs Grenoble n’a­vaient pas appré­cié la publi­ca­tion d’un article les concer­nant à l’au­tomne 2018. Très docu­menté, le “papier” du Postillon don­nait la parole à des anciens d’Emmaüs décri­vant des pra­tiques de « mal­trai­tance des com­pa­gnons », d’hu­mi­lia­tions, voire de pres­sions sur des sans-papiers. Des élé­ments qua­li­fiés de « fausses infor­ma­tions » par les deux inté­res­sés, qui s’é­taient alors tour­nés vers la justice.

2 000 euros de dom­mages et intérêts

François Poton et Jean-Pierre Polidori n’ont guère été sen­sibles au cour­rier que leur a alors adressé Le Postillon. Assez logi­que­ment, le jour­nal pré­ve­nait les res­pon­sables d’Emmaüs qu’une plainte ne ferait que mettre en lumière l’ar­ticle et les pra­tiques qui leur sont reprochées.

La une du numéro 47 du Postillon, contenant l'article sur Emmaüs. © Le Postillon

La une du numéro 47 du Postillon, conte­nant l’ar­ticle sur Emmaüs. © Le Postillon

Un “effet Streisand” bien connu, mais que nombre d’é­lus ou de res­pon­sables de struc­tures n’ont pas encore inté­gré dans leur mode de fonctionnement.

Le jour­nal pro­po­sait même de ne pas publier son article sur Internet, peu dési­reux de mettre en dif­fi­culté une struc­ture sociale. De quoi ras­sé­ré­ner les esprits ?

Au contraire, les deux plai­gnants auraient perçu le cour­rier comme une « menace ». La jus­tice ne s’en est guère émue : non seule­ment Le Postillon est relaxé, mais le pré­sident et le res­pon­sable d’Emmaüs sont condam­nés à lui ver­ser 1 000 euros cha­cun, au titre de dom­mages et intérêts.

« Comme nous nous y étions enga­gés, nous rever­se­rons cette somme, une fois déduits nos frais de jus­tice, à Emmaüs », conclut le journal.

FM

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Collèges morts et occupation de Jules-Vallès: la FCPE de Fontaine mobilisée contre les groupes de niveaux
Collèges morts et occu­pa­tion de Jules-Vallès à Fontaine : forte mobi­li­sa­tion contre les groupes de niveaux

FLASH INFO - Les parents d'élève de Fontaine se mobilisent (une fois encore) à l'appel de la FCPE contre la réforme des Chocs des savoirs Lire plus

La réponse au vitriol du conseil d'administration de la MJC-Théâtre Prémol à la Ville de Grenoble
MJC-Théâtre Prémol : la réponse au vitriol du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion à la Ville de Grenoble

FOCUS - Le conseil d'administration de la MJC-Théâtre Prémol a adressé une réponse au vitriol à la Ville de Grenoble, qui lui avait envoyé un Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !