Des usagers des TER Auvergne-Rhône-Alpes dénoncent une « désorganisation » de la SNCF et demandent un remboursement à 100 % des abonnements.

Fermeture des guichets de quatre gares iséroises : l’opposition écologiste interpelle la Région

Fermeture des guichets de quatre gares iséroises : l’opposition écologiste interpelle la Région

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Trois élus d’opposition écologiste de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ont pris leur plume pour écrire à la vice-présidente en charge des Transports. L’objet de la missive ? La fermeture annoncée par la SNCF des guichets de quatre gares iséroises : celles de Rives, Moirans, Brignoud et Goncelin.

 

 

La nou­velle est tom­bée le 1er mai sur le site du Dauphiné libéré : les gui­chets des gares isé­roises de Rives, Moirans, Brignoud et Goncelin seront fer­més aux usa­gers à comp­ter du samedi 1er juin. Pour quelles rai­sons ? Le chiffre d’af­faires des quatre gares est en baisse, explique la SNCF, qui pré­fère res­ser­rer sa stra­té­gie com­mer­ciale sur le numé­rique. Au grand dam du syn­di­cat CGT, pour qui les fer­me­tures repré­sentent une dégra­da­tion du ser­vice public.

 

L'opposition écologiste de la Région demande à la vice-présidente aux Transports Martine Guibert de s'opposer aux fermetures de guichets dans quatre gares iséroises. Sur la photo, Émilie Marche, signataire de la lettre © Florent Mathieu - Place Gre'net

Émilie Marche, élue d’op­po­si­tion de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, membre du groupe RCES, est signa­taire de la lettre adres­sée à Martine Guibert. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Au grand dam éga­le­ment de trois élus d’op­po­si­tion de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, membres du groupe RCES (Rassemblement citoyens, éco­lo­gistes et soli­daires). Émilie Marche, Myriam Laïdouni-Denis et Jean-Charles Kohlhaas adressent ainsi une lettre à la vice-pré­si­dente du Conseil régio­nal en charge des Transports. Son objet ? Les élus espèrent que Martine Guibert pourra inter­ve­nir pour contre­car­rer le pro­jet de fer­me­ture imminente.

 

 

Un tout-numérique à l’encontre de la mission de service public ?

 

« Ces gares isé­roises consti­tuent des maillons essen­tiels pour la mobi­lité du quo­ti­dien dans notre région », écrivent les trois élus, en rap­pe­lant leur rôle de connexions entre les ter­ri­toires ruraux et les métro­poles de Lyon, Chambéry ou Grenoble. Mais à leurs yeux, elles font éga­le­ment par­tie « du patri­moine et du réseau essen­tiel des ser­vices publics de proxi­mité », et repré­sentent des lieux aux­quels les habi­tants des com­munes sont attachés.

 

Fermeture de guichets dans des gares iséroises : des élus d'opposition viennent d'écrire à Martine Guibert, vice-présidente déléguée aux Transports de la Région Auvergne-Rhône-Alpes © Florent Mathieu - Place Gre'net

Martine Guibert, vice-pré­si­dente délé­guée aux Transports de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Les éco­lo­gistes ne manquent pas, au pas­sage, d’é­gra­ti­gner la stra­té­gie du « tout-numé­rique » de la SNCF. Une stra­té­gie qui « contre­vient ainsi au sens de sa mis­sion de ser­vice public », jugent-ils, tout le monde n’é­tant plus sur un pied d’é­ga­lité pour l’a­chat de son titre de trans­port. Et de citer les per­sonnes âgées, celles en situa­tion de han­di­cap, ou plus sim­ple­ment les indé­cis ou les usa­gers dési­rant un ren­sei­gne­ment ou renou­ve­ler leur abonnement.

 

Autant de rai­sons pour les­quelles l’op­po­si­tion appelle le Conseil régio­nal a peser, « en tant qu’autorité orga­ni­sa­trice des trans­ports », sur le déci­sion de la SNCF. « La Région a son mot à dire quant au niveau de ser­vice pro­posé aux usa­gers », consi­dèrent les trois élus. Et ceci d’au­tant plus que Martine Guibert n’a jamais man­qué elle-même de mani­fes­ter son atta­che­ment à la qua­lité du ser­vice et de l’ac­cueil des usa­gers dans les trains TER.

 

FM

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Transfert de technologie réussi pour les fondateurs de la startup grenobloise Moïz avec ses capteurs connectés autonomes

FIL INFO - Lauréat du grand prix au concours i-Lab 2018, le projet grenoblois de startup Moïz compte commercialiser en 2019 des capteurs connectés tout Lire plus

Des associations dénoncent la suppression du TGV Annecy-Marseille et demandent des lignes entre les Alpes et la Provence

FIL INFO - Dans un communiqué commun, trois associations de défense du ferroviaire dénoncent la suppression annoncée des TGV reliant Annecy à Marseille, assurés durant Lire plus

Trains régionaux : mésentente cordiale entre Région et SNCF selon la Chambre régionale des comptes

  FOCUS - La Chambre régionale des comptes a rendu public son rapport sur les transports express régionaux en Auvergne-Rhône-Alpes. Un texte de 80 pages Lire plus

Premiers vaccins contre la Covid en Isère au centre de gérontologie du CHU Grenoble-Alpes
Région, SNCF et taxis partenaires pour faciliter les déplacements vers les centres de vaccination

  FLASH INFO — "Faciliter l'accès aux centres de vaccination des personnes de plus de 75 ans". Tel est l'objectif du dispositif mis en place Lire plus

Flash Info

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin