Labellisation du projet d’intelligence artificielle de l’UGA : “une excellente nouvelle” pour l’écosystème grenoblois

sep article

Notre indépendance c

FOCUS – L’État a officiellement labellisé, le 24 avril, l’Institut pluridisciplinaire d’intelligence artificielle de Grenoble pour une période initiale de quatre ans. Ce, aux côtés des trois autres sites universitaires et de recherche également présélectionnés en novembre dernier. À savoir Nice, Paris et Toulouse. L’objectif ? Créer quatre Instituts interdisciplinaires d’intelligence artificielle en France. Le tout s’insérant dans un programme national doté d’une enveloppe globale de 75 millions d’euros.

 

 

« Le suc­cès du pro­jet gre­no­blois est une excel­lente nou­velle pour le tissu aca­dé­mique, scien­ti­fique et indus­triel de la Région Auvergne-Rhône-Alpes », se réjouit Yannick Neuder, vice-pré­sident délé­gué à l’enseignement supé­rieur, à la recherche, à l’innovation et aux fonds euro­péens de la région Auvergne-Rhône-Alpes (Aura). L’élu fait là réfé­rence au pro­jet MIAI (Multidisciplinary ins­ti­tute in arti­fi­cial intel­li­gence) porté par la Communauté d’u­ni­ver­si­tés et d’é­ta­blis­se­ments (ComUE) Grenoble Alpes et ses par­te­naires.

 

En effet, l’État a offi­ciel­le­ment accordé le label Institut plu­ri­dis­ci­pli­naire d’intel­li­gence arti­fi­cielle (3IA) au site de Grenoble, le 24 avril der­nier. Trois autres, pré­sé­lec­tion­nés le 6 novembre der­nier par un jury inter­na­tio­nal parmi les douze dos­siers pré­sen­tés, ont aussi été rete­nus : Nice (pro­jet 3IA Côte d’Azur), Paris (pro­jet Prairie) et Toulouse (pro­jet Aniti).

 

L’État a labellisé l’Institut pluridisciplinaire d’intelligence artificielle de Grenoble pour une période initiale de quatre ans, le 24 avril 2019.Synchrotron européen de Grenoble (ESRF) sur la presqu’île scientifique. © ESRF

Presqu’île scien­ti­fique de Grenoble. © ESRF

 

Il faut voir dans cette label­li­sa­tion une réponse à la volonté du pré­sident de la République Emmanuel Macron de créer « un petit réseau d’instituts plu­ri­dis­ci­pli­naires d’intelligence arti­fi­cielle » en France. Volonté affi­chée le 29 mars 2018 lors de la pré­sen­ta­tion du pro­gramme natio­nal pour l’intelligence arti­fi­cielle (IA) du pro­gramme d’in­ves­tis­se­ments d’a­ve­nir (PIA3) s’ins­cri­vant dans le cadre de la jour­née AI for Humanity.

 

Un sou­hait qui s’est concré­tisé dans le pro­gramme natio­nal dédié à la recherche, lancé le 28 novembre 2018 par la ministre de l’Enseignement supé­rieur et le secré­taire d’État chargé du numé­rique.

 

 

Déjà 55 entreprises ont apporté leur soutien à MIAI

 

Dans ce cadre, 75 mil­lions d’euros sur quatre ans ont été alloués aux quatre ins­ti­tuts pour qu’ils orga­nisent autour d’eux l’ensemble du poten­tiel fran­çais en Intelligence arti­fi­cielle. Mais pas seule­ment…

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
2038 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Monsieur Alain CARIGNON, tou­jours un train d’a­vance, depuis le début de sa cam­pagne il prône l’IA.

    sep article