Pensions, CSG… Les retraités manifestent de nouveau à Grenoble jeudi 11 avril

sep article

FIL INFO – Les retraités sont de nouveau appelés à manifester le jeudi 11 avril pour exiger une revalorisation des pensions et la suppression des hausses de CSG. Baptisé « printemps des retraités », le mouvement est porté par une dizaine d’organisations syndicales. À Grenoble, rendez-vous est donné rue Félix-Poulat à partir de 14 h 30.

 

 

Le 31 janvier, ils apportaient des « cadeaux » au député de l’Isère Olivier Véran, mais un cordon de police les a empêchés d’accéder à la permanence du parlementaire. Jeudi 11 avril, c’est en direction de la préfecture de l’Isère, place Verdun à Grenoble, que les retraités se mettront en marche pour une nouvelle manifestation. « Printemps des retraités » oblige, les organisateurs invitent les participants à venir avec des fleurs.

 

Les retraités bloqués par la police durant la manifestation du 31 janvier 2019 © Florent Mathieu - Place Gre'net

Retraités bloqués par la police lors de la manifestation du 31 janvier 2019. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Le nouveau mouvement de grogne des retraités est organisé à l’appel de nombreuses organisations syndicales, depuis la CGT à Solidaires en passant par la CFE-CGC, FO, FSU, Ensemble et Solidaires, FGR (Retraités fonction publique) ou LSR (Loisirs et solidarité des retraités). À Grenoble, rendez-vous est donné dès 14 h 30 rue Félix-Poulat pour la signature de cartes destinée à l’Élysée, avant le début de la manifestation à 15 heures.

 

 

Des revendications inchangées

 

Les revendications demeurent les mêmes. Les retraités demandent la revalorisation de leurs pensions, l’annulation de la hausse de la CSG, la prise en charge à 100 % de la perte d’autonomie, ainsi que « le maintien et l’amélioration des pensions de réversion ». Mais le mouvement porte également un message social et politique général : il demande la suppression des exonérations de cotisations sociales pour les entreprises.

 

Manifestation des retraités à Grenoble en octobre 2018 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Manifestation des retraités à Grenoble en octobre 2018. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Le gouvernement reste sourd [aux] juste demandes en répétant que “les caisses publiques sont vides” », ironisent les organisateurs. Pour qui le retour de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), la fin du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) ou encore la lutte contre la fraude fiscale « rempliraient de nouveau les caisses ». Autant de messages que les syndicats ne manqueront pas de rappeler au président de la République Emmanuel Macron, dans les cartes à disposition des manifestants.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1464 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.